;
WEB SIDE STORIES- Site personnel de Guy DERIDET
Web Side Storie
WEB SIDE STORIES

«L'avenir n'est plus ce qu'il était» [Paul Valéry]



👁 Big Brother 👁 La France bascule dans la tyrannie !

Une vidéo de MoneyRadar qui nous montre comment, progressivement mais surement, la France met en place de nombreuses dispositions publiques qui ressemblent trÚs fort à celles qui existent déjà en Chine.



👁 Big Brother 👁 La France bascule dans la tyrannie !
La fameux « crédit social » n'est pas nouveau, il date de 1920 et a été développé par l'ingénieur écossais Clifford Hugh Douglas. Voir l'article Crédit social sur Wikipédia ici .

Si vous pensez que la ressemblance avec la situation sociale en Chine est exagérée, regardez cette vidéo.





Le résumé de ChatGPT

La Chine est considérée comme la plus massive émulation actuelle en matiÚre de surveillance de masse, avec un gouvernement qui utilise des caméras de surveillance et une intelligence artificielle pour contrÎler sa population. Les individus sont notés selon un score social, qui influence leur accÚs à certains services.

Les gouvernements européens, y compris la France, s'inspirent de ce modÚle chinois de surveillance. Des outils de surveillance de plus en plus sophistiqués sont développés et testés, incluant :

  • la reconnaissance faciale,
  • les scores sociaux,
  • la collecte et le croisement des donnĂ©es personnelles Ă  partir de diffĂ©rentes sources.

Malgré les principes des droits fondamentaux et du respect de la vie privée, les autorités justifient l'utilisation de ces technologies intrusives par la sécurité et la protection de la population.

En France, le dĂ©ploiement de systĂšmes de surveillance a commencĂ© en 2013 avec le ciblage de la fraude fiscale, et s'est renforcĂ© depuis. Le fisc a accĂšs Ă  de nombreux fichiers d'État et utilise le data mining pour dĂ©tecter les comportements frauduleux.

Les informations personnelles des contribuables sont également collectées à partir des réseaux sociaux et d'autres plateformes en ligne pour lutter contre la fraude fiscale.

La reconnaissance faciale et la vidéo surveillance sont utilisées en France. Cependant, il n'existe pas encore de législation spécifique]b pour encadrer leur utilisation. Certains projets de loi, notamment liés aux Jeux Olympiques de 2024, cherchent à combler cette lacune.

L'installation de systÚmes de surveillance est justifiée par la garantie de la sécurité, mais soulÚve des préoccupations concernant les droits fondamentaux et le respect de la vie privée.

En résumé, le texte met en évidence l'adoption croissante de systÚmes de surveillance inspirés de la Chine par les gouvernements européens, y compris la France, malgré les principes des droits fondamentaux et du respect de la vie privée.

Les technologies telles que la reconnaissance faciale et la collecte de données personnelles suscitent des inquiétudes quant à l'atteinte à la vie privée et aux droits individuels.

Le R.G.P.D

Le croisement des donnĂ©es personnelles a longtemps Ă©tĂ© interdit en France. Apparemment, il ne l'est plus qu'en thĂ©orie, pour l'État en tout cas.

Il est régi par le R.G.P.D (RÚglement Général sur la Protection des Données) entré en vigueur dans toute l'Europe en 2018, soit il y a déjà cinq ans !

Ce qui est Ă©vident, en matiĂšre informatique, c'est que beaucoup d'entreprises le contournent allĂšgrement.

La théorie :

Actuellement, la législation sur le croisement des données personnelles en France est régie par le RÚglement Général sur la Protection des Données (RGPD)

. Le RGPD s'applique à toutes les organisations, publiques et privées, qui traitent des données personnelles pour leur propre compte ou non.

. Le RGPD oblige les entreprises qui utilisent des données personnelles à fournir aux utilisateurs certaines informations

. Le traitement des données doit avoir un but légal et légitime en relation avec l'activité professionnelle

. Le RGPD établit également de nouveaux droits pour les citoyens, tels que le droit à la portabilité des données

. En France, la protection des données personnelles est un sujet juridique qui a fait l'objet de débats depuis de nombreuses années.

. Le gouvernement français travaille à la réforme du cadre juridique pour la protection des données personnelles, car la législation actuelle date de 1995.

. De plus, l'État français et les administrations publiques rĂ©flĂ©chissent Ă  l'ouverture des donnĂ©es qu'ils dĂ©tiennent, tout en assurant la protection des donnĂ©es personnelles, qui est au cƓur de cette rĂ©flexion.

La pratique

Cette vidéo en est une excellente illustration.

L'État, s'il est peut- ĂȘtre plus vigilant pour les entreprises que par le passĂ©, quoique sa vigilance soit, Ă  l'Ă©vidence bien plus stricte pour les petits commerçants que pour les gros, se fiche complĂštement vis-Ă -vis de ses citoyens, des libertĂ©s publiques et mĂȘme de l'État de droit.

Et, toujours pour le mĂȘme motif officiel : notre sĂ©curitĂ©, bien sĂ»r.

A mon humble avis cette attitude ne va pas s'arranger Ă  l'avenir. Notamment en raison du dĂ©rĂšglement climatique : la plupart des États se refusent actuellement Ă  prendre les mesures immĂ©diates qui s'imposent parce que la dĂ©mocratie leur impose trop de barriĂšres.

Ils ont donc rĂ©solu d'attendre que le situation soit bien catastrophique pour imposer alors, par la force s'il le faut, Ă  nos descendants, en principe, les mesures drastiques qui auraient dĂ» ĂȘtre prises bien avant.

J'ai écrit «à nos descendants en principe », mais la catastrophe se rapprochant tous les jours un peu plus vite, il est tout à fait possible qu'elle frappe une bonne partie de nos contemporains.

Les quatre degrĂ©s supplĂ©mentaires sont dĂ©jĂ  prĂ©vus bien avant 2100. Ce qui veut dire pratiquement que tous ceux qui ont une maison, ou autre bien, prĂšs de la mer ou d'une riviĂšre ont intĂ©rĂȘt Ă  prendre le plus vite possible les dispositions qui s'imposent.

A moins qu'ils ne pensent, comme je l'ai entendu, que tout cela « c'est des conneries» et que, si ce n'est pas le cas, alors, tels les commandants de navire qui se respectent, ils couleront avec leur maison.

« Blessed are the cracked for they let in the light»

Heureux sont les fĂȘlĂ©s car ils laissent entrer la lumiĂšre.

Et oui, cette citation n'est pas d'Audiard. On ne prĂȘte qu'aux riches 😉


Vendredi 9 Juin 2023

Lu 140 fois

En mĂȘme temps ! - 31/10/2023

1 2 3 4 5 » ... 18

Mode d'emploi de ce site | Edito | Intelligence Artificielle | Humour | Santé | Covid-19 | Informatique | Sexualité | Politique | Coup de gueule | Coup de coeur | Voyages | Divers | Télécoms | Ordiphones | Musique | Bons plans | Belles annonces | Environnement | Archives | Partenaires