WEB SIDE STORIES

« La force du collectif c’est qu’on n’est pas déprimé en même temps » [Geneviève Fontaine]




Réunion : Outremer Telecom met fin au monopole de France Telecom sur le Safe

Un article de Clicanoo.com du 11 juillet 2008

Outremer Telecom a signé, hier, un partenariat avec le géant britannique des télécommunications, Cable&Wireless. Qualifié “d’historique” par les deux groupes, cet accord devrait permettre à Outremer de multiplier par trois sa capacité sur le câble Safe. C’est un nouveau frein au développement du Net sur l’île qui saute.



Réunion : Outremer Telecom met fin au monopole de France Telecom sur le Safe

Multiplier par 3 ses capacités sur le câble Safe, sans aucun surcoût. C’est le tour de force réalisé par le groupe Outremer Telecom. Une prouesse rendue possible grâce à un partenariat signé, hier, entre l’opérateur et le groupe britannique Cable&Wireless. Ce contrat, d’une durée de 15 ans, stipule en effet que Cable&Wireless fournira à Outremer Télécom une capacité accrue sur Safe. L’opérateur alternatif explique que cette capacité supplémentaire devrait lui permettre d’augmenter les volumes d’échange de voix et de données, pour un coût nettement réduit et un débit plus efficient. En d’autres termes,

Outremer Télécom devrait proposer, à travers sa marque Only, un internet plus efficace et moins cher. “C’est un accord historique pour le développement d’Internet à la Réunion,” déclarait David Mignot, le Directeur Général Délégué Océan Indien d’Outremer Telecom au moment de la signature. Outremer et son partenaire viennent en effet de mettre fin au monopole sur le Safe et ont fait sauter du même coup, l’un des principaux freins au développement du haut débit sur l’île. Mis en place en 2002 par un consortium composé d’une trentaine de membres, ce câble est en effet le seul moyen de relier, dans de bonnes conditions, l’île au reste du monde. Le hic, c’est que jusqu’à l’année dernière, seul un membre du consortium (France Télécom pour ne pas le citer) était habilité à vendre la capacité de Safe sur l’île. Résultat de ce quasi-monopole, pour disposer d’un mégabit sur ce tuyau high-tech, les opérateurs locaux devaient débourser pas moins de 500 euros soit 50 fois plus cher qu’en métropole. “France Télécom procède à une baisse de prix de 15 à 20 % chaque année. C’est malheureusement insuffisant puisque le trafic sur le câble progresse quant à lui de 30 à 40 % dans le même laps de temps”, explique David Mignot. Pour réduire les coûts, les opérateurs locaux n’avaient d’autres alternatives que de diviser la bande passante entre un maximum d’internautes, avec pour inconvénient une réduction des débits. En gros, plutôt que d’acheter des autoroutes plus larges, les fournisseurs d’accès y faisaient circuler un maximum de véhicules, d’où de fréquents bouchons.

En passant par Cable&Wireless, Outremer Telecom s’affranchit donc de ces contraintes. Et le groupe d’afficher de grandes ambitions grâce à ces nouvelles capacités. Si la marque reste discrète sur ce point, David Mignot a laissé entendre que de nouvelles offres seraient proposées avant la fin de l’année. “Ces nouveaux forfaits devraient se rapprocher davantage des abonnements triple play que l’on voit en métropole”, annonce David Mignot. Le directeur régional a ainsi évoqué l’arrivée d’une offre de télévision par Internet bien plus fournie, qui comporterait davantage de chaînes. Quant à savoir lesquelles, c’est le silence radio. Même mutisme en ce qui concerne les débits qui seront proposés. Only a déjà indiqué que ses abonnés devraient constater dès le mois d’octobre une nette amélioration de leur vitesse de navigation. Un bon point pour la marque, souvent critiquée pour sur ce sujet.

En attendant de voir si la marque tient ses promesses, on peut déjà se réjouir de voir débarquer une vraie concurrence sur le Safe. Si les autres opérateurs locaux s’engouffrent dans cette voie, on peut espérer un Internet péi moins cher et de meilleure qualité. Le contrat de partenariat entre Outremer et Cable&Wireless est estimé à environ 8 millions de livres sterling (environ 10 millions d’euros)
J.E.
Plus d’abonnés Au 31 mars 2008, Only comptait quelque 455 752 abonnés pour ses différentes offres (mobiles, fixes et internet), soit une hausse de 26,6% par rapport à 2007. Principal moteur de croissance pour la marque : les abonnements mobiles. La marque du groupe Outremer Telecom dispose en effet de 242 765 clients pour ses forfaits mobiles, soit un énorme bond de 68,3% par rapport à l’année dernière. À La Réunion, Only compte déjà 65 369 abonnés mobiles, depuis le lancement des offres en avril 2007

N.B

Wait and see !

Vendredi 11 Juillet 2008

Lu 6480 fois

Nouveau commentaire :
Twitter

1 2 3 4 5 » ... 8

Informatique | Humour | Santé | Coup de coeur | Coup de gueule | Divers | Télécoms | Ordiphones | Partenaires | Musique | Sexualité | Belles annonces | Bons plans | Voyages | Edito | Politique