;
WEB SIDE STORIES- Site personnel de Guy DERIDET
Web Side Storie
WEB SIDE STORIES

«L'avenir n'est plus ce qu'il était» [Paul Valéry]



Le weekend mouvementé d'OpenAI, la société qui a lancé ChatGPT

Il y a un peu moins d’une semaine, OpenAI était vu par beaucoup comme un futur géant de la tech au potentiel aussi grand que celui d’un Google ou d’un Microsoft. Aujourd'hui 20 novembre, suite à un weekend incroyable, Sam Altman quitte irrévocablement OpenAI, pour prendre la direction (CEO), d'une nouvelle entité de… Microsoft !



Image ChatGPT +
Image ChatGPT +
J'ai parcouru la presse ce weekend et ce matin, l'organe de presse le plus réactif fut Numerama.  

Je vous fais un rapide résumé de la situation à l'issue de ce weekend mémorable et vous invite à lire les deux articles de Numerama qui relatent parfaitement les nombreux bouleversements qui ont émaillé ce denier weekend.

Résumé :

Vendredi 17 novembre : Sam Altman le cofondateur d'OpenAI est licencié d'OpenAI par le conseil d'administration d'OpenAI. Ce "board" comme on dit en anglais, comporte six membres, dont les trois cofondateurs :
     ● Sam Altman
     ● Greg Brockman  
     ● Ilya Sutskever
et trois employés d'OpenAI.

1ᵉʳ acte : lors de la séance qui a décidé du licenciement de Sam Altman, le président : Greg Brockman et le CEO, Sam Altman étaient absents ! Le grand initiateur de ce que Altman a qualifié de « trahison » fut Ilya Sutskever, le troisième cofondateur, partisan depuis toujours de la prudence et de l'indépendance par rapport à l'argent de l'Intelligence Artificielle. Je rappelle qu'Open AI, à sa naissance, était et est toujours une société à but non lucratif !

2ème acte :  dimanche, on apprenait que suite aux menaces de départs massifs d'OpenAI de collaborateurs solidaires de leur CEO, Sam Altman devait réintégrer OpenAI et procéder aux remaniements nécessaires.

3e acte : lundi matin, on apprend que Sam Altman, Greg Brockman et quelques collaborateurs d'OpenAI seront intégrés à Microsoft. Altman dirigera une nouvelle entité au sein de Microsoft en qualité de CEO, PDG en français.  

Les deux articles de Numerama, à lire pour les détails :

 Altman ne reviendra pas chez OpenAI, après une seconde trahison

 

Microsoft récupère Sam Altman et son équipe après le chaos chez OpenAI

N.D.L.R
Ilya Sutskever a été bien téméraire en trahissant Sam Altman par deux fois. En effet, à la suite de ses malheureuses initiatives :

     ● Sam Altman aura maintenant les coudées franches chez Microsoft, tout en conservant un titre de PDG, et donc une autonomie certaine vis-à vis de Microsoft.

     ● Satya Nadella a réussi un autre grand coup dans sa carrière (il a déjà bien sauvé Microsoft). Avec une pareille recrue et la puissance financière de Microsoft, Altman et Nadella vont pouvoir s'en donner à cœur joie.

     ● OpenAI en revanche a un avenir bien sombre devant elle. Ses meilleurs collaborateurs sont partis et il ne lui restera bientôt que ses yeux pour pleurer. Quant à M. Sutskever, il va pouvoir raser les murs.

     ● Les partisans de l'intelligence artificielle à tout-va peuvent être ravis de ce dénouement final.

     ● En revanche, les défenseurs de la prudence quant à l'avenir de l'I.A et de la méfiance nécessaire par rapport à l'influence pernicieuse de l'argent sur l'I.A, vont faire la grimace.

     ● Il en va de même avec Google, concernant l'intelligence artificielle en tout cas. Avec Altman à la tête du département I.A de Microsoft, cette société va enfin pouvoir concurrencer sérieusement le colosse, au pied d'argile désormais, Google. 

Ce dernier avait déjà pris un retard certain en matière d'intelligence artificielle. Avec Altman plus Microsoft en face de lui dorénavant, ce retard va être encore plus difficile à rattraper. 

D'autant qu'il ne fait aucun doute maintenant que l'intelligence artificielle, compte tenu de la place qu'elle occupe à présent dans la première société de logiciels du monde, va s'insinuer dans tous les logiciels. Et, dans tout Internet.

Microsoft avait raté le tournant de l'Internet au profit de Google. Aujourd'hui Google a raté le tournant de l'intelligence artificielle... au profit de Microsoft.

Pour les mêmes raisons, à savoir la volonté de préserver leur juteux business de l'époque : les logiciels pour Microsoft, le maniement expert des URL pour Google.

Microsoft n'a pas fait deux fois la même erreur. Elle a brillamment réussi son virage vers l'I.A et vient même de réussir à recruter son plus brillant acteur. Au début du dernier weekend, Microsoft, après le licenciement de Sam Altman, s'attendait ce lundi matin à une plongée de son cours en bourse.

Nul doute qu'après ces derniers développements de l'affaire OpenAI, si j'ose dire, il en ira tout autrement.

Dernières nouvellles le 22/11 à 12H

Sam Altman est confirmé C.E.O

L'ancien C.A d'OpenAI a été dissous
Le nuveau C.A comprendra :

Bret Taylor (ancien directeur de Salesforce),
Larry Summer et  

Adam D’Angelo, le patron de Quora

Dans un second temps, ce conseil d’administration restreint devra nommer un vrai conseil d’administration composé de neuf membres. 

Apparemment, Greg Brockman reste chez OpenAI mais ne veut plus du poste de président.
Altman n'ira pas chez Microsoft,
De même que les 700  collaborateurs d'OpenAI qui menaçaient de démissionner.

Altman a donc choisi de rester chez OpenAI, par respect pour ses centaines de collaborateurs qui risquaient de perdre leur emploi.
Le C.A sera reconstruit sur des bases plus solides.
L'alliance avec Microsoft sera raffermie.

C'est effectivement la meilleure  solutoin possible, compte tenu des dégâts occasionnés  par cette pénible affaire.

Lire ici le dernier article de Numerma


 

Lundi 20 Novembre 2023

Lu 163 fois
1 2

Mode d'emploi de ce site | Edito | Humour | Santé | Intelligence Artificielle | Covid-19 | Informatique | Sexualité | Politique | Coup de gueule | Coup de coeur | Voyages | Divers | Télécoms | Ordiphones | Musique | Archives | Bons plans | Belles annonces | Environnement | Partenaires