;
WEB SIDE STORIES- Site personnel de Guy DERIDET
Web Side Storie
WEB SIDE STORIES

«L'avenir n'est plus ce qu'il était» [Paul Valéry]



MyMind : notre second cerveau !

Comme vous avez pu le remarquer, en ce moment, je suis à fond dans l'lintelligence artificielle. Et, je ne suis pas le seul ! Je viens de découvrir une perle dans ce domaine : Mymind.



Le problème restait de les retrouver. Avec l'intelligence artificielle, de nos jours, c'est devenu enfantin.
Le problème restait de les retrouver. Avec l'intelligence artificielle, de nos jours, c'est devenu enfantin.
Présentation de MyMind

Il existe beaucoup d'applications de prises de notes depuis longtemps, et déjà plusieurs qui utilisent l'intelligence artificielle : Evernote est la plus ancienne, les plus récentes sont Notes I.A et Obsidian, la seule gratuite, à ce jour.

MyMind propose les particularités suivantes :

C'est, de toutes les applications de notes, la plus simple à utiliser :

Elle propose des applications Android et IOS dédiées et des extensions pour les principaux navigateurs :
  • Chrome
  • Edge
  • Brave
  • Firefox
  • IOS-
  • Et, Kiwi Browser, qui est mon navigateur préféré depuis très longtemps : tapez son nom dans le moteur de recherche de ce site en haut à gauche de la page d’accueil. En effet, Kiwi accepte, depuis longtemps, les extensions Chrome, dont MyMind. Ce qui est pour moi la meilleure nouvelle de cette semaine

Le principe essentiel de MyMind est qu’il n’impose aucune contrainte pour créer une note.

Si vous ne savez pas quelles sont les contraintes lors de la création de notes, essayez juste d'utiliser Onenote de Microsoft. C’est un outil très puissant, mais avec tellement de contraintes que je n’ai jamais pu l'utiliser longtemps.

Avec MyMind il vous suffit, lorsque vous trouvez quelque chose d’intéressant à mémoriser sur votre ordinateur ou votre smartphone comme un article, un PDF, une image, une photo, une vidéo, un dessin, d'effectuer un simple Copier puis un Coller, soit à l’aide de l’extension de votre navigateur, soit avec la fonction partager (vers l’appli MyMind) de votre smartphone.

Plus simple que cela, tu meurs !

Par la suite, avec votre base données ainsi constituée, c’est l’intelligence artificielle de MyMind qui se chargera de tout le (déplaisant) travail de classement, de création de rubriques, d'étiquettes et de tout ce qui permettra de retrouver rapidement, et intelligemment, ce que vous recherchez. Il est même prévu à terme un système graphique pour que l'I.A concrétise les relations qu'elle a trouvées entre les différents concepts de votre base de données. Comme c'est la mode en ce moment, pour toute I.A qui se respecte.

Autre fonctionnalité (du mode Premium) : retrouver le texte d’une image (OCR). Le tout avec les capacités particulièrement développées de MyMind en ce qui concerne tout ce qui est visuel. Cela tombe bien, notre époque est “très” visuelle.

Seul défaut de MyMind : il est plus cher que ses concurrents. Mais cela s’explique par le fait que ses créateurs s'engagent à ne pas vous voler vos données personnelles. Ce qui est très rare par les temps qui courent et explique que MyMind coûte plus cher que les applications dites “gratuites”. Les seules ressources de MyMind sont les abonnements.

Au demeurant, on peut déjà faire déjà beaucoup de choses avec le tarif “Etudiant” à six euros par mois. Quitte à chercher ailleurs certaines fonctionnalités premium, comme l’extraction ou la traduction de texte à partir d’une image. Que Google Lens fait très bien, très vite et “gratuitement”, mais on ne peut pas tout avoir.

Six ou même douze euros par mois, pour un enseignant, un geek, un graphiste ou un blogueur comme moi, on ne peut pas dire que ce soit cher.

Pour les autres, je dirais que six euros par mois (tarif étudiant) pour disposer “d'un second cerveau”, expression très à la mode en ce moment parmi ceux qui s’intéressent à l’I.A, ce n’est pas cher payé non plus.

Je sais bien que cela s’ajoute à beaucoup d’autres dépenses qui ont tendance à se multiplier comme les petits pains de la Bible en ce moment, mais un budget, comme la vie, c’est une question de choix.

Sauf bien sûr pour ceux qui n’ont aucunement l’embarras du choix. Mais, pour eux, il faut d'abord se confronter à des problèmes plus vitaux que la recherche d’un second cerveau.

Je vis avec l'informatique depuis plus de quarante ans. Quand j’ai commencé à utiliser un ordinateur, en 1982, dans mon travail et dans ma maison, je m’étais fixé pour but de ne plus jamais utiliser un crayon ou un stylo pour enregistrer toutes les informations enregistrables, que j’estimais importantes.

J’y suis arrivé après quelques années d’auto apprentissage ; dans les îles de St Barth et St Martin où j’habitais, il n'y avait pas de hotline en ces temps-là et les communications avec l'extérieur de l'île étaient hors de prix. France Telecom, le premier nomd'Orange, je t’ai souvent haïe.

Toutefois, quarante ans après, je puis dire qu’avant l’arrivée de l'intelligence artificielle, mes ordinateurs, mes tablettes et mes smartphones ressemblaient à tout, sauf à mon second cerveau.

J’ai créé, pour mon usage personnel et pour mon site internet que je gère depuis 23 ans, des centaines de milliers, peut-être plus, de données. Néanmoins, j’ai toujours des problèmes à en retrouver certaines quand j’en ai vraiment besoin. Essentiellement parce qu’elles sont disséminées dans plusieurs programmes ou applications : comme Google Docs, Googe Keep, Color Note, en ce qui me concerne. Je vais donc tenter, avec MyMind et sur tous mes appareils, de me constituer ce fameux second cerveau.

Pour parvenir enfin à, comme le dit la citation ci-jointe, ne pas stocker des données pour m’en rappeler mais, au contraire pour pouvoir les oublier !

N.B
Si MyMind est application payante, elle propose tout de même un mode gratuit (à condition de s’inscrire évidemment) qui permet de tester à peu près presque toutes les fonctionnalités, mais pendant un temps, ou avec une quantité de données, évidemment limités.

Google Keep que j'utilise depuis sa sortie, était jusqu'à présent ma principale base de données. En cherchant sur Internet je viens d'apprendre avec plaisir que je vais pouvoir récupérer une bonne partie de ses deux gigabits de données pour les intégrer à Mymind.

URL du site de Mymind

Résumé

J'ai trouvé sur la chaîne Youtube de Shu Omi une analyse assez complète de MyMind. En voici le résumé

b[[INTRODUCTION]]b
- L'orateur présente une application appelée My Mind qu'il utilise depuis une semaine.
- My Mind est une application qui te permet de sauvegarder tout ce que tu trouves intéressant, comme des articles de blog, des sites Web, des vidéos, des podcasts, des images ou même des fichiers PDF.
- My Mind analyse automatiquement le contenu des choses que vous avez enregistrées et crée des balises (Tags) qui décrivent le mieux les éléments.

b[[COMPARAISON AVEC D'AUTRES APPLICATIONS]]b
- Il existe déjà un tas d'applications que les gens utilisent pour enregistrer leurs inspirations, telles que Pinterest, Pocket, Evernote et Notion.
- Cependant, ces applications présentent certains problèmes, tels que la nécessité de catégoriser et d'organiser manuellement les éléments ou de créer manuellement des balises pour chaque élément.

b[[COMMENT UTILISER MYMIND]]b
- L'orateur utilise My Mind pour enregistrer tout ce dont il veut se souvenir, comme les tweets, les vidéos YouTube, les livres, les articles et les images.
- Il enregistre les tweets dans My Mind au lieu d'utiliser la fonction de signet de Twitter ou de Pocket car My Mind lui permet de rechercher ou de filtrer les tweets qu'il a enregistrés.
- Il enregistre les vidéos YouTube dans My Mind au lieu de les enregistrer dans une liste de lecture, car My Mind facilite la recherche de ces vidéos plus tard lorsqu'il souhaite les revoir.
- Il enregistre les livres et les articles qu'il veut lire plus tard dans My Mind et ajoute une balise appelée "à lire".
- Il prend des photos de tout ce qu'il trouve inspirant ou cool et les enregistre dans My Mind.
- Il enregistre des diapositives de cours ou des articles académiques dans My Mind au lieu de Dropbox ou Google Drive.
- Il prend des notes ou enregistre des citations dans My Mind lorsqu'il a une nouvelle idée ou lit un article en ligne.
- Il enregistre les bons commentaires des gens dans My Mind afin qu'il puisse les lire chaque fois qu'il se sent déprimé.
- Il fait défiler My Mind pour s'inspirer lorsqu'il se sent coincé ou veut avoir une nouvelle idée pour des vidéos ou un blog.

b[[CONCLUSION]]b
- L'orateur pense que My Mind est une application fantastique et est ravi de voir comment elle va se développer à l'avenir.
- Le prix de Mymind est de 6 $ par mois (version de base) ou 12 $ par mois (version Premium)
- L'orateur est satisfait de l'IA de base, mais il n'est pas sûr du degré d'avancement de l'IA avancée par rapport à l'IA de base. Il invite les lecteurs qui l’utilisent à lui faire savoir si le passage à la version Premium est intéressant .

N.B

Ce que j'ai surtout appris avec cette vidéo c'est qu'après la saisie des données, c'est-à-dire en mode ultra-simplifié et brut de décoffrage, l'I.A de Mymind ajoute, d'elle-même, des tags ou balises (par exemple, la couleur de la photo), qui permettront de retrouver la note plus facilement. On peut aussi ajouter soi-même des tags.

La grande force de My mind est aussi l'intégration très facile et très rapide avec les principaux navigateurs, grâce aux extensions, et avec Android et IOS grâce aux applications.

Il sera donc très facile de retrouver nos notes sur n'importe lequel de nos appareils : smartphone, tablette ou ordinateur.

L'url de la vidéo de Shu Omi

Le résumé de cet article par ChatGPT :

Présentation de MyMind comme une application de prise de notes utilisant l'intelligence artificielle.
MyMind propose des applications dédiées pour Android et iOS, ainsi que des extensions pour les principaux navigateurs.

Le principe de MyMind est de ne pas imposer de contraintes lors de la création de notes, permettant de simplement copier et coller du contenu intéressant à mémoriser.

L'intelligence artificielle de MyMind se charge du travail de classement, de création de rubriques et d'étiquetage pour retrouver facilement le contenu recherché.

MyMind offre également une fonctionnalité de reconnaissance optique de caractères (OCR) pour extraire le texte d'une image.

MyMind est plus cher que ses concurrents, mais cela est justifié par la garantie de protection des données personnelles des utilisateurs.

Différents tarifs sont proposés, notamment un tarif étudiant à six euros par mois.
L'auteur souligne l'importance d'avoir un "second cerveau" pour organiser et retrouver ses données.

MyMind propose un mode gratuit limité dans le temps ou en quantité de données.

L'auteur compare MyMind à d'autres applications de prise de notes telles que Pinterest, Pocket, Evernote et Notion, mettant en avant les avantages de MyMind en termes de catégorisation automatique et de création de balises.

L'auteur explique comment il utilise MyMind pour enregistrer divers types de contenu et faciliter la recherche et l'organisation ultérieure.

Il souligne l'utilité de MyMind pour enregistrer des tweets, des vidéos YouTube, des livres, des articles, des images, des diapositives de cours, des citations, etc.


Le logo de Mymind
Le logo de Mymind

Samedi 22 Avril 2023

Lu 608 fois

Nouveau commentaire :
Twitter

Mode d'emploi de ce site | Edito | Humour | Santé | Intelligence Artificielle | Covid-19 | Informatique | Sexualité | Politique | Coup de gueule | Coup de coeur | Voyages | Divers | Télécoms | Ordiphones | Musique | Archives | Bons plans | Belles annonces | Environnement | Partenaires