WEB SIDE STORIES

« Jamais homme sage n'a souhaité rajeunir » [Jonathan Swift]




Votre Google Profile ne doit pas être "user friendly"

Un article récent de Korben.info nous alerte sur le fait que les "Google Profile user friendly" sont des cadeaux offerts aux spammeurs.



Votre Google Profile ne doit pas être "user friendly"

Les Google Profile sont votre carte de visite sur Internet. Si vous avez besoin d'être connu, parce que vous vendez quelque chose ou simplement parce que vous êtes blogueur, les Google Profile sont très pratiques.

Exemple : Accédez à mon profil en cliquant sur ce lien :

Après avoir cliqué cous constatez que l'url de mon profil apparaît dans la barre d'adresse. Avec une Url aussi complexe et anonyme pas de problème.

En revanche, dans les paramètres de Profile, Google vous 'offre' la possibilité de remplacer les chiffres de votre Url par votre identifiant Gmail

Sachez que ce n'est pas conseillé du tout car si votre identifiant Gmail est par exemple Martin39999@gmail.com c'est lui qui apparaîtra dans la barre d'adresse, à la place des chiffres précédents.

Comme il existe sur le Net des quantités de fichiers Profile (sitemaps) accessibles à tous, et donc aux spammeurs, il sera enfantin pour ces derniers de découvrir votre adresse email et tous vos centres d’intérêt en prime ! Ce qui leur permettra de concocter des spams bien ciblés et parfaitement informés.

La solution est donc, en mode édition de votre Google Profile de choisir, non le mode user friendly mais le mode Url "normal" avec uniquement des chiffres. Vois illustration jointe.

Comme quoi le mode "user friendly" n'est pas toujours le plus judicieux.

Le lien vers 'article de Korben pour ceux qui veulent connaitre tous les détails. J'ai volontairement simplifié mon exposé.





Samedi 21 Mai 2011

Lu 1829 fois

Nouveau commentaire :
Twitter

Informatique | Humour | Santé | Coup de coeur | Coup de gueule | Divers | Télécoms | Ordiphones | Partenaires | Musique | Sexualité | Belles annonces | Bons plans | Voyages | Météo Samui | Edito