WEB SIDE STORIES

« Il faut essayer d'être heureux, ne serait-ce que pour donner l'exemple. » [Jacques Prévert]




Scoop : Nicolas Sarkozy contre la nomination de son fils à l'Epad !

Excellent article de Pascal Riché sur Rue89.com. Encore une belle démonstration de foutage de gueule caractérisé à l'endroit (et à l'envers) des français.

Ecoutez ce que je vous dis, mais ne vous occupez pas de ce que je fais. De toute façon vous êtes tellement cons que vous revoterez pour moi. Alors...



Donnez moi un escabeau et je dominerai le monde !
Donnez moi un escabeau et je dominerai le monde !
Rebondissement extraordinaire dans l'affaire de la nomination de Jean Sarkozy à la tête de l'Etablissement public de la Défense : son père, le Président Nicolas Sarkozy, s'est opposé ce mardi matin vigoureusement à cette nomination.

Avec des mots très forts, il a pris cette position alors qu'il présentait, ce mardi 13 octobre, sa réforme du Lycée.

La création du Lycée par Napoléon 1er, a-t-il en effet déclaré, ce fut :

« Un geste qui signifiait, très concrètement, la fin des privilèges de la naissance. (…) Cela voulait dire que désormais que ce qui compte en France pour réussir ce n'est plus d'être “bien né” ; pour réussir, c'est travailler dur et avoir fait la preuve, par ses études, par son travail, de sa valeur. » (Ecouter le son)

Puis le Président a enfoncé le clou :

« Principe de justice, mais aussi, en même temps, principe d'efficacité : car quel meilleur critère que celui du savoir et de la compétence pour désigner ceux qui doivent exercer des responsabilités ? »

Difficile de croire que Nicolas Sarkozy ait prononcé ces phrases musclées pour faire rire l'auditoire : ce serait une attitude bien trop cynique. Impossible non plus de penser qu'il n'a pas fait le rapprochement avec la polémique actuelle : ce serait faire injure à son intelligence.

On doit donc en déduire que Nicolas Sarkozy condamne les manoeuvres choquantes visant à propulser son fils sur la basse scène des Hauts-de-Seine.

Impregné de valeurs républicaines, Nicolas Sarkozy est d'ailleurs constant dans son refus catégorique des nominations scandaleuses du type de celle de son fils de 23 ans. Voici ce que disait le candidat en 2007 :

« Je veux que les nominations soient irréprochables (…) Je souhaite, si vous me faites confiance, être le président d'une démocratie moderne ».

Mais écoutez donc, c'est si beau. (Cliquez sur le fichier mp3. Vous pouvez l'enregistrer (si vous êtes maso)

sarko.mp3 Sarko.mp3  (538.45 Ko)



Mercredi 21 Octobre 2009

Lu 42345 fois


1.Posté par Mick le 28/02/2011 03:31
Bonjour,

Je trouve que la critique est un peu facile et systématique surtout en vivant en Thailande qui est un des pays les plus corrompu au monde .
Alors à quand un blog sur la situation politique de la Thailande ? Sur le nombre élevé de meurtres ( 3ème place mondiale par rapport au nombre d'habitants ),bref sur les réalités de là-bas que peu de touristes connaissent .
Est-ce vraiment bien de profiter d'une pension en Euro dans un pays où les gens travaillent sans sécurité sociale avec un salaire de misère?
Ceci étant écris,si tu commence à critiquer ton pays d'adoption c'est la case prison .
Sans oublier le crime de lèse majesté.


Nouveau commentaire :
Twitter

Informatique | Humour | Santé | Coup de coeur | Coup de gueule | Divers | Télécoms | Ordiphones | Partenaires | Musique | Sexualité | Belles annonces | Bons plans | Voyages | Edito | Politique