WEB SIDE STORIES

« Les aspirations des pauvres ne sont pas très éloignées des réalités des riches. » [Pierre Desproges]




Les vacances de M. Sarkozy

Que peut on lire dans la presse, outre les photos de notre président, chanoine récemment intronisé bien que deux fois divorcé et vivant encore notoirement dans le péché ?



Photo trouvée sur http://blogduchi.canalblog.com/
Photo trouvée sur http://blogduchi.canalblog.com/
M. Sarkozy fait faire des économies à notre pays car pour ses vacances il voyage dans le jet privé de M. Bolloré et loge dans une des mirifiques résidences de l’émir d’Abou Dabi. Le tout sans aucune contrepartie bien sûr. Excusez moi, mais si quelqu’un me faisait d’aussi somptueux cadeaux la seule politesse m’imposerait de faire quelque chose pour remercier mon hôte. M. Sarkozy serait il un malotru ? Au demeurant nul besoin d’être milliardaire pour savoir que chez ces gens là Monsieur, on ne donne rien, on compte !

Rappelons tout de même à nos populations sidérées que même l’actuel président des USA, dont personne n’ignore les liens étroits qu’il entretient avec les magnats du pétrole, de la finance et de la vente d’armes, ne s’est jamais permis de voyager ou de séjourner publiquement aux frais d’un milliardaire, quel qu’il soit. Le ferait-il qu’il serait immédiatement l’objet d’une procédure de destitution. En effet, aux Usa les politiques ne sont certainement pas moins impliqués que les nôtres dans les milieux d’affaire, mais ils ont encore le respect des convenances en général, et de leurs électeurs en particulier.

Et qui défend publiquement Sarkozy ? Son ami Patrick Balkany, condamné par la justice mais toujours en fonction, célèbre par ailleurs pour son gout prononcé pour la fellation à main armée. Une référence morale, donc.

Il semble donc désormais avéré qu’en France on peut tout se permettre quand on est président. Après Chirac (ses casseroles de géant l’empêchent de marcher) Sarkozy, à peine élu, se permet d’aller encore bien plus loin dans le foutage de gueule et la provocation. En toute impunité ; son parti grogne mais obtempère, l’opposition n’existe plus, la presse est désormais muselée, l’autocensure ayant définitivement remplacé les antiques ciseaux d’Anastasie. Un froncement de sourcil de celui qu’on appelle hors de nos frontières le nouveau Napoléon et votre carrière est derrière vous. Il faut bien manger expliquent-ils. Certes, mais manger couché ce n’est ni pratique ni digeste.

Après cela les gens de presse pleurent sur leurs lecteurs perdus, parce que passés sur Internet. M. Sarkozy, Mesdames et messieurs les journalistes, Mesdames et messieurs les politiques, tous les français ne sont pas des veaux ! Ils vous le rappellent à chaque élection mais vous l’oubliez dès que vous êtes élus.

Rendez-vous à la prochaine ! A mon humble avis ça va être saignant !


Samedi 29 Décembre 2007

Lu 3638 fois

Informatique | Humour | Santé | Coup de coeur | Coup de gueule | Divers | Télécoms | Ordiphones | Partenaires | Musique | Sexualité | Belles annonces | Bons plans | Voyages | Edito | Politique