WEB SIDE STORIES

« Jamais homme sage n'a souhaité rajeunir » [Jonathan Swift]




Un super préservatif pour Noël !

Non, vous êtes bien dans la rubrique informatique mais je n'ai pas trouvé mieux pour attirer votre attention sur un superbe programme que je viens de découvrir : Sandboxie, qui est en fait à l'informatique ce que le préservatif est à la sexualité. Et tout le monde sait que par les temps qui courent, sur Internet aussi, il vaut mieux voyager couvert.



Un super préservatif pour Noël !
Tout le monde surfe sur Internet, consulte sa messagerie électronique ou essaie de nouveaux programmes ou applications diverses. Avec les dangers que l'on sait

Bien sûr ou du moins je l'espère pour vous vous avez installé un antivirus, anti spyware etc.. mais vous n'êtes pas à l'abri de bestioles malfaisantes qui n'auraient pas été identifiées par votre anti virus. Par exemple dans votre messagerie, même celle de Gmail qui ne laisse pas passer beaucoup, de virus ou de spam, rien ne vous empêche de cliquer sur un programme attaché, une image ou un lien qui pourraient aboutir à une attaque ou à une invasion de virus type Cheval de Troie ou Key loggers.

Pour pallier ces dangers il existe bien des Firewall, mais d'une part ils ne sont pas toujours infaillibles tant les crackers (à ne pas confondre avec les hackers) sont malins, d'autre part ils ne sont pas faciles à mettre en œuvre correctement pour l'utilisateur lambda.

C'est là qu'intervient le principe des sandboxes, que Google avec Chrome a été un des premiers à mettre en place dans son navigateur. Dans un onglet de Chrome, contrairement à Firefox, si l'onglet plante pour une raison ou une autre les autres onglets n'en seront pas affectés. Chaque onglet est comme un système d'exploitation indépendant des autres.

Sandboxie, qui devait exister avant Chrome, applique ce principe à tout Windows ! Chaque application de votre ordinateur peut être exécutée en mode sandbox (protégé) Par exemple et en premier lieu votre navigateur Chrome, Internet Explorer, Firefox, Safari etc.. Dans ce cas tout ce qui pourrait arriver de désagréable, plantage avec corruption consécutive de fichiers vitaux, attaque de virus ou spyware, keylogger etc... pourra bien avoir lieu mais dans le bac à sable (sandbox) dans lequel vous évoluez et pas dans le reste de Windows. En cas de problème vous effacez la sandbox et tous les bébés partent avec l'eau du bain. C'est aussi simple que cela. Et diablement efficace.

Surtout pour quelqu'un comme moi qui passe des heures sur Internet à la recherche de nouveaux programmes, pour ensuite les tester et vous en faire profiter, cher lecteur. Gratuitement et avec le sourire.

Autre avantage : si vous, ou quelqu'un que vous connaissez (puisque vous, jamais, bien sûr) fréquentez des sites "à risques" comme les sites de hacking ou les sites hard (qui vont souvent ensemble d'ailleurs) Sandboxie constitue pour le coup (si j'ose dire) un véritable et très efficace préservatif. D'où le titre de ce billet qui n'avait donc pas pour seul but d'attirer l'attention.

Inutile de préciser également que dans ce mode de navigation vous êtes strictement incognito et que les cookies, fichiers cachés et autres saletés que vous laissez normalement derrière vous disparaîtront quand vous effacerez votre sandbox. Et que vous viderez votre poubelle. En tout état de cause votre cher Windows demeurera inviolé, et c'était le but de la manœuvre.

Évidemment, le revers de la médaille c'est que si vous n'êtes pas attaqué pendant votre surf, audacieux ou non, tout ce que vous seriez amené à installer ou sauvegarder sera effacé si vous effacez tout le contenu de votre sandbox. C'est pourquoi à l'issue d'une session il convient de sauvegarder, hors sandbox, tout ce que vous tenez à sauvegarder. C'est un peu contraignant mais comme toujours en matière de sécurité on ne peut pas avoir le beurre et l'argent du beurre, en l'occurrence, la sécurité sans aucune contrainte.

Naturellement, comme disait tout le temps Chirac, qui était tout sauf naturel, si vous surfez pépère, si vous ne cliquez jamais sur un émail, si vous ne sortez jamais de votre portail favori, vous n'avez pas besoin de Sandboxie. Dans le cas contraire il est peut être urgent de se pencher sur la question.

Contrairement à d'autres programmes du même type Sandboxie peut fonctionner ou pas avec chaque programme ou application. Cerise sur le gâteau :la vitesse de fonctionnement de votre ordinateur n'est pas affectée.

Si vous souhaitez obtenir plus de fonctionnalités et moins de contraintes il faut passer à la version payante, qui coûte 22 euros, ce qui n'est pas cher pour un préservatif permanent, qui offre les bonus suivants :

Vous permet d'utiliser Sandboxie sur tous vos ordinateurs

Élimine l'écran de pub qui apparaît après 30 jours d'utilisation

Vous permet de créer simultanément plusieurs sandboxes

Permet de forcer certains programmes à utiliser Sandboxie

Permet de forcer tous les programmes d'un répertoire à utiliser Sandboxie

Permet de récompenser justement l'auteur de ce superbe programme, dont je me demande comment j'ai pu m'en passer aussi longtemps.

L'adresse de téléchargement de Sandboxie

Ce programme a un seul défaut : il n'est pas en français. Pourtant il propose des versions :
English, Chinese (Simplified), Finnish, German, Italian, Japanese, Korean, Polish, Portuguese (Brasil) and Turkish.

Apparemment l'auteur n'aime pas trop la France. Nobody is perfect !

Vu l'utilité quasi publique de ce programme je vais peut être tenter de traduire l'essentiel. Si vous êtes intéressé dites-le en commentaire sur cette page. En effet, si cela n'intéresse que les geeks, ce n'est pas la peine que je me décarcasse. Les geeks en principe n'ont pas de problème avec l'anglais informatique. Ou alors ce ne sont pas des geeks !


Mercredi 31 Décembre 2008

Lu 2831 fois

Nouveau commentaire :
Twitter

Informatique | Humour | Santé | Coup de coeur | Coup de gueule | Divers | Télécoms | Ordiphones | Partenaires | Musique | Sexualité | Belles annonces | Bons plans | Voyages | Météo Samui | Edito