WEB SIDE STORIES

« Jamais homme sage n'a souhaité rajeunir » [Jonathan Swift]




Réseaux sans fil

Comment monter son réseau sans fil (Wi-fi)



Réseaux sans fil
Monter son réseau Wi-Fi
Article de Mohamed Afiri et Damien Prat paru sur www.zdnet.fr

Le 6 janvier 2003

Monter un réseau sans fil Wi-Fi est presque aussi simple que d'installer un réseau filaire. L'absence de câbles permet de déplacer PC, portables et PDA à sa guise. Mais la facture se révèle plus lourde surtout si les limitations inhérentes au sans-fil obligent à renforcer le réseau.

Jusqu'à présent, pour jouer en réseau ou connecter plusieurs PC à l'internet, il fallait au préalable les équiper de cartes spécifiques et les relier physiquement au moyen de câbles. Double inconvénient: ces câbles inesthétiques défiguraient l'intérieur du domicile et rendaient problématique le déplacement des machines. Avec la norme sans fil Wi-Fi (IEEE 802.11b), fini les fils, place aux ondes radio. Les ordinateurs peuvent passer d'une pièce à l'autre, sans même le cas échant interrompre un téléchargement ou une conversation entamée par le biais d'une messagerie instantanée. À tel point qu'avec de tels atouts, on se demande presque pourquoi les anciens systèmes à base de câbles existent encore?


Débit et portée des ondes limités


La première raison de la persistance des réseaux filaires est économique. Plus récents et moins standardisés, les réseaux Wi-Fi sont plus onéreux. Pour relier deux PC entre eux par exemple, le rapport est de 1 à 8. En Wi-Fi, à raison d'une centaine d'euros la carte, la facture est de 200 euros alors que 25 euros suffisent pour faire l'emplette d'un câble (5 euros) et de deux cartes Ethernet (10 euros). Pour partager une connexion internet entre trois PC ou plus, vous tablez sur un minimum de 500 euros en Wi-Fi (300 euros pour trois cartes Wi-Fi et 200 euros au moins pour le routeur), contre 100 euros à peine (30 euros pour trois cartes Ethernet et 70 euros pour le "hub") pour un mini-réseau Ethernet.


La portée des ondes constitue un autre souci. Censée atteindre 30 mètres en intérieur, elle se situe souvent bien en deçà. La cause? Ici un mur en béton armé, là un panneau métallique. Sans parler des dalles, toujours en béton armé, qui risquent de poser de gros problèmes aux heureux possesseurs de duplex. À l'inverse, certaines communications franchissent sans sourciller la barre des 50 mètres.


Les débits des réseaux sans fil se montrent également beaucoup plus modestes que ceux de leurs homologues filaires: 1,3 Mo/s en Wi-Fi contre 12,5 Mo/s pour un réseau Ethernet base 100. Pour autant, cette différence reste très théorique. Les 1,3 Mo par seconde offert par Wi-Fi représentent en effet l'équivalent de vingt accès ADSL... Aucune inquiétude à avoir pour tout ce qui transite par l'internet qu'il s'agisse de l'affichage des pages web, au téléchargement, en passant par le courrier électronique et même la visioconférence. Les jeux en réseau ne seront également pas touchés. En revanche, les transferts de gros fichiers de PC à PC pénaliseront les adeptes du sans-fil. Un film encodé DivX de 700 Mo mettra ainsi 10 minutes à passer d'une machine à une autre avec Wi-Fi, contre seulement 1 minute en Ethernet. Quant au même film mais au format MPeg2 celui-là, ses 8 Go seront transférés en Wi-Fi en un peu moins de 2 heures contre 10 minutes en Ethernet.



Installation complexe et peu sécurisée


Côté sécurité, alors que pour s'introduire sur un réseau filaire il faut s'y relier physiquement, en Wi-Fi toute personne, voisin ou passant, se trouvant dans l'aire du réseau peut potentiellement s'y raccorder. Et cette faculté est d'autant plus gênante qu'à l'inverse de ce qui se passe en filaire, l'intrus n'est pas forcément visible. Libre à lui de fouiner sur les disques durs des PC raccordés au réseau ou d'utiliser la connexion internet à mauvais escient. Si des solutions existent, la protection d'un réseau Wi-Fi est une contrainte supplémentaire.


La mise en œuvre un peu plus complexe d'un réseau sans fil constitue le dernier frein au développement de ces réseaux. Qu'il s'agisse de relier quelques PC entre eux ou de partager une connexion internet ne change rien à l'affaire: dans les deux cas, l'installation des matériels et leur paramétrage sont très loin du "plug and play". Le vocabulaire lui-même fleure bon le laboratoire.


Pour échanger des fichiers ou jouer en réseau, il convient ainsi d'opter pour le mode "Ad hoc" et d'équiper chaque ordinateur d'une carte Wi-Fi. Pour partager une connexion internet, sans PC hôte obligatoirement sous tension, c'est le mode dit "Infrastructure" qu'il faut choisir. Outre un nombre de carte Wi-Fi égale au nombre de PC, cette "topologie" - c'est le terme consacré! - de réseau réclame un modem pour compresser et décompresser les données échangées, un routeur pour envoyer les bonnes informations vers les bons PC et un point d'accès pour relier les PC à l'internet; ces deux derniers produits n'en faisant aujourd'hui qu'un seul.


Partager des fichiers ou jouer en réseau entre deux ou plus PC

Pour des ordinateurs de bureau, préférez un émetteur-récepteur au format USB plus simple à installer et moins coûteux qu'une carte PCI - il s'agit en fait de PC Card montées sur cartes PCI! Pour les portables, optez pour des cartes PC Card. Elles sont aussi chères mais moins encombrantes que leurs homologues USB.

1. Installez les cartes réseau sans fil et les utilitaires de configuration
Allumez les PC et branchez les adaptateurs Wi-Fi USB. Installez sur chacune des machines, le pilote et l'utilitaire de configuration fournis avec chaque adaptateur. Redémarrez les machines.


2. Configurez le réseau
Lancez chaque utilitaire de configuration et procédez de la sorte pour tous les PC du réseau.

Entrez d'abord un nom de réseau - exemple "famille Michu" dans le champ SSID (Service Set Identifier), parfois nommé ESSID ou ID SSS.

Sélectionnez "Ad hoc" dans le champ mode.

Dans le champ canaux de communication, choisissez le canal 10, le canal 11, le canal 12 ou le canal 13, ces canaux étant les seuls autorisés en France.

3. Connectez les PC
Toujours à l'aide de cet utilitaire de configuration, lancez la recherche de réseaux sans fil, sélectionnez le réseau que vous venez de créer et connectez chaque PC.


Votre réseau Wi-Fi est à présent actif. Vous pouvez alors échanger des fichiers de PC à PC ou démarrer votre partie de Quake.



Partager une connexion internet


Choissez les cartes Wi-Fi comme précédemment. Si vous disposez déjà d'un abonnement ADSL ou câble, veillez à choisir un routeur et un point d'accès, ou un routeur/point d'accès compatible avec votre modem. Si vous n'avez encore rien de tout cela, sachez qu'il existe des modems intégrant les fonctions de routeurs et de point d'accès.


1. Reliez le routeur au modem
Laissez les appareils hors tension, reliez le modem au port WAN ou USB du routeur, situé sur sa face arrière. Mettez le routeur sous tension, puis le modem.


2. Installez le premier émetteur-récepteur Wi-Fi sur le premier PC
Allumez l'un des PC au choix. Branchez à ce PC, l'un des émetteurs-récepteurs USB, installez son pilote et son utilitaire de configuration.


3. Configurez le premier émetteur-récepteur Wi-Fi
Lancez l'utilitaire de configuration de l'émetteur-récepteur.Entrez "Any" comme nom de réseau (ou SSID). Cela vous permettra de communiquer avec n'importe quel routeur, le temps de configurer celui-ci. Choisissez le mode "Infrastructure". Il n'y a pas de canaux de communication à sélectionner.


4. Vérifiez l'activation de l'adressage IP dynamique sur le premier PC
Allez dans le panneau de configuration de Windows et ouvrez les connexions réseau. Sélectionnez la connexion sans fil ainsi créée. Accédez aux propriétés de Internet protocole (TCP/IP) et vérifiez que la case "Obtenir une adresse IP automatiquement" est cochée.


5. Configurez le routeur
Lancez l'assistant de configuration du routeur. Entrez les identifiant et mot de passe du routeur indiqués dans la documentation. Saisissez ensuite les identifiant et mot de passe de votre accès internet, le protocole que cet accès met en œuvre (généralement PPPoe) et votre adresse IP fixe si vous en avez une.


Lancez le module d'administration du routeur et remplacez le nom du réseau (ou SSID) par défaut par votre nom choisi, "famille Michu" donc.


Le premier PC est alors connecté à l'internet. Vérifiez en lançant une consultation web ou en vous envoyant un courrier électronique.


6. Renommez le réseau créé sur le premier PC
Lancez l'utilitaire de configuration de l'émetteur-récepteur installé sur le premier PC.

Entrez "famille Michu" comme nom de réseau (ou SSID) en lieu et place de "Any".


7. Installez et configurez les autres émetteurs-récepteurs Wi-Fi
Allumez les PC au choix, branchez les émetteurs-récepteurs, installez leur pilote et leur utilitaire de configuration.

Lancez chacun des utilitaires, entrez "famille Michu" comme nom de réseau (ou SSID) et choisissez le mode Infrastructure.

Vérifiez que chacun des PC est bien connecté.


Votre réseau Wi-Fi est à présent actif tant pour vous connecter à l'internet depuis chaque PC que pour échanger des fichiers de PC à PC ou démarrer votre partie de Quake.


Protégez votre réseau


Si l'on ne peut arrêter les ondes, on peut chiffrer les données. Le moyen le plus simple - ou plutôt le moins compliqué - pour protéger son réseau est d'activer le chiffrement Wep (Wired Equipement Privacy) de la norme IEEE 802.11b.


Concrètement, il s'agit de choisir une clef alphanumérique (combinaison de chiffres entre 0 et 9 et de lettres entre A et Z) d'une vingtaine de caractères, et de l'entrer à l'identique dans les champs prévus à cet effet par les utilitaires de configuration des adaptateurs ou cartes réseau et du routeur/point d'accès.



Le chiffrement Wep est peu fiable. Mieux vaut placer ses données sensibles en dehors de son réseau Wi-Fi. Précaution tout aussi valable pour tout PC connecté à l'internet. Outre le vol d'informations sensibles, le particulier doit aussi s'attendre à une utilisation frauduleuse de son accès internet. Et là non plus, il n'y pas de parade miracle. Cette mésaventure n'est pas forcément dramatique. Des solutions plus fiables que le Wep existent, mais sont plus coûteuses. Celle offerte par Windows XP est impossible à mette en place par des néophytes.


Réseau sécurisé ou non, le plus simple est de ne pas intégré au réseau Wi-Fi le PC qui recèlera vos données confidentielles. Et de changer régulièrement la clé utilisée pour protéger votre réseau.



Lundi 13 Janvier 2003

Lu 4665 fois
DERIDET

Nouveau commentaire :
Twitter

Informatique | Humour | Santé | Coup de coeur | Coup de gueule | Divers | Télécoms | Ordiphones | Partenaires | Musique | Sexualité | Belles annonces | Bons plans | Voyages | Météo Samui | Edito