;
WEB SIDE STORIES- Site personnel de Guy DERIDET
Web Side Storie
WEB SIDE STORIES

«L'avenir n'est plus ce qu'il était» [Paul Valéry]



À partir du 1er janvier 2024, le compostage des biodéchets devient obligatoire

Conformément à la loi anti-gaspillage pour une économie circulaire, les déchets organiques devront être compostés. Cette nouvelle mesure concerne aussi bien les personnes qui possèdent un jardin que celles qui résident en appartement.




Le recyclage des déchets en France

Selon l’ADEME, les Français produisent 4,9 tonnes de déchets par an, dont 580 kg d’ordures ménagères. Parmi ces déchets, 34 % seraient compostables. Tous les éléments placés dans les poubelles classiques n’y ont donc pas leur place.

Face à ce constat, le gouvernement a décidé de prendre des mesures concrètes pour inviter la population à réduire ses déchets. Au-delà d’un simple problème de tri, cette obligation permet de réduire le gaspillage et de protéger l’environnement. En adoptant de nouveaux comportements, chacun peut participer à une gestion plus durable des tonnes de déchets produites.

Le compostage permet de recycler ces déchets organiques et de les transformer en un amendement naturel pour le sol. Le recyclage dans des bacs adaptés contribue ainsi à la baisse de la quantité des déchets en évitant qu’ils ne finissent dans les décharges municipales.

Faut-il s’équiper d’un composteur en appartement ?
L’application de cette nouvelle loi peut provoquer des inquiétudes chez les citoyens habitant en appartement. Pourtant, le compostage peut être facilement organisé dans ces espaces en respectant quelques règles. Le compost ne dégage aucune odeur si le tri des biodéchets est suivi à la lettre.

Tout d'abord, il est essentiel de bien trier les biodéchets en respectant les consignes de tri
spécifiques de sa commune. Cela signifie séparer les déchets organiques tels que les restes de fruits et légumes, les épluchures, les marcs de café, des autres déchets ménagers.

Il est également important d'éviter de mettre dans le composteur des déchets non compostables tels que les plastiques, les métaux ou les produits laitiers.

Les composteurs individuels fonctionnent grâce à un processus de fermentation naturel, qui permet de composter rapidement les déchets organiques sans odeurs désagréables. Les bokashis sont équipés d'un couvercle hermétique, qui prévient les émissions d'odeurs et empêche les inconvénients d'accéder aux déchets. Si l’appartement est doté d’un balcon, cette solution de compostage domestique pourra y être installée.

Le lombricomposteur constitue certainement la solution idéale pour un appartement. Grâce aux vers de terre présents, les déchets biodégradables sont rapidement transformés en matières organiques. Régulièrement nourris, ces vers ne risquent pas de s’échapper de leur bac. Le couvercle hermétique sécurise l’installation. Le compost obtenu pourra ensuite être utilisé en tant qu’engrais naturel.

Des composteurs collectifs à disposition
Les personnes qui ne souhaitent pas composter à domicile pourront se tourner vers une autre solution. En effet, le gouvernement, par le biais des communes, prévoit d’installer des composteurs collectifs sur l’ensemble du territoire. Cette alternative évite d’installer un composteur domestique dans son appartement. Les communes pourraient également fournir des informations sur la gestion des déchets et l'utilisation des composteurs.

Pour identifier les composteurs partagés les plus proches de son domicile, chaque citoyen peut se rendre sur le site biodechets.org. Afin de favoriser le compostage collectif, toutes les installations déjà en place sont recensées. Les informations disponibles comprennent les emplacements des composteurs, les horaires d'accès, les types de déchets acceptés, ainsi que les contacts des responsables de chaque installation. La collecte des déchets et le processus naturel de décomposition sont donc facilités.

Que peut-on jeter dans le bac à compost ?
Une fois équipé d’un composteur individuel ou collectif, place au tri des déchets fermentescibles !
Pour que ce traitement des déchets prenne tout son sens, chaque citoyen doit respecter les règles de recyclage des matières organiques.

Tout d'abord, il est essentiel de mettre dans le composteur uniquement des déchets organiques biodégradables. En revanche, il faudra impérativement éviter d’y déposer des déchets non organiques, tels que le plastique, le verre, le métal, ou les produits chimiques dans le composteur. Ces déchets ne peuvent en effet pas produire de composts. Ces techniques de compostage doivent être comprises pour la bonne utilisation de la solution choisie.

Grâce au mode d’emploi des bacs à compost, les utilisateurs apprendront qu’un équilibre entre les matières riches en carbone et les déchets verts favorise la décomposition naturelle de ces déchets.Le mélange et l’aération des déchets accélèrent la transformation de la matière organique. Le tauxd’humidité doit également être optimal pour composter les déchets. Un tas de détritus trop sec ne pourra pas se dégrader correctement.

Enfin, il est important de respecter les consignes et les règles de gestion du composteur collectif mises en place par la commune ou l'organisme responsable. Il peut y avoir des règles spécifiques en matière de dépôt des déchets et de fréquence de vidange du composteur. Il est donc essentiel de bien se renseigner et de suivre les consignes pour garantir un bon fonctionnement de cet équipement.

Une amende en cas de non-respect de la loi anti-gaspillage
Le non-respect de la loi sur le tri sur les ordures ménagères peut mener à des sanctions. Que ce soit dans un appartement, un jardin ou un balcon, tout le monde devra donc adopter une solution de valorisation des déchets.

Les contrevenants pourraient s’exposer à une amende comprise entre 35 € et 75 €. Pour éviter ces sanctions, mieux vaut opter pour un équipement de recyclage des déchets, qu’il s’agisse d’un composteur individuel ou collectif. Il est important de se conformer aux règles de tri et de compostage en vigueur dans sa région et de suivre les consignes fournies par les autorités locales pour éviter tout risque de sanctions financières.

Mardi 5 Septembre 2023

Lu 192 fois

Mode d'emploi de ce site | Edito | Humour | Santé | Intelligence Artificielle | Covid-19 | Informatique | Sexualité | Politique | Coup de gueule | Coup de coeur | Voyages | Divers | Télécoms | Ordiphones | Musique | Archives | Bons plans | Belles annonces | Environnement | Partenaires