WEB SIDE STORIES

« Le meilleur moyen de vivre ses rêves, c'est de se réveiller. » [Paul Valéry]




Les textos provoquent des douleurs dans le dos !

Les gens passent entre deux et quatre heures par jour la tête baissée sur leur smartphone pour lire et envoyer des textos. Une position délétère pour le dos, selon une étude publiée dans Surgical Technology International.



Nombreuses sont les études qui alertent sur les effets des ondes du téléphone portable sur notre santé (gliome au cerveau, trouble de la fertilité). Une nouvelle étude montre que le mobile peut aussi avoir des effets sur… notre dos.

C'est ce que démontre une étude publiée début novembre dans Surgical Technology International (en anglais), et dirigée par un chirurgien orthopédiste new-yorkais, Kenneth Hansraj. La cause ? Le fait de baisser la tête pour regarder l’écran de son téléphone ajouterait jusqu’à 27 kilogrammes sur vos cervicales et votre colonne vertébrale.

L’étude montre ainsi que plus vous baissez la tête, et plus celle-ci est lourde sur vos épaules : si votre tête pèse environ 4,5 kilos de manière naturelle, baisser la tête de 30 degrés fait passer le poids de votre tête à 18 kilos, et même à plus de 27 kilos quand votre tête fait un angle de 60° avec votre colonne. A titre de comparaison, cela correspond à 4 boules de bowlings, ou 200 iPhones sur votre crâne !

En fait, plus on baisse la tête, moins celle-ci est alignée avec la colonne vertébrale (la position idéale). L'impact sur les cervicales est donc plus important.

Selon l’étude, les gens passent en moyenne de 2 à 4 heures par jour à consulter leur email ou leur réseaux sociaux favoris sur leur smartphone, ce qui fait 700 à 1400 heures par an la tête baissée... Chez les lycéens, ce temps pourrait monter jusqu’à 5 000 heures par an, un stress particulièrement important pour les cervicales ce qui pourrait « conduire à une usure, déchirure, dégénération et à de possibles opérations chirurgicales prématurées ».

Source : allo docteur

N.D.L.R

Il suffit de regarder autour de soi pour en être convaincu.

Lorsque je suis arrivé en Thaïlande, il y a 5 ans, nous étions peu nombreux à disposer d'un smartphone. Aujourd'hui tout le monde en a un et s'en sert en permanence.

Il est sûr que tous ces fringants jeunes gens auront plus tard des problèmes de dos, ou de cervicales.

En ce qui me concerne, le fringant mais bientôt septuagénaire que je suis a déjà éprouvé les inconvénients de la lecture sur smartphone, au niveau des cervicales en particulier. Voici les solutions que j'ai adoptées.

Tout d'abord, j'ai ajouté un chapitre "assouplissement des cervicales" à mes exercices quotidiens. A ce propos je signale qu'une douche brûlante avec projection sur les cervicales, et en ce qui me concerne le bas du dos, le matin au réveil, s'avère très efficace pour faciliter le démarrage de la journée. Avant la douche, j'ai 68 ans. Après la douche j'ai 15 à 20 ans de moins !

Ensuite, j'ai commandé en ligne de la Cartilamine, complément alimentaire efficace (au long cours) contre l'usure des cartilages.

Lorsque je dois consulter mon smartphone plus longuement qu'un simple coup d'oeil, si je suis chez moi, je m'allonge sur le lit. C'est la position la moins gênante pour mes cervicales et je peux rester ainsi très longtemps, sans fatiguer du bras, si je change souvent de position. Au début on fatigue vite, mais avec de l'entrainement on s'y fait très bien. Bien entendu, je suis célibataire et j'habite une chambre d'hôtel, je n'ai donc aucun problème à m'allonger sur mon lit quand je le souhaite. Les gens mariés devront certainement batailler pour convaincre leur conjoint, et leur enfants, qu'ils s'allongent en dehors des heures réglementaires par respect de leur dos et de leurs cervicales ;-)

Lorsque je suis à l'extérieur, je pense toujours à lever le bras qui tient le smartphone plutôt qu'à baisser la tête. Le but étant de faire en sorte que le smartphone soit le plus près possible du niveau des yeux. Là encore c'est le bras qui travaille, mais en principe, un bras c'est fait pour cela.

Dernier conseil : la reconnaissance vocale a fait d'énormes progrès en quelques années. Avec Google on peut même maintenant dicter la ponctuation ! Et corriger les fautes de grammaire. Je m'adresse là évidemment à ceux qui savent encore ce que j'entends par là ;-)
Avec le smartphone dans la position normale d'un téléphone, c'est à dire près de l'oreille, ou même un kit main libre branché, on peut dicter à l'aise, sans tirer sur son dos ou ses cervicales. Certains se gausseront sans doute de vous, mais après tout on avait l'air encore plus ridicule jadis avec un combiné téléphonique classique.

Et quoi de plus naturel que de parler à son téléphone ? Bien que maintenant, grâce à Touchpal, un gestionnaire de clavier pour Android, je maîtrise enfin le "swype" (glisser son doigt de lettre en lettre plutôt que les "taper" ) je préfère très nettement la reconnaissance vocale, qui est beaucoup plus performante et agréable à utiliser que n'importe quel clavier virtuel. Et repose mon dos et mes cervicales.

Mais c'est vous qui voyez...

Lundi 24 Novembre 2014

Lu 915 fois

Nouveau commentaire :
Twitter

Informatique | Humour | Santé | Coup de coeur | Coup de gueule | Divers | Télécoms | Ordiphones | Partenaires | Musique | Sexualité | Belles annonces | Bons plans | Voyages | Edito | Politique