WEB SIDE STORIES

« Le meilleur moyen de vivre ses rêves, c'est de se réveiller. » [Paul Valéry]




A propos de l'orgasme masculin

On nous rebat les oreilles à propos de l'orgasme féminin. Je voudrais vous parler aujourd'hui de l'orgasme masculin.



A propos de l'orgasme masculin
On nous rebat les oreilles à propos de l'orgasme féminin :

Est ce un droit ou un devoir ?
Est ce vilain de simuler ?
Est ce que je suis une salope si je jouis ?
Si je n'y arrive pas est-ce de la faute du monsieur ou est-ce moi qui ne suis pas normale ?
Avec mon sextoy j'y arrive sans problème, avec mon mari quelque fois... au début, suis-je normale ?
Je suis clitoridienne et vaginale, dois je consulter ?

J'en passe, et certainement des meilleures.

Je voudrais aujourd'hui vous parler de l'orgasme masculin. Cela va nous changer un peu du sexuellement correct ambiant, et cela va peut être nous faire toucher du doigt (c'est la moindre des choses) que les femmes et les hommes, finalement, se ressemblent beaucoup dans l'orgasme.

Il me semble que les femmes ont, trop souvent, une conception "hembriste" (le contraire de machiste, de l'espagnol hembra=femelle, antonyme utilisé dans les pays latino-américains, qui s'y connaissent en machisme) de la sexualité masculine. En effet, pour beaucoup de femmes, la question ne se pose même pas : le monsieur a une érection, donc il est très excité, il a éjaculé, donc il a joui. Chez les messieurs, pensent elles, s'il y a éjaculation, il y a orgasme.

Désolé mesdames, mais voyez vous, il se trouve que les hommes sont au moins aussi compliqués que vous.

Tout d'abord il faut que vous sachiez que vous n'êtes pas les seules à simuler l'orgasme. Nous aussi ! En effet lorsque personnellement, et je ne dois pas être le seul, je m'ennuie en faisant l'amour, parce que par exemple je perçois parfaitement que la personne avec qui je suis n'aime pas vraiment cela, ou n'éprouve pas grand chose, voire simule très mal, j'émets alors les grognements réglementaires du monsieur qui se répand, je cache prestement le préservatif vide, et je cherche un argument pour que la dame, ou moi, s'en aille. Dans ce cas je n'ai encore jamais vu une femme vérifier le contenu d'un préservatif usagé, que d'ailleurs je m'empresse de cacher. C'est pas sale, y a rien dedans !

Vous allez me dire que tous les hommes n'utilisent pas de préservatif. Et surtout pas le votre. En principe, mais les hommes qui utilisent des préservatifs font généralement l'amour plus souvent que les autres, et en tous cas avec beaucoup plus de femmes différentes. Ils sont donc, au moins, aussi qualifiés que le votre pour s'exprimer, si j'ose dire, sur l'orgasme masculin.

De plus, chez les hommes, comme chez les femmes, il y a l'orgasme majuscule, que l'on éprouve finalement pas très souvent (comme les femmes) et l'orgasme commun qui dans l'échelle du plaisir masculin se situe à peu près au niveau de la masturbation furtive sous la douche. C'est à dire pas très haut.

Comme chez la femme, le niveau de l'orgasme masculin dépend en fait d'un grand nombre de facteurs, à savoir le sentiment qu'on éprouve, ou pas, envers la femme, son état de forme physique (on jouira plus fort par exemple si on est fatigué que si l'on est parfaitement frais et dispos), si on a bu ou pas, la qualité des phéronomes de la partenaire, la participation active ou pas de la dame etc.

Un facteur très important tient à la conformation même du vagin. Il y a des femmes qui, physiquement, nous font jouir énormément (comme vous mesdames) et d'autres très moyennement. Faut il préciser que les secondes sont beaucoup plus nombreuses que les premières ?

Comme la plupart des hommes n'ont pas la goujaterie d'avouer à leur partenaire qu'ils ont peu joui, il ressort de tout ceci, mesdames, que finalement les homme simulent l'orgasme au moins aussi souvent que vous. Et de façon beaucoup plus sournoise, car même s'il a éjaculé, ce qui reste à prouver, vous ne saurez jamais exactement le degré de plaisir auquel votre homme est parvenu. Autant vous dire que si le niveau en question était celui de la douche la première autre dame qui lui démontrera que l'orgasme véritable n'a rien à voir avec cette misérable secousse égoïste, aura toutes les chances d'emporter le morceau. Même si elle est beaucoup moins jolie que vous. A noter que toutes les études statistiques ont démontré qu'une majorité des hommes mariés se masturbent. Beaucoup plus fréquemment que les femmes mariées. Ce qui laisse mal augurer du niveau général de l'orgasme masculin en milieu conjugal. Je sais bien qu'en ce qui concerne l'orgasme féminin, dans les mêmes conditions, c'est encore pire. Mais je voulais simplement souligner que ce n'est pas parce que les hommes, en principe, éjaculent plus souvent, qu'il sont mieux lotis que les femmes en cette matière.

Comme chez les femmes, aucun homme ne ressemble à un autre homme. De plus, bien des choses changent avec l'âge. La sexualité d'un homme de plus de 50 ans n'a rien à voir av ec celle d'un homme de 20 ans. Certains hommes jouissent énormément à chaque fois, ce qui est à la fois une chance et un handicap, car ils deviennent souvent le jouet des femmes. Qui, comme on dit vulgairement vont les tenir par le sexe... un bon moment. Il y a en d'autres, plus nombreux qui jouissent normalement, sauf exception. Il s'agit pour eux de bien gérer ces exceptions. Il y en a enfin ceux qui ont beaucoup de mal à éprouver un véritable orgasme. C'est un handicap certes, mais c'est aussi une chance, car il a des tas de choses intéressantes à faire en dehors de la présence continue d'une femme à ses côtés.

Enfin il ne fut pas oublier que certains hommes, ils doivent être dans ce cas bien moins nombreux que les femmes, sont capables de parvenir, chaque fois, à l'orgasme, sans femme, et sans homme. C'est à dire tout seuls. Cela demande une excellente connaissance de soi, et quelques accessoires. Comme vous, mesdames. On fait beaucoup de battage en ce moment autour des sextoys féminins, mais sachez que ce n'est pas l'apanage de votre sexe. Au demeurant, si j'ose dire, un Aneros c'est un tout petit peu plus compliqué à maîtriser qu'un canard coquin. Mais ça flotte moins bien, je vous l'accorde.

Au terme de cette modeste contribution il me semble bien que du point de vue sexuel, les femmes et les hommes sont aussi complexes les unes que les autres. La différence, c'est que, me semble-t-il, les hommes savent depuis longtemps que la sexualité féminine est difficile à comprendre, et plus encore à maîtriser. S'ils ne le savent pas ils l'apprendront bien assez tôt. Alors que beaucoup de femmes ont très peu conscience de la complexité de la sexualité masculine.

A cet égard il est frappant de constater que depuis déjà pas mal de décennies les hommes ont reçu pour mission d'employer tous les moyens possibles pour satisfaire les femmes. Ce qui contribue d'ailleurs à en bloquer pas mal. En revanche beaucoup de femmes s'imaginent encore que l'homme est tellement facile à satisfaire qu'il suffit d'écarter les jambes pour le propulser rapidement, et facilement, au septième ciel.

J'ajoute que le féminisme triomphant, depuis quelques années, n'a pas arrangé les choses en ce domaine. Ni putes, ni soumises, n'est ce pas ? C'est vous qui voyez.

En tous cas, moi, cela fait plus de dix ans que je n'ai pas fait l'amour avec une femme blanche. Et je m'en porte fort bien. N'y voyez pas là un quelconque racisme inversé. Simplement les africaines en particulier, que je connais bien, ont une conception du sexe tout à fait "naturelle" qui me convient particulièrement. Pour faire court (une fois n'est pas coutume) lorsque vous êtes, la nuit venue, avec une africaine si vous ne l'honorez pas, elle va en premier lieu tout faire pour vous réveiller. Si elle n'y parvient pas elle va se poser des tas de questions et essayer des tas de solutions pour remédier à ce véritable problème que vous lui posez. Depuis les tenues affriolantes, jusqu'aux bassines de gingembre dans le frigo, en passant par les caresses non référencées dans le kama soutra. En désespoir de cause elle finira par vous laisser tomber, car pour elles quand le sexe ne va pas, rien ne va.

La femme blanche de 2008, elle, ne se formalisera pas, bien au contraire. Elle va prendre un bouquin, regarder la télé, ou se tourner sur le côté et s'endormir avec, souvent, comme une sorte de soulagement.

Une autre différence, et elle est de taille. Pour une africaine, un homme, au lit, n'a pas d'âge. Dans nos contrées un sexagénaire "actif" est un vieux cochon, un démoniaque de midi. La bas, c'est une affaire ! Et pas seulement financière, car chez ces femmes là, mesdames, on ne simule jamais. Ce serait en effet fort difficile de simuler pendant plusieurs heures, à raison d'un orgasme toutes les 5 minutes !

En effet, j'ai oublié de préciser que chez les hommes d'un âge certain, mais actifs, l'orgasme ne survient généralement qu'après un certain temps, qui peut aller chez les plus actifs, jusqu'à quelques heures. Ce qui est un avantage pour la femme qui aime faire l'amour et un inconvénient pour la prostate du monsieur. Qui, dans ce cas, et la boucle est bouclée, prend son plaisir à donner du plaisir. Ce qui, à mon sens, est pour le moins paradoxal, de la part d'un macho catalogué. Mais, comme je m'efforce de le démontrer depuis le début de ce billet, rien n'est simple dans la sexualité masculine.

N.B

L'excellent magazine sexy Wikine.fr vient de sortir un article sur le même sujet. Il semble que même chez les spécialistes de la sexualité le fait que les hommes puissent simuler l'orgasme, eux aussi, soit une découverte.

L'adresse de l'article de Wikine

N.B

A titre d'information si vous tapotez "orgasme masculin" dans Google, ce billet est (pour l'instant) en 4ème position. L'avantage avec Google c'est qu'on n'écrit jamais pour ne rien dire.




Lundi 10 Novembre 2008

Lu 21333 fois


1.Posté par Jacques le 11/06/2009 18:30
Tout à fait d'accord sur tous les points. Et si c'est cela être macho, tant pis ! c'est bien mieux qu'être hypocrite, non ? Bravo et bonne continuation en afrique.

2.Posté par misstrip le 12/12/2009 00:24
Et bien je suis heureuse d'être tombée sur ton billet. Parce que oui les hommes sont aussi compliqués que nous. Et comme tu l'as fait remarquer on parle sans cesse de l'orgasme feminin et tout, et que rarement des hommes. Pour ma part je suis bi, je connais donc les hommes et les femmes, et je peux dire que c'est plus ou moins dure de donner du plaisir celon la personne. Pour ton petit mot, j'ai beaucoup de discution a ce sujet avec mon homme. Qui m'a dit un jour "tu sais l'orgasme d'un homme ne signifie pas ejaculation" et je trouve que c'est une bonne chose que pour une fois on en parle. Merci à toi! Bonne continuation =)

Nouveau commentaire :
Twitter

Informatique | Humour | Santé | Coup de coeur | Coup de gueule | Divers | Télécoms | Ordiphones | Partenaires | Musique | Sexualité | Belles annonces | Bons plans | Voyages | Edito | Politique