WEB SIDE STORIES

« Macron gouvernait par ordonnances. Il communique maintenant sur mesure. » [G.D]




Mangez des fuits et légumes qu'ils disaient...

La présence de pesticides dans les fruits et légumes connaît un niveau record. Un rapport officiel pour la Commission européenne, dont certains éléments ont été divulgués hier par Pesticide Action Network Europe et Inter-environnement Wallonie (IEW), révèle que près de la moitié des fruits, légumes et céréales vendus en Europe sont contaminés par les pesticides.



Mangez des fuits et légumes qu'ils disaient...
Selon les deux associations, ce rapport atteste d’une augmentation conséquente du pourcentage de produits touchés en cinq ans. "Les chiffres de ce rapport se réfèrent à l’année 2005 et nous observons que le nombre d’échantillons qui apparaissent contaminés par les pesticides a augmenté de plus de 20% depuis 2001", remarque Valérie Xhonneux, la chargée de mission "pesticides" d’IEW. En Belgique, la contamination dépasse la moyenne européenne puisqu’elle atteint 52% des échantillons.

Le rapport européen qui alerte IEW révèle également d’autres éléments particulièrement inquiétants. Ainsi, 4,7% des produits contiennent des pesticides qui dépassent les limites maximales légales. La situation est même sensiblement plus alarmante en Belgique puisque la proportion atteint les 8,6%.

Les deux organisations environnementales s’inquiètent également de constater que cinq des pesticides les plus fréquemment cités sont classés comme cancérigènes, mutagènes ou perturbateurs du système hormonal. Cette situation est aggravée par le fait que plus de 10% des échantillons comptabilisent quatre résidus de pesticides différents ou plus. "Cet aspect est particulièrement alarmant dans la mesure où les effets combinés de ces pesticides ne sont pas connus sur les organismes", s’inquiète Valérie Xhonneux.

Par ailleurs, 23 des substances détectées ont été relevées à des niveaux suffisamment hauts pour représenter un risque aigu pour la santé publique selon les calculs de risque européens. A la lecture de ce rapport, les deux organisations environnementales appellent les parlementaires européens à en tenir compte alors qu’ils se pencheront début novembre sur un nouveau paquet législatif concernant les pesticides. "A long terme, il faudra envisager d’interdire toute exposition à des substances dangereuses dans les aliments", conclut Valérie Xhonneux.

Source : www.airdeterre.com

NDLR


Si je comprends bien après avoir mangé 5 légumes et fruits par jour, si je suis pas ruiné, je mourrais empoisonné. Charmant ! Je vais peut être me remettre à fumer et à boire, moi. Je mourrai aussi mais au moins je saurai de quoi !

Dimanche 16 Novembre 2008

Lu 5330 fois

Nouveau commentaire :
Twitter

Informatique | Humour | Santé | Coup de coeur | Coup de gueule | Divers | Télécoms | Ordiphones | Partenaires | Musique | Sexualité | Belles annonces | Bons plans | Voyages | Edito | Politique