WEB SIDE STORIES

« La force du collectif c’est qu’on n’est pas déprimé en même temps » [Geneviève Fontaine]




Safety check : une fonction de Facebook pour rassurer ses proches

Cet outil aide les utilisateurs du réseau social à informer leurs amis Facebook qu’ils sont en sécurité à la suite de situations de crise.



Dans la foulée de l’attaque au camion qui a fait au moins 84 morts à Nice jeudi soir, Facebook a activé sa fonction «Safety Check» appelée «contrôle d’absence de danger» en français.

Cet outil aide les utilisateurs du réseau social à informer leurs amis Facebook qu’ils sont en sécurité à la suite de situations de crise.

Si Facebook établit que vous vous trouvez dans une zone où se déroule une crise majeure comme une catastrophe naturelle ou un attentat, il vous envoie une notification afin de vous demander si vous êtes en sécurité.

Un exemple de message de contrôle d’absence de danger fourni sur le site du réseau social dit ceci: «Êtes-vous en sécurité? Il semble que vous vous trouvez dans la zone touchée par le tremblement de terre du parc Mento. Faites savoir à vos amis que vous êtes en sécurité.»

Vous pouvez ensuite cliquer sur le bouton «Je suis en sécurité» et un avis sera publié sur votre fil de nouvelles indiquant que vous vous portez bien.

Les gens préoccupés par le sort de leurs proches qui pourraient se trouver dans un secteur visé par une crise peuvent aussi consulter la page du contrôle d’absence de danger pour voir s’ils ont des amis dans la zone et lesquels d’entre eux ont signalé être en sécurité.

Cette page comprend également une carte de la zone concernée et un lien vers les articles publiés sur la crise.

Si Facebook s’est trompé au sujet de votre emplacement, qui est déterminé par la ville apparaissant sur votre profil, votre dernier emplacement ou la ville depuis laquelle vous accédez au web, et qu’il vous transmet par erreur un message de contrôle d’absence de danger, vous pouvez également mentionner que vous n’êtes pas dans le secteur touché.

Le réseau social affirme qu’il active cette fonction pendant des situations dangereuses ayant un début et une fin clairement délimitées qui pourraient pousser un grand nombre de personnes à s’inquiéter au sujet de leurs êtres chers.

Il a précisé que cet outil ne serait pas utile dans les régions aux prises avec un conflit ou une épidémie puisqu’il serait impossible que quelqu’un s’y déclare en sécurité.

Lancé en octobre 2014 pour être utilisé à l’occasion de désastres naturels, le contrôle d’absence de danger a commencé à être activé par Facebook lors d’événements violents à la suite des attentats de Paris survenus en novembre 2015.

Facebook travaille actuellement sur un moyen de permettre aux utilisateurs d’activer eux-mêmes cette fonction sans attendre le concours de ses employés.

Mais les utilisateurs savent déjà comment exploiter le populaire réseau social pour retrouver leurs proches en cas de catastrophe ou d’attaque.

Après l’attentat de jeudi soir, une page intitulée «SOS Nice» a été créée afin d’aider les gens sans nouvelles de leurs êtres chers qui se trouvaient ou auraient pu se trouver sur la promenade des Anglais, à Nice, au moment du drame.

La page a rapidement été inondée de photos et a, notamment, permis de réunir un enfant âgé de neuf ans avec sa famille.

Source : Peter Goffin
La Presse Canadienne

Samedi 16 Juillet 2016

Lu 430 fois

Nouveau commentaire :
Twitter

Informatique | Humour | Santé | Coup de coeur | Coup de gueule | Divers | Télécoms | Ordiphones | Partenaires | Musique | Sexualité | Belles annonces | Bons plans | Voyages | Edito | Politique