WEB SIDE STORIES

« Les aspirations des pauvres ne sont pas très éloignées des réalités des riches. » [Pierre Desproges]




Sexe : Dix bonnes et étonnantes raisons de faire l’amour

Plus heureux, plus confiants, plus beaux… pas la peine d’être scientifique pour deviner que l’amour nous fait du bien. Cependant ; saviez-vous qu’une vie sexuelle épanouie a de multiples et étonnants bienfaits sur la santé, parfois bien plus efficace qu’un médicament ?

Voici 10 bons prétextes de faire l’amour plus souvent, éclairages scientifiques à l’appui, histoire de convaincre les partenaires les plus sceptiques !



Sexe : Dix bonnes et étonnantes raisons de faire l’amour
Pour ne pas attraper la grippe...
Pas besoin de yaourt pour stimuler vos défenses naturelles. Partez plutôt en quête de sensations fortes pour booster votre immunité. « Deux fois par semaine ton pied tu prendras, et la grippe tu éviteras » sera votre nouveau credo à respecter à la lettre. Des chercheurs de Wilkes[1] ont en effet observé que les taux d’anticorps en immunoglobine A étaient supérieurs de 30% chez les personnes ayant fréquemment des relations sexuelles (au moins 1 à 2 fois par semaine) comparé aux individus abstinents ou ayant des rapport sexuels moins rapprochés.

Pour se détendre …
Faire l’amour permet de diminuer la pression sanguine et de réduire le stress. Des chercheurs écossais[2] ont ainsi constaté que les personnes qui géraient le mieux les situations stressantes (comme parler en public) étaient celles qui avaient des rapports sexuels.

Une activité sexuelle régulière ainsi que les étreintes amoureuses contribueraient également à diminuer la tension artérielle -diastolique-. Enfin, l’orgasme, en libérant de l’ocytocine, une hormone impliquée dans les sentiments amoureux, aide également à nous détendre, et mieux nous endormir. Avis aux insomniaques.

Pour entretenir la santé du cœur…
Le sport de chambre comme toute activité physique entretient le système cardio-vasculaire. Une étude aurait montré que les hommes ayant des rapports sexuels deux fois par semaine auraient deux fois moins de risques d’avoir une crise cardiaque fatale. Sachez qu’une demi-heure de coït brûle environ
150 calories, l’équivalent environ d’une demi-heure de marche rapide. Donc, une activité bonne pour la ligne également.

Pour se débarrasser de votre mal de dos…
A bas les cachets de doliprane et autres anti-douleurs ! Saviez-vous que l’amour est un puissant antalgique ?

Les rapports sexuels boostent votre niveau d’ocytocine et accroissent l’endorphine, réduisant ainsi la sensation de douleur. Selon une recherche publiée dans le Bulletin of Experimental Biology and Medicine, l'orgasme permettrait de réduire de moitié votre sensibilité à la douleur. Pour le Dr Stuart Brody, sexologue de l’Université d’Ecosse de l’Ouest : « Le sexe stimule la production d’endorphines, analgésiques naturels du corps, jusqu’à 33% d’augmentation en l’affaire de quelques minutes ». Cela donc constitue « une preuve concrète que le sexe peut soulager des maux comme le mal de dos ou la migraine. »[3]

Pour lutter contre le cancer…

Chez les hommes, éjaculer régulièrement, en particulier lorsqu’ils ont une vingtaine d’années, aurait un effet préventif contre les risques de cancer de la prostate

. Des chercheurs australiens, dont les résultats sont publiés dans le British Journal of Urology International[4], ont observé que les jeunes hommes qui avaient une fréquence de 5 éjaculations ou plus par semaine, avaient plus tard un risque de développer un cancer agressif de la prostate, diminué de 33%

. Le professeur Graham Giles, du Cancer Council Victoria, explique qu’ « une éjaculation fréquente empêche les substances potentiellement cancérigènes de s'accumuler dans les conduits de la prostate. » d’où une effet préventif.

Pour être belle (beau) naturellement
Comme si cela ne suffisait pas que votre meilleure copine vous nargue avec sa dernière love-story, vous remarquez que son visage paraît lumineux, presque transfiguré ? Simple effet d’optique, ou s’éclater au lit la rendrait-il belle ? Eh bien, oui ! les dermatologues se sont aperçus qu’
en relançant la circulation sanguine, les relations sexuelles contribuent à mieux oxygéner l’épiderme,
éliminer les toxines, désobstruer les pores, etc. Ainsi notre peau est plus éclatante, nos joues légèrement rosées après l’orgasme et nos lèvres un brin plus pulpeuses.[5]

Pour rester jeune
La fontaine de jouvence que nous recherchons se trouverait-elle sous notre nez ? Une étude[6] menée pendant 10 ans sur 3500 individus, consistait à faire deviner l’âge de participants ayant plus ou moins régulièrement une activité sexuelle. Les chercheurs auraient ainsi démontré que les personnes ayant des rapports sexuels fréquents (au moins 4 fois par semaine) paraissaient une dizaine d’année plus jeune que leur véritable âge. « Le plaisir dérivé du sexe est un facteur crucial dans la préservation de la jeunesse en raison de la libération d'adrénaline, de dopamine et de noradrénaline" selon le Dr David Weeks neuropsychologue ayant dirigé les recherches [7]. «

De plus, les rapports sexuels déclenchent la libération d’hormone de croissance qui combat les radicaux libres de la pollution. Cela permet de préserver les défenses des cellules de la peau et de détendre les muscles, qui pourrait causer des rides. »

Pour être plus sûr(e) de vous
La vie sexuelle déteint souvent sur la vie de tous les jours. Pour le sexologue Sandor Gardos[8] : « Quand les choses vont bien au lit, on se sent plus confiant et plus fort dans les autres parties de notre vie. » Cela change subtilement notre manière d’être, et nous rend plus audacieux et désinhibés aussi bien dans les ébats amoureux que dans notre relation avec les autres.

Pour vivre longtemps
Selon une étude menée par l’université de Bristol au Royaume-Uni[9], une bonne activité sexuelle permet d’allonger notre espérance de vie. Ainsi, les hommes qui avaient au moins deux orgasmes par semaine, présentaient également un risque de mortalité de 50% plus faible

. L’auteur de l’étude, le Dr George Davey Smith témoigne : « Des orgasmes réguliers accroissent instantanément les taux d’hormones comme la DHEA et de la testostérone, contribuant à lutter contre les radicaux-libres responsables du cancer et des maladies cardio-vasculaires. »

Quant aux femmes, elles ne sont pas en reste. Des chercheurs de la Duke University[10], ont observé que les femmes qui avaient une sexualité épanouie avaient une espérance de vie allongée de 7 à 8 ans en moyenne, comparativement aux autres qui se déclaraient indifférentes sur ce registre. Une vie amoureuse active chez les femmes aurait enfin de multiples effets préventifs contre l’endométriose, l’ostéoporose, le cancer du sein, Alzheimer, ainsi que la régularisation des cycles menstruels.[11]

Pour être heureux bien-sûr !
Les moments de plaisir et d’affection que nous partageons avec notre partenaire, demeurent inestimables. Et présentent de nombreux effets psychologiques bénéfiques pour notre santé mentale, comme lutter contre la dépression.

Des économistes de l’Université de Warwick[12] se sont amusés à comparer comment la sexualité et l’argent contribuaient au bonheur. Après avoir interrogé 16 000 personnes, la constatation principale est que les personnes qui sont les plus heureuses sont aussi celles qui font d’avantage l’amour.
Et l’impact semble être le plus fort chez les individus au niveau d’éducation élevé. Par ailleurs, un revenu supérieur, n’implique par forcément plus de rapports sexuels.

Le vieux dicton « L’argent n’achète pas le bonheur » trouve ici tout son sens pour les chercheurs. Pas besoin de travailler plus pour gagner plus. En faisant simplement l’amour une fois par semaine, plutôt qu’une fois par mois, le bonheur supplémentaire éprouvé devrait être équivalent à 50 000 dollars ( environ 37 000 euros) supplémentaires de vos revenus !

Conclusion : faire l’amour devrait être la prescription n° 1 afin de réduire le déficit de la Sécurité Sociale. Joyeuse Saint Valentin à tous les amoureux !

Source : Carevox

N.D.L.R

Le seul hic est que pour faire l'amour il faut être deux. Mais, heureusement, les bienfaits du sexe ne sont pas réservés à ceux qui vont par deux. Sans faire une d'enquête statistique je peux affirmer sans crainte que les célibataires ont une activité sexuelle généralement plus importante, à deux ou/et tout seuls, que les grégaires. Et ceci à tous les âges ! En effet, quand on est célibataire, on a tout le temps de penser au sexe, et tout loisir de satisfaire ses pulsions sexuelles. Ce qui est loin d'être aussi facile à deux...Surtout quand le temps se même à la partie.

Le seul problème du célibataire étant, à mon sens, de savoir assumer sa condition de célibataire et d'en faire un avantage plutôt qu'un inconvénient. Ce qui est très facile, si on réfléchit deux minutes ...

De fait, le plus dur dans le célibat c'est d'apprendre à vivre seul, c'est à dire en tête à tête permanent avec soi même. Si on n'a pas une riche vie intérieure il est sûr que cela peut être plutôt pénible. Mais si on est capable de s'assumer dans tous les aspects de la vie, c'est vraiment le bonheur. Comme disait Sacha Guitry : 'La plupart des hommes ont ce qu'ils méritent, les autres sont célibataires"

Un adage pour terminer, que j'aime aussi beaucoup, et qui s'applique à tous : "An orgasm a day keeps the doctor away ! "




Mardi 15 Février 2011

Lu 19983 fois


1.Posté par Sexshop Bruxelles le 15/02/2011 21:00
Bonjour,

Responsable d'un sexshop, je ne peux qu'approuver votre article. En effet, une bonne santé sexuelle est synonyme tout simplement d'une bonne santé. Le sexe, c'est la santé ;-)

2.Posté par kofkof le 25/03/2011 01:30
Dépuis l'année 2004,je n'ai plus eu de rapport sexuel avec une fille car ma religion ne me permet pas de le faire.je voudrais donc savoir si mes prochains rapports sexuels ne vont pas avoir d'effets négatifs sur la grossesse de ma femme s'il s'avère qu'elle est enceinte.l'enfant peut naitre sans difficulté?J'attends une reponse de votre part. Merci et a bientot.

3.Posté par Guy Déridet le 28/03/2011 13:00
@kofkof

Désolé, je suis blogueur et pas médecin. Mais à ma connaissance les rapports sexuels pendant la grossesse ne sont pas déconseillés, à condition bien entendu de ménager votre compagne.

4.Posté par Charleroi le 02/06/2011 23:15
@Guy

En effet, les rapports sexuels ne sont pas déconseillés, jusqu'à un certain point cependant...

5.Posté par Rencontres le 12/06/2011 20:01
@Charleroi

"Jusqu'à un certain point"... ce qui signifie ?

Nouveau commentaire :
Twitter

Informatique | Humour | Santé | Coup de coeur | Coup de gueule | Divers | Télécoms | Ordiphones | Partenaires | Musique | Sexualité | Belles annonces | Bons plans | Voyages | Edito | Politique