WEB SIDE STORIES

« Le meilleur moyen de vivre ses rêves, c'est de se réveiller. » [Paul Valéry]




ST BARTH / le caillou fantastique !

Saint Barthélemy est une île minuscule (24 km² !) située à 300 kilomètres de la Guadeloupe, juste à côté de Saint Martin, autre île de l’archipel de Guadeloupe.



ST BARTH / le caillou fantastique !
J’ai eu la chance de résider à ST Barthélemy, de 1978 à 1982, en tant que premier agent comptable des îles du Nord. En clair j’étais intendant des collèges de Saint Barthélémy et Saint Martin ainsi que du lycée professionnel de Saint Martin.

St Barth est une île complètement atypique dans les Caraïbes.

Il n’y a pas d’eau ! Aucune source, aucune rivière. C’est vraiment un caillou. De nos jours l’eau est fabriquée par une usine locale de dessalement d’eau de mer. Chaque maison possède une citerne qui recueille les (très rares) eaux de pluie. A cet égard les cyclones sont une bénédiction, quand ils n’emportent pas la maison.

Cette île a longtemps été peuplée de blancs uniquement, descendants des premiers colons Bretons et Normands, ce qui en fait un cas unique dans les Caraïbes. Saint Martin, qui est à 18 kms seulement était par exemple, à l’origine, peuplée uniquement de noirs qui parlent anglais ! Et qui se sont allégrement métissés.

Il y a un peu plus de cent ans St Barth était, de par les hasards de l’histoire, une île… suédoise. Ce qui explique les couleurs des maisons et la propreté générale du lieu, tout à fait inhabituelles dans les Caraïbes.

Enfin, last but nos least, Saint Barth est une île qui appartient… aux Saint Barths. Ce qui est également peu courant dans cette région. Pour ne parler que de Saint Martin, les capitaux américains, et ceux de la mafia, ont depuis longtemps marqué cette île de leur empreinte. Et je suis poli. A Saint Barth, et je pense que cela n’a pas changé depuis 25 ans, tous les pouvoirs, y compris le pouvoir économique, sont entre les mains des Saint Barths. Qui par exemple ont toujours obstinément refusé d’agrandir la piste de l’aéroport. Pas de Jumbo à Saint Barth ! Et ils ont bien raison !

Le seul problème est que Saint Barth est devenu une île réservée aux touristes fortunés. Les hôtels ne font pas dans le Formule 1. Quand au camping sauvage n’y songez même pas !

Lorsque j’étais à Saint Barth la mairie me logeait dans une villa (superbe) qui lui coûtait, à l’époque 1500 F par mois de loyer. Il y a 10 ans j’ai rencontré quelqu’un qui louait cette même maison 15 000 F par mois ! Je suis sûr qu’aujourd’hui, c’est au moins 25000 F par mois qu’il faudra débourser pour habiter mon ancienne case de fonction.

L’autre jour je suis tombé par hasard sur un vieux tas de diapositives de Saint Barth que j’avais prises à l’époque. Je les ai scannées, puis nettoyées avec Photoshop. A cet égard l’outil tampon est fabuleux ! Je vous le recommande.

J’ai assemblé le tout avec l’excellent logiciel Pictures To Exe ( www.wnsoft.com) et je ne suis pas trop mécontent du résultat.

Vous pouvez télécharger le diaporama sur la page téléchargement de ce site.

Bon voyage !

Un excellent site sur Cette île merveilleuse :
http://www.sunnydream.com/otds/racine/part.asp?p=10&n=i&s=8


Jeudi 20 Mars 2003

Lu 4188 fois
DERIDET

Nouveau commentaire :
Twitter

Informatique | Humour | Santé | Coup de coeur | Coup de gueule | Divers | Télécoms | Ordiphones | Partenaires | Musique | Sexualité | Belles annonces | Bons plans | Voyages | Edito | Politique