WEB SIDE STORIES

« Le meilleur moyen de vivre ses rêves, c'est de se réveiller. » [Paul Valéry]




Roms : opération diversion !

Les Roms, à la fois bouc-émissaires et rideau de fumée. Les mesures annoncées par Brice Hortefeux pour « sanctionner les comportements illégaux des Roms » ressemblent à une vaste opération d'enfumage destinée à faire oublier la crise et les affaires de gros sous. Et si au passage, on peut récupérer l'électorat de droite un peu distant ces derniers temps, pourquoi se gêner ? Un article de Marianne2.fr



Roms : opération diversion !
l fallait oublier la descente sans fin aux enfers du gouvernement Fillon, il fallait redonner un petit coup de booster à Nicolas Sarkozy pour qu'il passe un bon été en se délectant d'être au centre des discussions, il fallait que le bon peuple (de droite surtout) oublie que nos dirigeants n'arrivent pas à combattre la crise économique.

Alors on a trouvé les Roms, les gens du voyage, peu importe la distinction, le bon Français blanc de souche s'en moque. Alors on s'est emparé d'un bon fait divers (comme il y en a des dizaines par semaine) pour le faire monter. Et voici donc les mesures de la marionnette Brice Hortefeux pour « sanctionner des comportements illégaux ».

Au programme des mesures donc : démantèlement des camps illégaux, reconduites à la frontière, contrôles fiscaux accrus. Du bon programme sécuritaire comme l'aime le Nicolas Sarkozy avec ses bons gros sabots de Père fouettard.

DÉMANTÈLEMENT DES CAMPS ILLÉGAUX
Surtout ne pénalisons pas les communes en totale illégalité avec la loi de 1990 imposant des aires de stationnement dans les villes de plus de 5 000 habitants. Et les gens du voyage installés sur des camps illégaux, une fois partis, en admettant qu'ils soient délinquants : le deviendront-ils moins (délinquants) en étant en mouvement sur les routes de France ?

Le plus répugnant certainement : Brice Hortefeux a clairement indiqué vouloir une réforme de la loi sur l'immigration qui vise à procéder « à la reconduite quasi-immédiate des Roms qui auraient commis des atteintes à l'ordre public ou à des fraudes en direction de la Bulgarie ou de la Roumanie ». Le gouvernement propose donc de changer la loi de la République française, suite et uniquement suite à un fait divers, qui cible une certaine partie de la population française, uniquement les Roms. Comment nommer une politique qui traite différemment des humains en fonction de leurs origines ?

CONTRÔLES FISCAUX

Surtout stigmatisons bien la population des gens du voyage, voici du Hortefeux dans le texte qui surfe sur des préjugés bien populistes pour argumenter le détachement de 10 inspecteurs du fisc : « Beaucoup de nos compatriotes sont à juste titre surpris en observant la cylindrée de certains véhicules qui traînent les caravanes ». Sont-ce vraiment des propos que l'on attend d'un ministre de la République ?

Plus c'est gros, plus ça passe. Sarkozy et Hortefeux se moquent des hurlements des associations, des robinets d'eau tiède de l'opposition indignée : les roms, les gens du voyage, les gitans, on ne les aime pas. Et puis, c'est moins sensible politiquement de pointer du doigt les roms que les arabes, les noirs ou les musulmans. Combattre les méchants délinquants roms avec un bon discours raciste et populiste ne dérangera pas les quelques bonnes âmes de la droite qui n'aime pas les excès verbaux du sarkozysme.

L'UMP doit reconquérir son électorat de droite. Sans le traumatiser avec ce que l'opinion publique déteste dans la méthode de Sarkozy. Tous les observateurs ont compris que l'artillerie lourde a été lancée pour élever un monstrueux nuage de fumée autour des mesures sécuritaires combattant les gens du voyage. Un monstrueux nuage de fumée pour oublier la crise, pour oublier surtout les affaires (au premier plan desquelles l'affaire Woerth-Bettencourt). Alors, la sécurité ça marche toujours, notamment auprès des séniors, et Sarkozy doit garder le vote des vieux, les moins soumis aux problèmes d'insécurité étant toujours les plus demandeurs de discours ultra-sécuritaires.

On voit donc le nuage de fumée. Il monte, il envahit les recoins de tous les médias amis du pouvoir, il se vomit de la bouche de tous les sarkozystes. On voit le nuage de fumée s'élever. Et l'on voit des mesures que l'on ne peut pas ne pas condamner, combattre, rejeter. Alors on parle, on parle du nuage de fumée, ou bien des mesures, ou bien des deux. Et on ne parle pas de la crise, ni des affaires politiques. La fumée dans le nuage de fumée.

Luc Mandret - Blogueur associé | Jeudi 29 Juillet 2010

N.B

Quand la bassesse le dispute à l'ignominie. Signé Sarkozy. Stigmatiser une partie de la population pour faire oublier ses propres problèmes de corruption et au passage glaner quelques voix à droite et a l'extrême droite, il faut oser. Il ose. Attendez vous à ce que, d'ici 2012, Sarkozy et sa clique ose tout et n'importe quoi.

A propos, un président d'une république en principe fauchée qui va voler dans un Airbus à près de 200 millions d'euros, avec four à micro ondes et baignoire sabot, vous ne trouvez pas cela plutôt louche ? Mais que fait la police ?

Vendredi 30 Juillet 2010

Lu 1706 fois

Nouveau commentaire :
Twitter

Informatique | Humour | Santé | Coup de coeur | Coup de gueule | Divers | Télécoms | Ordiphones | Partenaires | Musique | Sexualité | Belles annonces | Bons plans | Voyages | Edito | Politique