WEB SIDE STORIES

« Le meilleur moyen de vivre ses rêves, c'est de se réveiller. » [Paul Valéry]




Pour un moratoire total des appels à la rénovation

Excellent article d"Alain Rémond dans Marianne qui a l'avantage de dire tout haut ce que beaucoup pensent tout bas.



Pour un moratoire total des appels à la rénovation
Parmi toutes les choses qui me démoralisent, en cette rentrée (à part la rentrée), ce qui me démoralise au cube, ce sont les tribunes de socialistes qui appellent à la rénovation du PS.

Dans tous les journaux (sauf peut être dans le Figaro et Pifgadget), on lit, chaque jour ou presque, dans les pages « Débats», «Forum», «Rebonds» ou ce que vous voulez, un texte définitif signé par un (voire plusieurs) socialiste(s) qui nous livrent, clés en main, la recette gagnante de la rénovation du Parti socialiste. Déjà, rien que de voir le titre, je suis démoralisé. Le titre type, c'est « Ce qu'il faut faire pour rénover le Parti socialiste ». A les lire, c'est simple comme bonjour: il suffit de faire ceci et cela. Et c'est dans la poche. Et pourquoi vous ne l'avez pas fait, bande de nazes ? Parce que c'est tout sauf simple comme bonjour, voilà pourquoi. Ou alors ça se saurait.

Mais ça ne les empêche pas, ces Géo Trouvetout de la rénovation, de lancer des appels solennels, comme quoi, si on les écoutait, le PS serait au pouvoir demain matin. Ils alignent les mots, les phrases, les formules, ça s'enchaîne parfaitement, dialectiquement, c'est beau comme l'antique. Le seul problème, c'est qu'on s'en fout, mais alors à un point, ils n'imaginent même pas comme on s'en fout, on s'en fout supersoniquement, sidéralement, intergalactiquement, ON S'EN FOUT!

Je suis désolé si je leur fais de la peine, à tous ces théoriciens de la rénovation en chambre. Mais il y a tout de même un moment où il faut dire la vérité aux enfants. On n'a même pas envie de les lire, leurs proclamations programmatiques et leurs programmes proclamatifs. On regarde le titre. On regarde la (ou les) signature(s). On se dit: tiens, Trucmuche et Machin essayent de se placer dans la course à la rénovation, genre plus rénovateur que moi tu meurs, qu'est-ce qu'on en a à secouer ?

Vous êtes pathétiques. Vous êtes ridicules. Vous êtes nuls. Les mots, les phrases, les formules, la dialectique, on n'en veut plus, on n'en peut plus. Faites-nous plaisir: faites-la, votre fichue rénovation. Et arrêtez d'en parler. En vertu des pouvoirs qui ne me sont nullement conférés, je proclame unilatéralement un moratoire total, mondial, immédiat, illimité sur les appels à la rénovation. Halte au feu! Rangez vos crayons, planquez vos mots, vos phrases, vos formules, votre dialectique dans un placard fermé à clé, jetez la clé dans la Seine (après l'avoir lestée d'un bloc de béton) et mettez-vous au boulot.

Voilà. Je l'ai dit. C'est fou ce que ça fait du bien. C'est fou ce que je me sens mieux. Ça m'a turlupiné pendant tout l'été (entre deux averses bretonnes, ah, ah), cette histoire. Toutes ces tribunes dans les journaux. Et rebelote à la rentrée. Ce qu'il faut faire pour rénover le PS. Les clés de la rénovation. Comment mener le chantier de la rénovation. Uurgence de la rénovation. Rénover en rénovant la rénovation par la rénovation. Comment les rénovateurs rénoveront la rénovante du rénovisme en rénovationnant la rénovitude du rénovationnisme.

A croire qu'ils ont monté une entreprise, les gars du PS : plomberie, électricité, peinture, tout pour rénover votre appartement



Jeudi 13 Septembre 2007

Lu 3958 fois

Informatique | Humour | Santé | Coup de coeur | Coup de gueule | Divers | Télécoms | Ordiphones | Partenaires | Musique | Sexualité | Belles annonces | Bons plans | Voyages | Edito | Politique