WEB SIDE STORIES

« Le mariage est l'intervalle qui sépare une passion élémentaire d'une passion alimentaire » [Sylvain Tesson]




Quand un prof de SVT découvre ce qu'est vraiment le clitoris

Si un prof de SVT, avec 18 ans d'ancienneté, ne connaissait pas vraiment le clitoris, j'imagine que pour la majorité des gens, y compris les femmes (!) ce sujet gagnerait à être mieux connu.



Le (vrai) clitoris, réalisé sur une imprimante 3D
Le (vrai) clitoris, réalisé sur une imprimante 3D
Le lien vers l'article du Nouvel Obs :


Mon opinion


Ceux qui lisent ma rubrique "Sexualité" (qui existe depuis l'an 2000 !) le savaient déjà mais à l'attention de tous ceux qui continuent à parler de femmes qui seraient vaginales, ou clitoridiennes, ou anales, et ils sont nombreux, sachez enfin que le plaisir chez la femme vient toujours du clitoris.

En effet, cet organe que l'on a depuis toujours réduit à un petit bouton, est beaucoup plus imposant qu'on ne le pense (voir la photo ci-jointe) et dispose en plus de ramification nerveuses très étendues, dans le vagin et jusqu'à la paroi qui le sépare de l'anus.

L'excitabilité de ces terminaisons varie évidemment énormément d'une femme à l'autre. En fonction de leurs gènes mais aussi de leur histoire sexuelle. Certaines seront plus sensibles du clitoris, d'autres de l'intérieur du vagin, d'autres de l'anus. Les plus chanceuses sont sensibles de partout !

On avance ! On commence enfin à s'intéresser, grand public comme scientifiques, à cet organe essentiel de la femme, méprisé ou nié depuis la nuit des temps.

Dans certaines contrées, en revanche, on connait depuis toujours l'importance du clitoris dans le plaisir féminin et les hommes n'ont pas malheureusement pas résisté à la tentation de l'obturer (infibulation) ou carrément de le sectionner (excision). Ces pratiques, ignobles à plus d'un titre, persistent toujours. Chez nous, au temps des croisades, on cadenassait le vagin des femmes avant de partir guerroyer. La technique était moins violente mais l'idée était la même.

Pour rester sur un sujet approchant, mais en ce qui concerne les hommes maintenant, je rappelle que beaucoup d'hommes ne savent toujours pas que le siège du plaisir chez l'homme n'est pas le pénis, mais la prostate ! Laquelle se trouve ... dans leur cul ! Ce que, généralement, ils détestent apprendre.

Au passage, le gland est la partie du pénis la moins innervée ! Ce qui suggérerait que l'attrait immodéré des hommes pour la fellation s'expliquerait par des raisons beaucoup plus visuelles et psychologiques, que physiologiques. La partie du l'organe sexuel masculin la plus innervée, en fait, ce sont les testicules. Mesdames, à bon entendeur...

Pour plus de détails sur ce dernier sujet voir mon article sur ce site intitulé "Le grand secret" que l'on trouve ici


Vendredi 1 Septembre 2017

Lu 564 fois

Nouveau commentaire :
Twitter

Informatique | Humour | Santé | Coup de coeur | Coup de gueule | Divers | Télécoms | Ordiphones | Partenaires | Musique | Sexualité | Belles annonces | Bons plans | Voyages | Edito | Politique