WEB SIDE STORIES

« Il faut essayer d'être heureux, ne serait-ce que pour donner l'exemple. » [Jacques Prévert]




RESTER JEUNE, par Douglas Mac Arthur

Une fois encore, je ne peux qu'approuver. Merci à Patrick pour cet envoi.



Belle allure, non ?
Belle allure, non ?

La jeunesse n’est pas une période de la vie,

elle est un état d’esprit, un effet de la volonté,

une qualité de l’imagination,

une intensité émotive,

une victoire du courage sur la timidité,

du goût de l’aventure sur l’amour du confort.

On ne devient pas vieux pour avoir vécu un certain nombre d’années : on devient vieux parce qu’on a déserté son idéal.

Les années rident la peau; renoncer à son idéal ride l’âme.

Les préoccupations, les doutes, les craintes et les désespoirs sont les ennemis qui, lentement, nous font pencher vers la terre et devenir poussière avant la mort.

Jeune est celui qui s’étonne et s’émerveille.

Il demande, comme l’enfant insatiable : Et après ?

Il défie les événements et trouve de la joie au jeu de la vie.

Vous êtes aussi jeune que votre foi.

Aussi vieux que votre doute.

Aussi jeune que votre confiance en vous-même.

Aussi jeune que votre espoir.

Aussi vieux que votre abattement.

Vous resterez jeune tant que vous resterez réceptif.

Réceptif à ce qui est beau, bon et grand.

Réceptif aux messages de la nature, de l’homme et de l’infini.

Si un jour, votre cœur est mordu par le pessimisme et rongé par le cynisme, puisse Dieu avoir pitié de votre âme de vieillard.


Traduction d’un extrait du discours d’adieu du Général Mac Arthur ( 1880 – 1964 )
Intitulé "Duty Honor Country" aux étudiants de l’école Militaire de West Point. 1962.

En 1962 il avait 82 ans. Il est décédé 2 ans plus tard à 84 ans .

P.S

D'accord avec le général, sauf en ce qui concerne le doute.

Quand on ne doute plus, quand on ne se pose plus de questions, on est vieux !

La position du général est compréhensible : comme tous les américains, il est croyant. Et chez les croyants le doute n'a pas de place.

En ce qui me concerne, bien qu'élevé, non chez les jésuites, mais chez les curés de mon quartier à Bordeaux, Sainte Croix) j'ai toujours considéré que la religion était, quelque part, comme disait Kalemasque (c'est de l'humour Coluchien) l'opium du peuple. Et ce n'est pas la conduite de l'église catholique, pendant et depuis la dernière guerre, qui a pu me faire changer d'avis.

Mardi 22 Mai 2012

Lu 6863 fois


1.Posté par Lady of Shalott le 20/08/2015 18:48
... Encore du révisionnisme historique: Non Pie XII n'est pas un "pape nazi"; les Juifs lui ont même attribué le titre de Juste et mis un arbre à son nom. Pendant la seconde guerre mondiale, le Vatican, bien qu'étroit, a accueilli dans ses murs une sacrée masse de Juifs persécutés. Il faut arrêter avec ce stupide film de Costa Gavras et le livre dont il a été tiré (qui a été écrit par un journaliste, d'ailleurs, et non un historien). Au début du nazisme, le pape a publié une encyclique, en 1939, afin de dénoncer la situation, Summi Pontificatus. Cette encyclique a été immédiatement interdite dans les pays sous domination nazie et les répercutions sur les catholiques polonais ont été sanglantes.
Que vouliez vous que fasse Pie XII? Le Vatican est sous la surveillance policière de l'Italie fasciste, puis sous la menace de l'armée nazie après l'occupation de Rome en 1943. Les valises diplomatiques sont fréquemment fouillées ; les lignes téléphoniques sont mises sur écoute ; l’Osservatore Romano est censuré ; les allées et venues des diplomates et journalistes sont étroitement surveillées. Pie XII s'appuie surtout sur Radio Vatican pour se faire entendre même si, comme Radio Londres, elle est brouillée par les Allemands au cours du conflit.
il n'y avait pas internet, le Vatican était complètement cerné par l'ennemi... Que vouliez-vous que fasse Pie XII? Il a tenté au maximum de protéger les Juifs qui parvenaient jusqu'à l'îlot du Vatican, encouragé les filières clandestines de fuite pour les Juifs. On peut retracer les prises de positions publiques de Pie XII de 1939 à 45 en tenant compte de trois éléments : la situation du Vatican, coincé! La position doctrinale du pape et surtout l'estimation des menaces sur les catholiques dans les zones sous domination nazie, en particulier dans le cas Polonais". Depuis, on nous rebat les oreilles sur les silences du pape... c'est méconnaître la situation de l'époque.

J'ignore tout de votre expérience parmi les catholiques, mais pour bien les connaître, en dehors de certains intégristes, heureusement groupés entre eux, j'ai toujours entendu dire que "le doute est une démarche de l'intelligence" (dixit le curé de la paroisse voisine). Bien sûr que le doute a sa place. Il n'y a que les cons qui ne doutent pas. D'ailleurs, on dit bien que l'on croit, pas que l'on sait. C'est le principe même de la foi: je ne sais pas mais je choisis d'y aller parce que je crois. Mais bon, les gens qui ont été éduqué dans un environnement catholique malsain ont souvent des jugements sur lesquels ils sont incapables de revenir.

Nouveau commentaire :
Twitter

Informatique | Humour | Santé | Coup de coeur | Coup de gueule | Divers | Télécoms | Ordiphones | Partenaires | Musique | Sexualité | Belles annonces | Bons plans | Voyages | Edito | Politique