WEB SIDE STORIES

«Ce n'est pas parce que l'on est vieux qu'on ne poursuit plus ses rêves, c'est parce qu'on ne poursuit plus ses rêves que l'on devient vieux.» Gabriel Garcia Marquez




Le grand secret : le point G masculin !

On nous rebat les oreilles avec le point G féminin mais on est beaucoup moins disert sur le point G masculin. Et pourtant il existe et il gagne à être connu.



Le grand secret : le point G masculin !
Le point G féminin a été découvert en 1950 (seulement) par le docteur Gräfenberg dans son ouvrage célèbre : The Role of Urethra in Female Orgasm. Ce n'est pas vieux et encore aujourd'hui beaucoup de femmes ignorent son existence et surtout l'orgasme exceptionnel que son excitation peut procurer. Quant aux hommes n'en parlons pas ; certains ignorent encore l'existence du clitoris, alors... Vous connaissez l'histoire que se racontent les femmes ?

Quelle est la différence entre une balle de golf et le point G ?
Un homme passera deux heures à chercher sa balle de golf.

Le point G masculin, lui, est connu depuis la nuit des temps. Mais uniquement par une certaine partie de la population mâle, à savoir les homosexuels. Mais ce que les hétérosexuels ne savent généralement pas c'est qu'il n'y a pas besoin d'être homosexuel pour l'exciter et parvenir ainsi à l'orgasme. Un vrai orgasme, pas une petite secousse (voir mon billet sur l'orgasme masculin)

Il se trouve donc que le point G de l'homme est, comme disaient souvent les jeunes il y a quelques années à tout bout de champ (je ne sais s'ils le disent encore, mes quatre enfants sont tous majeurs et et je ne suis pas pédophile) ...dans ton cul !

Je sais ce que cette découverte peut avoir de choquant pour la plupart des mâles mais c'est ainsi et vous et moi n'y changeront rien. La prostate est le centre vital du plaisir masculin et vous êtes assis dessus.

La vidéo que vous allez voir va tout vous apprendre sur le massage prostatique à la portée de tous. Une précision : l'instrument qui est présenté, et que l'on ne nomme pas pour des raisons publicitaires, s'appelle un Aneros. On le trouve facilement sur Internet, et dans certaines boutiques spécialisées.

Au final, iIl faut reconnaître que, comme en matière de point G féminin, le secret a été bien gardé. Je suppose en effet, que beaucoup d'hommes et plus encore de femmes, seront pour le moins surpris par tout ce que cette vidéo peut révéler sur la sexualité masculine. En fait, je me repasse souvent ce document, que je connais par coeur , uniquement pour revoir la tête de ces dames, tout au long de l'interview. Si l'oeil de Victoria, bien que largement arrondi, reste toujours coquin (j'adore cette femme) celui de Melissa traduit en revanche l'incompréhension la plus totale.

Oui mesdames ! La sexualité masculine est beaucoup plus complexe que ce que vous croyez en savoir. Oui mesdames ! On peut nous aussi éprouver des orgasmes multiples, au moins aussi impressionnants que les vôtres. Avec ou sans votre concours. A un moment, dans ce document, une des dames dit, ou laisse entendre : Mais, dans ces conditions, à quoi servons nous ?

Très bonne question. Si les femmes, et une majorité d'hommes, s'imaginent, à priori, qu'elles sont le passage obligé vers le plaisir masculin, elles ont tout faux. Il y a bien sûr, depuis toujours, les homosexuels qui se passent fort bien d'elles. Et voilà maintenant qu'elles apprennent que les hétérosexuels (il vaudrait mieux dire "autosexuels") peuvent accéder, aux aussi et tout seuls, à l'orgasme multiple. "-Mais dans quel monde vivons nous, ma bonne dame ! Si ça continue je vais vendre ma télé."



La vidéo


Les enseignements de cette vidéo

L'orgasme multiple n'est pas l'apanage de certaines femmes. Avec un peu d'entrainement l'homme peut même éprouver un orgasme pendant plusieurs heures. Et sans fatiguer encore.

On peut être sodomite sans être homosexuel. Je vous laisse réfléchir là dessus.

On peut être célibataire et avoir une vie sexuelle intense. Ou, énoncé autrement, un homme n'a pas forcément besoin d'une femme pour parvenir à l'orgasme. ll faut en effet préciser que l'orgasme provoqué par voie anale est beaucoup plus intense que l'orgasme "traditionnel". En d'autres termes l'orgasme prostatique est un véritable orgasme, contrairement à l'éjaculation "primaire" qui peut en être très éloignée (voir mon billet sur l'orgasme masculin)

L'excitation de la prostate peut donc être provoquée par un objet dédié comme l'Anéros ou un autre "plug" moins sophistiqué. On peut aussi utiliser des objets non dédiés. Certains ne s'en privent pas. Vous n'imaginez pas la quantité d'objets, plus ou moins hétéroclites, que les médecins peuvent être amenés à retirer des anus masculins, ou féminins. Il va de soi que dans ce cas il vaut mieux ne pas ignorer les dangers que peuvent comporter des manipulations hasardeuses. Sans parler de la honte en cas d'accident...

Bien entendu l'excitation de la prostate peut aussi être provoquée par votre partenaire, si elle est consentante et si vous n'avez rien à lui cacher. Une anecdote. J'ai découvert l'existence du point G masculin il y a quelques années... à la radio. Original, n'est ce pas ? En effet, dans une de ses émissions, l'excellent Daniel Mermet (La bas si j'y suis, France Inter) interviewait une vieille péripatéticienne qui lui fit la réflexion suivante : lorsqu'on homme n'arrive pas à jouir il faut lui mettre quelques chose dans le cul ! Et, croyez-moi, cette dame savait de quoi elle parlait.

Donc, mesdames si votre homme à des problèmes d'éjaculation, ce qui arrive très fréquemment chez les hommes après 50 ans, vous savez maintenant où se trouve la solution. Comme l'arrière train d'un homme de plus de 50 ans n'a rien de bien excitant, il faut bien l'avouer (mais là encore ce n'est pas l'apanage des hommes) la solution d'un objet, de dimension tout à fait modeste, nous ne sommes pas dans une "logique" homosexuelle mais dans une logique d'excitation de la prostate, me semble plus appropriée. Ainsi que l'excellent Arnaud vous l'a montré dans la vidéo le "mouvement" de type prostatique et le "mouvement" de type homosexuel n'ont rien à voir. Et puis maintenant que les femmes n'ont aucune gêne à se balader partout avec leur (s) sex toys pourquoi les hommes devraient ils se cacher ?

Au passage, beaucoup d'hommes de plus de 50 ans, qui n'arrivent plus à jouir de façon traditionnelle, considèrent que leur vie sexuelle est terminée. Les choses étant ce qu'elles sont, si je puis dire, le sexe ne s'use que si l'on ne s'en sert pas. Et c'est bien dommage. Car, de la même façon que les médecins américains rétablissaient naguère cette fonction chez les militaires traumatisés par un massage prostatique, la connaissance et l'utilisation du point G masculin peuvent constituer pour beaucoup d'hommes, vieillissants ou traumatisés, une solution qu'il serait tout à fait dommage de négliger. Mais c'est vous qui voyez.

Entendons nous bien. Mon but ici n'est pas de démontrer que les femmes, dans ce domaine, ne servent à rien. Il y a, fort heureusement, beaucoup d'hommes et de femmes qui vivent très heureux ensemble. De plus, personnellement j'adore les femmes. A temps partiel toutefois.

De fait, je pense ici essentiellement aux hommes célibataires (ils sont tout de même des milliards de par le monde) qui vivent mal leur solitude sexuelle. Je pense à tous ces jeunes hommes célibataires qui n'arrivent pas à se satisfaire de la masturbation traditionnelle. A tous ceux qui s'imaginent que sans femme il n'est pas de salut, et que cette croyance poussent parfois aux excès. A ceux qui, crise oblige, n'ont pas les moyens de seulement envisager de partager leur salaire de misère avec une compagne. A ceux qui deviennent homosexuels sans véritablement aimer les hommes mais parce qu'ils ont découvert un plaisir qu'ils ne soupçonnaient pas, et qu'ils pensent, à tort, que ce plaisir est inséparable de l'homosexualité. A ceux enfin qui, passés un certain âge, croient leur vie sexuelle terminée. Vous reconnaîtrez avec moi que cela fait du monde. Et que tout ce monde là est, depuis beaucoup trop longtemps, singulièrement délaissé par la doxa ambiante.

En ce qui me concerne, après avoir été marié deux fois quinze ans et eu quatre enfants (l'aîné a quarante ans, le cadet vingt) je suis autosexuel depuis plus de 10 ans. Et hétérosexuel tous les trois mois seulement. Mais c'est surtout pour faire prendre l'air à ma sexualité, pour ne pas rester enfermé sur moi même en quelque sorte. Et puis aussi parce que se faire plaisir c'est très bien, mais faire plaisir, ou mieux encore partager le plaisir, ce n'est pas mal non plus.

Faut il préciser, si cela n'est pas évident à la lecture de ce blog, que je m'estime, même si certains sont mieux lotis que moi, le plus heureux des hommes ?


Dimanche 8 Mars 2009

Lu 204339 fois


1.Posté par patrick le 09/05/2009 15:13
super merci moi ausi j'AI decouver l aneros et je profite du voyage tous les jours 39 ans en couple deux enfants

2.Posté par renée le 27/10/2009 11:45
voilà je suis l'amie d'une personne et je voudrais lui trouver son point g car dans sa vis sexuelle il n'a pas connu .
Et je voudrais avec lui lui faire plaisiret connaitre moi aussi

3.Posté par Merline le 05/11/2009 10:10
c'est dommage d'exclure les femmes de cette pratique, pour ma part, je stimule la prostate de mon partenaire avec mon doigt pendant l'acte sexuel c'est à dire quand il me pénètre et c'est très bon...

4.Posté par marie le 08/03/2010 20:11
je suis d'accord avec martine.
En ce qui nous concerne mon mari et moi ,nous n'avons pas de probleme sexuelle car je suis toujours a la recherche du plaisir.
C'est comme ça que sans le vouloir , j'ai trouvé chez lui une zone tres propice a ce point g.
Je pense que suivant les hommes ,il ne se trouve pas forçément au meme endroit, mais moj mari en es tout chose quand je lui declanche cet orgasme.
Aujourd'hui ,pour rien au monde ,il m'echangerai ,contre une femme qui ne saurait pas le faire jouir de cette façon.
Voila ,je voulais apporter ce temoignage a toutes les femmes qui ne le savent pas ,chercher et vous trouverez.

5.Posté par Richard le 25/07/2010 03:48
bonjour

j'apporte ici mon modeste temoignage, j'ai 45 ans ,marié 3 enfants ,je vis surtout dans ma "tete".
Cela fait 12 ans que je n'ai pas eu de rapport sexuel avec une femme ou tout etre vivant.
Trop cérébral m'a t'on dit.
Mon esprit est toujours occupé par mes loisirs divers et variés,ce qui me permet d'éviter de penser au sexe,
mais parfois mon corps se rappelle à moi qu'il a des envies.
Dans ces cas là , une petite vidéo sexy et une masturbation vite fait bien fait et ça se calme une bonne semaine voir plus.
Frustrant bien sur , ces jouissances de quelques secondes,et dernierement au gré des hazards et surtout aux mails non sollicités,je suis tombé sur une pub pour "l'aneros progasm".
Connerie me suis je dis,encore un attrape nigaud qui promet la lune par la prostate,mais j'ai quand meme fait une recherche sur google ,et les differents témoignages, surtout quelques uns m'ont troublés.
En gros , 3 personnes sur 5 l'utilisent tres mal ( impatiente surtout).
D'ailleurs moi aussi ,j'ai failli jeter l'éponge , jusqu'a ce que je trouve le dosage précis des contractions,je compare cela à un embrayage de voiture.
Bref un nouveau monde s'est ouvert à moi , oserai je parler de nouvelle vie?
A l'interieur de moi cela a du se muscler tres vite,car je n'ai plus besoin de cet objet,en fait il m'a servi d'altere à l'intérieur.
Cet apres midi,j'ai fait bronzette à la plage des naturistes pres de chez moi,et bien détendu sur le sable, j'ai sollicité doucement ses muscles à l'intérieur de moi,puis tres vite je n'ai plus rien controlé.
Mon corps a eu sa propre vie sans moi et en échange il m'a donné ce plaisir que certains appellent "orgasme" car il dure plus que quelques secondes,pour ma part ça a bien duré environ 1 heure à des degrés et variations differentes.
J'ai bien cru que j'allais mourir sur cette plage,d'ailleurs j'y retourne demain.
N'empeche c'est fou qu'un hazard d'internet et d'un mail peuvent bousculer une sexualité.
ps : à 45 ans j'ouvre une porte qui certainement va changer bien des choses !

cordialement

6.Posté par Aurore le 28/05/2011 21:16
C'est une pratique trop peu connue et c'est bien dommage!

7.Posté par ezr le 12/06/2011 10:00
Le poing g de l'homme c'est tout simplement le control de la monté d'éjaculation si tu arrive a gere plusieur monté sans ejaculé alors tu as ton poing g

8.Posté par GUY DERIDET le 13/06/2011 11:55
@ezr

Voilà une opinion originale. Je préfère toutefois la mienne : c'est moins frustrant !

9.Posté par vibromasseur le 17/11/2011 17:25
ce qui est bien dans l'évolution des mentalités c'est qu'enfin même les hétérosexuels sont capables d'accepter de stimuler ce point G et d'accéder un plaisir tabou il y a quelques temps...

10.Posté par jill le 20/02/2012 03:17
jvai le faire a mon mec alllor jai trop hate

11.Posté par vibromasseur le 27/05/2012 00:04

12.Posté par ophélie le 04/06/2012 01:13
jai trop hate de le faire a mon mec moi aussi

13.Posté par morgane le 13/08/2012 07:11
Bonsoir,

Pour ceux qui ont apparemment découvert un tout autre monde avec ce point G, quant est il du plaisir sexuel par devant ?
Je veux dire est ce que l'homme apprécie encore de faire l'amour avec sa femme comme auparavant ou prefere t il de loin la pénétration par l'arrière ?

14.Posté par GUY DERIDET le 16/08/2012 14:40
@celinesnoop

Excellente question. Disons que l'orgasme anal s'ajoute à l'orgasme traditionnel, ce qui le rend incomparable.Il faut donc savoir que si l'on pratique régulièrement ce type d'orgasmes, seul ou accompagné, il peut arriver que l'orgasme traditionnel ne suscite plus beaucoup d'intérêt. Voire que la personne ne puisse plus éprouver d'orgasme (Anéjaculation) sans excitation de la prostate.

Enfin, je répète encore une fois que ce type d'orgasme anal n'a rien à voir avec la pénétration, ce qui le distingue nettement de l'homosexualité, mais dépend essentiellement de l'excitation de la prostate.

Nouveau commentaire :
Twitter

Informatique | Coup de gueule | Télécoms | Humour | Sexualité | Coup de coeur | Santé | Bons plans | Divers | Ordiphones | Partenaires | Musique | Belles annonces | Voyages | Météo Samui