;
WEB SIDE STORIES- Site personnel de Guy DERIDET
Web Side Storie
WEB SIDE STORIES

«L'avenir n'est plus ce qu'il était» [Paul Valéry]



Modifier un message Whatsapp après envoi

Vous avez envoyé un message trop vite sur WhatsApp, avec des fautes ou une formule maladroite ? Vous pouvez désormais le modifier facilement après son expédition pour le corriger. À condition de réagir vite ! Un article intéressant de Commencamarche.net.



Modifier un message Whatsapp après envoi
WhatsApp est une application qui devient vite indispensable.

Je rappelle ses principales fonctionnalités.  Tout le monde connaît WhatsApp, mais tout le monde ne connaît peut-être pas toutes ses possibilités :

1. **Messagerie instantanée** : Permet d'envoyer des messages textuels, des images, des vidéos et des fichiers audio en temps réel³.

2. **Appels vocaux et vidéo** : Passer des appels vocaux ou vidéo avec vos contacts, même à l'international³.

3. **Groupes** : Créer des groupes pour discuter et partager des médias avec plusieurs personnes à la fois.

4. **Statut** : Publier des mises à jour de statut qui disparaissent après 24 heures.

5. **Chiffrement de bout en bout** : Sécuriser les conversations avec un chiffrement qui assure que seuls vous et la personne avec qui vous communiquez pouvez lire les messages.

6. **Web et Desktop** : Accéder à WhatsApp depuis un ordinateur via WhatsApp Web ou l'application de bureau.

7. **Partage de localisation** : Envoyer votre localisation en temps réel à un contact.

8. **Messages éphémères** : Envoyer des messages qui disparaissent après une durée définie.

Lire l'article de Commentcamarche.net ici 

Comme d'habitude, vous trouverez un fichier PDF annexé à cet article avec le résumé de l'article de Commencamarche.net et quelques liens utiles





 

À propos de l'utilisation de l'intelligence artificielle  sur un Chromebook

J'ai pratiqué Windows, pour le travail, depuis sa création, ce qui ne nous rajeunit pas (1985).  Je l'ai abandonné en 2011, c'est-à-dire, il y a 13 ans déjà pour passer aux Chromebook.

J'ai toujours été très satisfait de mes Chromebook... jusqu'à l'apparition de l'intelligence artificielle, il y a quelques mois.  Dès le début, avec la sortie de Edge qui proposait l'intelligence artificielle bien avant Chrome, Google le propriétaire des Chromebook, a commencé une impression sauvage à l'utilisation de l'intelligence artificielle d'OpenAI via Microsoft, sur les Chromebook.

À tel point que pour faire enfin connaissance avec l'intelligence artificielle et pour la première fois depuis 2011, j'ai acheté un mini PC sous Windows 11. J'y fus pratiquement obligé puisqu'à l'origine si on pouvait télécharger l'application Edge de Microsoft sur un Chromebook, elle ne fonctionnait pas. 

À cette occasion, j'ai pu constater que Windows avait fait beaucoup de progrès depuis que je l'avais abandonné et que l'intelligence artificielle proposée par Microsoft et d'origine OpenAI était une nouveauté extrêmement prometteuse et passionnante.  Il se trouve que depuis 1982  je suis extrêmement friand des nouveautés en informatique. Surtout quand elles me permettent de faciliter énormément ma production d'articles (un par jour, ou 7 par semaine depuis… longtemps)  pour ce site Internet, que je régis seul depuis 24 ans.

Grâce à ces deux appareils, mon Chromebook et mon mini PC, je pratique désormais assidûment les intelligences informatiques. Et, je constate régulièrement que Google est toujours, en Europe en tout cas et sur mon Chromebook, extrêmement en retard par rapport à Microsoft en matière d'intelligence artificielle. 

Je constate également que le meilleur navigateur pour profiter de l'intelligence artificielle est, à ce jour, Microsoft Edge. À condition bien entendu, et heureusement, c'est possible, de supprimer toutes les publicités. Auxquelles, depuis ma puberté, je suis irrévocablement allergique.

Toutes ces constatations sont inadmissibles pour un utilisateur comme moi, de longue date et averti, des Chromebook. D'autant plus que Google est le créateur des Chromebook et qu'il lui serait extrêmement facile d'en faire des modèles en matière d'intelligence artificielle. Mais, je l'ai constaté très souvent, depuis que les Chromebook sont devenus beaucoup plus populaires qu'à leur création, ils sont très souvent les dernières roues du carrosse s'agissant d'innovation informatique. 

Je sais que les derniers Chromebook Plus vont très prochainement proposer de l'intelligence artificielle made by Google. Mais, bien sûr, ces nouveaux Chromebook sont plus chers que les Chromebook de base, car paraît-il, l'intelligence artificielle nécessite des appareils plus récents et plus chers.

Ce qui est une vaste blague puisque depuis le début de l'intelligence artificielle grand public, on peut la faire fonctionner en ligne sur n'importe quel ordinateur ou smartphone, même ancien. Et, depuis peu, gratuitement, grâce à OpenAI et son nouveau GPT-4o, qui est plus rapide et dans beaucoup de cas plus puissant que la version payante ChatGPT Plus.

En revanche, il est vrai que si l'on veut exploiter des intelligences artificielles hors ligne, c'est-à-dire sur notre ordinateur directement, il vaut mieux avoir une machine plutôt puissante. Pour l'instant, car dans très peu de temps les principales I.A pourront  fonctionner  sur n'importe quelle machine. En open source cela existe déjà.

Pour conclure, les Chromebook ne sont plus ce qu'ils étaient, et j'en suis fort marri, mais une fois de plus, je vais m'adapter. Pour commencer, les mini PC que j'ai découverts grâce à Google sont maintenant de fabuleuses machines. Je viens d'en acheter un vraiment mini, qui propose des spécificités techniques haut de gamme  :
  • Processeur Ryzen 7, c'est le top
  • 32 GB de DDR4 RAM,
  • SSD 1 TB,
  • Carte graphique AMD Radeon GRahics
  • définition 4K triple (4K sur 3 écrans),
  • Wifi 6,
  • Bluetooth 5.2 et
  • Windows 11 pro.
Je viens d'installer Win 11 Pro et Wintoys, le couteau suisse de la réparation Windows, que je vous recommande, affiche un indice de performance de 9,2/10 !
 
Tout cela pour un prix tout à fait correct : 439 euros (j'ai déjà un grand écran et un clavier Bluetooth). Et, il ne prend pas plus de place qu'une  (grosse) enceinte Bluetooth ! La même configuration sur un laptop coute largement plus de 1 000 €.

Je sens qu'avec ce bijou, je délaisserai de plus en plus mon Chromebook.

 

R3 pro mini pc, chez Geekbuying.com
R3 pro mini pc, chez Geekbuying.com

Mercredi 5 Juin 2024

Lu 150 fois

Nouveau commentaire :
Twitter

Mode d'emploi de ce site | Edito | Humour | Santé | Intelligence Artificielle | Covid-19 | Informatique | Sexualité | Politique | Coup de gueule | Coup de coeur | Voyages | Divers | Télécoms | Ordiphones | Musique | Archives | Bons plans | Belles annonces | Environnement | Partenaires