WEB SIDE STORIES

«La justice est gratuite. Heureusement elle n'est pas obligatoire. » Balkany ? Non ! Jules Renard




Une chanson culte : Chanson pour Morales

Célèbre chanson de Didier Benureau, particulièrement appréciée par ceux qui ont fait leur service militaire. Les jeunes générations auront sans doute du mal à apprécier. Qu'ils se rassurent, à l'époque, nous non plus !

Pour les accros j'ai joint le texte de cette oeuvre impérissable.




Les paroles de chanson pour Morales


A toi,
A toi mon frère
Que j'ai z'aimé comme t'un père
Compagnon d'armes
Mort sur la route du devoir
Te voilà maintenant rendu
Au pays des disparus
Mort pour l'honneur des trois couleurs
Toi qui l'auras trop bien aimé
Et parfois même z'abusé
Te voilà doncques dans la bière
Dors, soldat Morales
Dors, dedans ta caisse

Car par delà de ta mort
Et de ces vers qui te picorent
Dans mon esprit tu brilles encore
Enfant de Marie, tout en guenilles,
De la Nation tu fus le pupille
Bébé martyr et violé
Tu devins vite alcolisé
Tu étais simple dans ta tête
Tu étais simple dans tes gestes
La Societé t'a rejeté
Et c'est l'Armée qui t'a z'aimé

Sur des paroles de par moi-même
Et une musique de l'adjudant-chef Jean-Pierre,
317ème bataillon du 42ème RIMA,

Chanson pour Moralès, compagnon de combat :

{Chanté:}

Dans la campagne de France
J'avais t'un compagnon
Que j'aimais,
Il était mon ami, mon frère,
Comme une sœur(e) dans mon coeur
Je l'aimais,
Mort dans la rizière, la gadoue -e
Déchiqueté -é-e, pulvérisé -é-e
Sur cette mine tu as sauté, tête brûlée !

Moralès(se), Moralès(se),
Disparu t'au champ d'honneur(e)
Pour sauver les trois couleurs
Moralès(se), Moralès(se),
Toi qui voulais voyager
Te voilà z'éparpillé !

Je t'ai pleuré, mon camarade,
Versé des la -armes
Loin des fe -emmes
Et rien ne te remplaceront
Ni la bière, ni ma mère,
Ni mon arme, ni les dames,
La femme est l'avenir des po -ommes
Comme dit Aragon, roi des cons !

Moralès(se), Moralès(se),
Disparu t'au champ d'honneur(e)
Pour sauver les trois couleurs
Moralès(se), Moralès(se),
Toi qui as pris le pari
De partir en confettis !

Et je te jure sur ta tombe
Qu'un jour un mon -onde
Où la pureté
Triompheront,
Car l'ennemi règne ici-bas,
Méchanceté -é-e, brutalité -é-e
Et les dealers et les chômeurs
Et communistes, psychanalystes,
Tous des pédés dégénérés !
Au temps pour moi

Moralès(se), Moralès(se),
Disparu t'au champ d'honneur(e)
Pour sauver les trois couleurs
Moralès(se), Moralès(se),
Toi qui voulais batt' des r'cords
A vingt ans déjà, t'es mort !

Lundi 24 Septembre 2007

Lu 61766 fois

Informatique | Coup de gueule | Télécoms | Humour | Sexualité | Coup de coeur | Santé | Bons plans | Divers | Ordiphones | Partenaires | Musique | Belles annonces | Voyages | Météo Samui