WEB SIDE STORIES

« On ne doit se résigner qu'au bonheur » [ Alfres Capus]




Partager plus pour consommer moins !

Le secteur de la consommation collaborative, ou «économie de partage», est en plein essor.

Achats groupés, location entre particuliers, cette nouvelle économie humaine prospère depuis quelques années déjà, propulsée par la récente récession.

Le phénomène a littéralement explosé en 2011, avec des entreprises comme Airbnb, où les gens offrent d’héberger des voyageurs, un peu à la façon «Bed & Breakfast». Les gens aiment leur expérience, puis offrent à leur tour leur toit pour un sourire — ou presque. Effet boule de neige total.



Partager plus pour consommer moins !
 
 
Si des services mercantiles comme Communauto ou même Bixi — où les gens peuvent «emprunter» un moyen de transport plutôt que d’acheter le véhicule en question — prennent leur envol, les adeptes de consommation collaborative, eux, opteront plutôt pour une location de vélo ou de voiture entre individus.
 
D’autres iront jusqu’à faire du troc d’objets, de la cuisine collaborative (achats groupés d’aliments pour réduire les coûts — et le gaspillage), de l’artisanat et autres moyens.
 
Une question de sous
 
Bien que l’idée d’une communauté axée sur le partage et la collaboration soit très louable, les gens, lorsqu’interrogés, admettent volontiers qu’il s’agit d’abord et avant tout d’une question de coût: il y a des économies à faire.
 
Le fait que ce mouvement soit surnommé «économie de partage» ne signifie pas toutefois que les biens ou services soient gratuits.
 
La puissance des réseaux sociaux
 
Le mouvement est facilité par l’émergence des réseaux sociaux et de l’identité réelle en ligne, ce qui met les gens plus en confiance, sachant à qui ils s’adressent directement.
 
Mais il ne s’agit pas seulement de confiance. Airbnb l’a appris à ses dépens l’année dernière et a dû mettre en place une «politique de confiance et sécurité», protégeant les hôtes contre les dégâts, les bris, le vol ou le vandalisme pouvant être causés par un invité jusqu’à hauteur de 50 000$.
 
Mode passagère ou mode de vie?
 
Que la consommation collaborative soit une mode passagère ou un nouveau mode de vie, il semblerait qu’elle ait déjà changé la façon de penser — et de faire — de bien des gens autour du globe.
 
En France, il existe déjà des répertoires de ressources du genre afin d’aider les gens à trouver des pairs prêts à échanger… ou à louer.

Source : http://www.synchro-blogue.com


Pour plus de détails voir le site : http://www.ouishare.net/fr
 
 

Partager plus pour consommer moins !

La consommation collaborative, késako ?

Voici une tentative de définition rédigée de manière collaborative sur Wikipedia :

La consommation collaborative désigne un modèle économique où l’usage prédomine sur la propriété : l’usage d’un produit peut être augmenté par le partage, l’échange, le troc, la vente ou la location de celui-ci. Cette optimisation de l’usage en réaction à la sous-utilisation classique supposée des produits est principalement permis par l’échange d’information via Internet. L’essor de cette tendance depuis les années 2000 est donc fortement lié l’essor de la toile. Des immenses place de marché telles qu’Ebay, aux secteurs émergeant de la location entre particuliers, de l’emprunt entre particuliers, du service d’hébergement, de l’autopartage, la consommation collaborative bouscule les anciens modèles économique en changeant non pas ce que les gens consomment mais la manière dont ils le consomment.

Rachel Botsman, fondatrice du mouvement aux Etats-Unis, propose de distinguer trois systèmes de consommation collaborative :

- Les product service systems permettent de transformer un produit en service : l’autopartage, les vélos en libre-service ou encore la location (organisée par un intermédiaire ou entre particuliers) seraient à placer dans cette catégorie. Ces plateformes s’inscrivent dans le cadre plus général de l’économie de fonctionnalité.

- Les systèmes de redistribution organisent le passage de biens d’une personne les possédant à une personne les recherchant. C’est le principe du C to C et des plateformes comme PriceMinister, LeBonCoin mais aussi du troc, du don, de l’échange…

- Les styles de vie collaboratifs regroupent les formules de partage de ressources immatérielles entre particuliers : espace, temps, argent, compétences. Couchsurfing, Colunching , Coworking,Cohabitat, Prêts entre particuliers, Achats groupés feraient ainsi partie de cette catégorie.

Source : http://www.terraeco.net

 


Partager plus pour consommer moins !
Exemples de sites collaboratifs

-  Alimentation

Achat groupé direct au producteur

http://www.laruchequiditoui.fr/

http://www.reseau-amap.org/

http://www.reseaucocagne.asso.fr/

http://www.chouxfleursetpissenlits.com/

Don / Vente de produits issus de son jardin

http://www.cavientdujardin.com/

http://www.les-ptits-fruits-solidai...

Colunching

http://colunching.fr/

Cours de cuisine collaboratifs

http://www.restolib.fr/

Votre propre menu à la carte d’un restaurant

http://www.quiseralechef.com/

Petits plats fait maison

http://www.super-marmite.com/

Rencontres et partage culinaire

http://www.bienvenueamatable.com/

Jardinage

http://lepotiron.fr/  


-  Location/Don/Echange/Troc/Envoi de biens matériels

Location d’objets entre particuliers

http://zilok.com/  (plateforme de location pour tous types d’objets)

https://www.e-loue.com/  (plateforme de location pour tous types d’objets)

Echange/Troc d’objets

http://echange.consoglobe.com/

http://www.myrecyclestuff.com

http://www.gchangetout.com/

http://www.troctribu.com

Troc de fringues

http://pretachanger.fr/  (tous types de vêtements)

http://www.kiditroc.com/  (vêtements pour enfants)

http://www.vestiairedecopines.com/  (vêtements pour femme)

http://www.pretatroquer.fr  (soirées Troc)

Livres

http://booksurfing.org/  (à venir)

http://circul-livre.blogspirit.com/

Don d’objets

http://fr.freecycle.org

http://www.lecomptoirdudon.com/

http://recupe.net/

http://www.co-recyclage.com/

http://donnons.org/

Envoyer ses lettres et colis entre particuliers

http://www.expediezentrevous.com/  


- Transport

Location de voitures entre particuliers

http://www.deways.fr/  (communauté d’autopartage entre particuliers)

http://www.voiturelib.com/  (location de voitures entre particuliers avec échange de clés)

https://fr.cityzencar.com/  (location de voitures entre particuliers avec ou sans échange de clés)

http://www.buzzcar.com/  (location de voitures entre particuliers via application iPhone ou Androïd)

http://www.livop.fr/  (location de voitures entre particuliers sans échange de clés)

http://www.unevoiturealouer.com/  (location de voitures entre particuliers avec échange de clés)

http://fr.zilok.com/  (plateforme de location pour tous types d’objets)

https://www.e-loue.com/  (plateforme de location pour tous types d’objets)

Autopartage

http://franceautopartage.com/FAP/FA...  (réseau France Autopartage)

Covoiturage

http://www.covoiturage.fr/  (réservation en ligne sur certaines trajets)

http://www.carpooling.fr/

http://www.123envoiture.com/

http://www.vadrouille-covoiturage.com/  (réservation en ligne sur tous les trajets)

http://tickengo.fr/

http://www.ecolutis.com/  (solutions pour les professionnels)

http://www.villefluide.fr/  (innovation sur les trajets domicile-travail)

http://www.greenmonkeys.com/  (solution de covoiturage dynamique)

Covoiturage de colis

http://www.expediezentrevous.com/

Transport adapté, partagé et insertion

http://www.agimobile.fr  (Prezi)

Parking chez l’habitant

http://www.monsieurparking.com

Partage d’informations sur le stationnement

http://www.utilisacteur.fr  (communauté d’infomédiation par les usagers) 

La suite ici 




Les annuaires de l'économie collaborative


100 sites pour consommer sans posséder :

http://www.terraeco.net/100-sites-pour-consommer-sans,39894.html




Liste des initiatives : économie du partage

http://service-en-plus.com/partage-citoyens/economie-partage#more-478




Samedi 8 Septembre 2012

Lu 2147 fois


1.Posté par alain le 08/09/2012 18:07
merci de la reprise des liens Guy.
Quand on voit que plus rien n'est fabriqué de par chez nous (ou presque) ce genre de mouvement a de beaux jours devant lui.
Dans un registre proche, ça vient de m'arriver ce matin, l'économie locale où des producteurs (fruits, légumes...) redécouvrent les vertus de la vente au détail.
Aprés s'être vendus aux supermarchés qui leur offraient du volume, aprés avoir inventé la surproduction pour satisfaire cette demande et nous offrir des produits indignes, voilà que ces producteurs reviennent au plus prés des consommateurs et commencent à s'organiser (coopératives...).
Un retour en arrière salutaire ?

Nouveau commentaire :
Twitter

Informatique | Coup de gueule | Télécoms | Humour | Sexualité | Coup de coeur | Santé | Bons plans | Divers | Ordiphones | Partenaires | Musique | Belles annonces | Voyages | Météo Samui