WEB SIDE STORIES

« La force du collectif c’est qu’on n’est pas déprimé en même temps » [Geneviève Fontaine]




Quand les Chirac se prennent la tête ...

Les anglais rigolent !

Extrait de l'internaute.com



Quand les Chirac se prennent la tête ...
Elizabeth en France: la presse britannique ironise sur le couple Chirac
(avril 2004)
Jacques Chirac et la reine Elizabeth II lundi lors des honneurs militaires sur les Champs-Elysées (Photo Joel Saget /AFP)

Commentant le premier jour de la visite d'Etat de la reine Elizabeth II en France, la presse britannique a unanimement loué l'élégance de sa souveraine et décortiqué les maladresses de Bernadette et Jacques Chirac, ignorant largement la dimension politique de l'événement.

Le Daily Telegraph, seul quotidien à faire sa Une sur le sujet, a ainsi souligné que la place de la Concorde, où le président Jacques Chirac et son épouse ont accueilli la reine et le prince Philip, était "un endroit inconfortable pour les monarques".

Le quotidien conservateur a en effet rappelé que c'est sur cette place "qu'ont été décapités le roi Louis XVI et Marie-Antoinette".

Le Daily Express de son côté a mis en exergue la faute de goût vestimentaire de Bernadette Chirac, vêtue de blanc, comme son hôte du jour.
Elizabeth II et lePrince Philip accueilli lundi par le couple présidentiel sur les Champs-Elysées (Photo Laurent Rebours /AFP)

Bernadette "portait un ensemble semblable à un modèle dessiné à partir d'un uniforme d'assistante dentaire", ironisait cependant le tabloïd, soulignant par contre combien le style de la reine "fonctionne tellement bien".

Au chapitre vestimentaire, le quotidien populaire Sun n'a pas manqué de noter le changement de tenue d'Elizabeth II au cours de son voyage en Eurostar, quittant Londres dans "un ensemble abricot" pour arriver à Paris avec "un manteau blanc cassé".

Le Sun, journal le plus vendu d'Angleterre, s'est également attardé sur le "culot" de M. Chirac, qui a "touché" la reine à plusieurs reprises pour la guider, un acte interdit par le protocole royal.

Un autre tabloïd, le Daily News, a enfoncé le clou en titrant "Bas les pattes!", avant de dénoncer l'attitude trop tactile du président qui "aurait pu faire plus de dégâts que Waterloo ou la guerre en Irak".

Le président français, pris en photo avec la main effleurant le dos de la reine, "a failli répéter l'incident diplomatique de 1992 en Australie". Lors d'une visite royale, le Premier ministre australien Paul Keating avait en effet commis un impair en osant toucher le dos de la reine.

Selon le Daily Express, les Français, qui "ont pris une leçon de style", étaient en fait "verts" d'envie en voyant la reine "évoluer avec tant d'élégance et d'assurance".

Et le quotidien de fustiger le chapeau de l'épouse du président français, porté "de travers", suscitant le "regard compatissant" de la souveraine britannique.
Le cortège remontant les Champs-Elysées (Photo Eric Feferberg/AFP)

En référence à la mauvaise météo parisienne lundi et aux cérémonies de commémoration du centenaire de l'Entente cordiale, l'Independent a de son côté titré sur "l'entente pluviale".

Le Times soulignait de son côté qu'à son arrivée à la Gare du nord, la reine a été accueillie par un parfum de melon, grâce à une fragrance "dispersée par des employés de la SNCF, ce qui devrait inspirer les services d'entretien ferroviaire britanniques".

C'était comme si "elle avait marché dans une énorme tranche de melon", décrivait de son côté le Daily Express.

Samedi 10 Avril 2004

Lu 6710 fois

Nouveau commentaire :
Twitter

Informatique | Humour | Santé | Coup de coeur | Coup de gueule | Divers | Télécoms | Ordiphones | Partenaires | Musique | Sexualité | Belles annonces | Bons plans | Voyages | Edito | Politique