WEB SIDE STORIES- Site personnel de Guy DERIDET
Web Side Storie
WEB SIDE STORIES

« Sans la liberté de blâmer, il n'est point d'éloge flatteur» [Beaumarchais]



Les voix de leur maître

A la suite des négociations dans la fonction publique du 29 mars dernier la plupart des médias ont fait leurs gros titres sur « l’échec » de ces négociations.

Or s’il y a eu un échec au cours de ces négociations c’est celui du gouvernement qui souhaitait, à tout prix, obtenir un accord des syndicats pour 2005 et 2006.



Les voix de leur maître
Ce à quoi, tous les syndicats présents, et c’est à noter, se sont fermement opposés, souhaitant que les négociations portent sur 2005, et uniquement sur 2005 pour l’instant.

Sur quoi les discussions se sont prolongées très tard dans la nuit. Les syndicats n’ayant pas cédé, le gouvernement, en désespoir de cause, a « décidé unilatéralement » d’augmenter les salaires de la fonction publique de 1.8 % au total, pour 2005.

Trois remarques :

Premièrement : Les syndicats obtiennent 1.8% sur une année, ce qui n'est pas arrivé si souvent, et les médias, le petit doigt sur la couture du pantalon, titrent sur l'échec des négociations. Cela prouve bien que les médias ne pensent plus par eux mêmes depuis lontemps ; ils écrivent sous la dictée du gouvernement.

Deuxièmement : des échecs comme celui là, on en redemande ! Au moins une fois par an !

Troisièmement ; vous noterez que ce gouvernement avoue publiquement qu’accorder une augmentation à ses fonctionnaires, égale à l’augmentation des prix, constitue un échec !

Du point de vue du Medef, certes ! Mais du point de vue des salariés, ça se discute ! Comme dit notre grand spécialiste hexagonal de la maïeutique allégée.


Guy DERIDET

Jeudi 31 Mars 2005

Lu 3956 fois

Nouveau commentaire :
Twitter

Mode d'emploi de ce site | Edito | Humour | Santé | Coronavirus | Informatique | Sexualité | Politique | Coup de gueule | Coup de coeur | Voyages | Divers | Télécoms | Ordiphones | Musique | Bons plans | Belles annonces | Environnement | Archives | Partenaires