WEB SIDE STORIES

« Macron gouvernait par ordonnances. Il communique maintenant sur mesure. » [G.D]




Sego, Sarko : ex aequo !



Sego, Sarko : ex aequo !

Madame Royal, nouvelle Jeanne d'Arc relookée La Redoute, l'icone du Poitou, la madone des ménagères de plus de 50 ans, jusqu’alors cantonnée dans le rôle de muette du sérail, a enfin parlé. Pour dire quoi ? Des énormités que même Sarko aurait eu des scrupules à proférer.

Aurait-elle (déjà) disjoncté ? Que nenni ; cette dame là ne parle qu’après avoir dûment consulté ses conseillers en communication.

Alors pourquoi ces accents sarkozycos-lepeniens (sans étui) ? Parce que Dame Royal, comme Messire Sarko, pense que gouverner c’est suivre les sondages. Madame Royal n’a pas d’idées, pas de projet, aucune vision. Ou alors ça se saurait. Elle, et son équipe, analysent, puis agissent au gré des sondages d’opinion. Quitte à se mettre à dos la plupart des gens de gauche. En effet n’importe quel homme, ou femme, de gauche ayant entendu les récents propos de l’impétrante, a du se pincer pour s’assurer qu’il ne rêvait pas. Même François Hollande, que l’on dit plutôt proche d’icelle, n’en est pas revenu !

Naguère, Dame Royal, lorsqu’elle avait des responsabilités dans l’éducation nationale, a désespéré plus d’un enseignant par son laxisme d’alors. Pourquoi ? C’était dans l’air du temps.

Aujourd’hui c’est de la rigueur et de l’ordre que les français réclament. Alors Dame Royal s’affiche encore plus inflexible que Sarkozy. Et ne vous y trompez pas : elle va encore gagner des voix au prochain sondage. C’est comme ça la politique aujourd’hui.

Je rappelle simplement que si Mitterand avait suivi les sondages d’opinion il n’aurait jamais aboli la peine de mort. De Gaulle ne serait jamais parti en Angleterre ; il se serait installé à Vichy… comme tous les autres. Et Dieu aurait tout arrêté le deuxième jour !

Nous déplorons tous la médiocrité, et je suis poli, des hommes politiques. Je constate, avec regret, que la femme politique qui entend les remplacer n’est pas partie pour redorer leur blason.

« La raison pour laquelle il y a si peu de femmes en politique ? Il est trop difficile de maquiller deux visages ! » Maureen Murphy

Addendum

j'ai reçu un courrier en réaction à cet articl que je vous livre, avec ma réponse :



DESOLE, mais je ne partage ni le ton, ni les propos de votre article.

Que Mme ROYAL vienne sur le terrain de la délinquence pour donner des pistes
de reflexion et vous la taxez de sarkozysme !!!

Pourquoi avoir des réflexions sur le traitement de la délinquance ne devrait
être qe le fait d'une droite et d'une extrème droite qui voudrait protéger le
Bourgeois ? Etre de gauche, c'est aussi protéger le citoyen. Vous reprenez des
propos sur un prétendu laxisme que Mme ROYAL aurait demandé lorqu'elle
exercait des responsabilités au sein du Ministère de l'Education Nationale,
mais que je sache, on ne peut traiter les élèves comme délinquants et il me
semble normal que si dans un cas on prescrive un comportement et que pour un
autre situation, on donne une opinion différente, car elle nefait qu'esprimer
son opinion, comme tout citoyen, vous compris, peut le faire.

Il me semble que votre parti-pris contre Mme ROYAL transparait dès le premier
paragraphe, sans que vous ne soyiez capable de l'étayer votre propos (muette
du sérail, énormité, disjoncté, pas d'idées,...). Je voulais juste vous
rappeller que tous les français votent et pas seulement ceux qui ont un blog;
qu'il semble qu'ils souhaitent un peu plus de respect (vous parlez de rigueur
et d'ordre) et qu'au-delà des effets et des mots chocs (les seuls qui
interessent les médias et les détracteurs) il y a surement des points positifs
dans la déclaration de Mme ROYAL.

Salutations

Ma réponse :

C'est tout à fait votre droit de ne pas partager mes opinions sur madame Royal. Mais vous conviendrez j'espère que j'ai encore le droit d'exprimer mes opinions. C'est même pour cela que j'ai créé ce site Internet. Quand au fond il me semble que je ne suis pas le seul à m'étonner qu'une femme politique de gauche tienne des propos évidemment de droite. Entendons nous : la sécurité n'est pas réservée à la droite, j'en suis d'accord. Mais les propos de madame Royal vont bien au delà.

Tellement au delà que Sarkozy et Le Pen, et surtout leurs électeurs, sont plus que d'accord avec elle. De toutes façons les positions récentes de Mme Royal ne sont pas inspirées par une conviction mais par une analyse très précise des sondages d'opinion. Ce que justement je reproche avant tout à Mme Royal. Et je ne cherche pas à le cacher, je n'aime pas du tout Mme Royal lorsque elle chasse sur les terres de Sarkozy. J'ajouterais pour conclure que Sarkozy, que j'apprécie, rassurez-vous, encore moins que Mme Royal, tout en tenant les même discours, ne se prétend pas socialiste !

J'ai bien peur qu'au bout du compte les petits calculs de l'équipe Royal n'aboutissent chez les électeurs au choix de l'original, plutôt que de la copie ! Très franchement je pense qu'il existe encore assez de thèmes de campagne de gauche pour ne pas enfourcher les grands succès de la droite. Mais j'ai le sentiment que Madame Royal, à l'évidence, ne cherche pas à lancer les vrais débats de notre société malade ; elle veut seulement gagner. A n'importe quel prix. Comme Sarko !

Je persiste donc à les déclarer ex aequo.

Lundi 5 Juin 2006

Lu 4618 fois

Informatique | Humour | Santé | Coup de coeur | Coup de gueule | Divers | Télécoms | Ordiphones | Partenaires | Musique | Sexualité | Belles annonces | Bons plans | Voyages | Edito | Politique