WEB SIDE STORIES

« Jamais homme sage n'a souhaité rajeunir » [Jonathan Swift]




Les nouveautés de l'IFA Berlin

L'IFA, le grand salon de l'électronique européen, a eu leu cette semaine à Berlin. Un article intéressant (pour une fois) du Figaro



Les nouveautés de l'IFA Berlin
 
  • HOME  ECONOMIE  HIGH-TECH
  •  
  • Smartphones, tablettes, montres : les nouveautés de la rentrée
  • Le Figaro.fr
    •  
    • Publié 

L'IFA, le grand salon de l'électronique européen, s'ouvre cette semaine à Berlin. Le Figaro vous propose de suivre les principales annonces en direct.

TERMINE : Fin du direct : le 07/09/2013 à 01:55

L'ultra-haute définition

 
C'est la principale tendance de ce salon : 2014 sera l'année de l'ultra-haute définition ou ne sera pas. Tous les constructeurs présentent en effet sur leur stand au moins un téléviseur capable d'afficher 3850 X 2160 points, soit quatre fois mieux que les actuels écrans Full HD.

Philips en profite pour lancer une nouvelle gamme de téléviseurs équipés du fameux système de rétro-éclairage Ambilight et pour imaginer une nouvelle version de son superbe écran DesignLigne en 85 pouces. Panasonic veut aller plus loin en équipement son téléviseur 4K 65 pouces (6990 euros) de connecteurs à la nouvelle norme HDMI (2.0) et d'une technologie d'affichage à 60 images par seconde au lieu de 30 images par seconde.

Sony, qui a dégainé le premier, en juillet dernier, avec son remarquable modèle de 65 pouces, entend bien ne pas se laisser distancer. Le constructeur vient de revoir sa politique tarifaire et vend désormais ce téléviseur 5500 euros (contre 7000 euros précédemment) tandis que son modèle de 55 pouces passe de 4500 à 3999 euros, ce qui le place au même niveau de prix que LG.

Pour Samsung et LG, les deux frères ennemis, l'ultra haute définition se décline en classique technologie LED ou en technologie Oled, qui garantit un contraste et une précision d'image inédits. Leurs modèles sont vendus à des prix comparables mais se distinguent par quelques détails comme l'emplacement des haut-parleurs et la technologie 3D utilisée : passive pour LG et active pour Samsung. Chez LG, le fleuron de la gamme est un magnifique téléviseur 4K Oled incurvé de 77 pouces. Même Loewe, spécialiste des téléviseurs «premium», mais rarement précurseur, devrait lancer son modèle ultra haute définition l'an prochain.

Outre les téléviseurs, les systèmes audio passent aussi à l'ultra-haute définition, comme le nouvel ampli Home Cinema de Pioneer équipé d'entrées HDMI compatibles 4K. Mieux : le nouveau Galaxy Note 3 de Samsung et le dernier smartphone de Acer sont capables de filmer en ultra-haute définition !

Les produits sont donc là. Du moins d'ici quelques semaines (Samsung et LG livreront leurs modèles entre la fin septembre et le début octobre). Ne reste plus qu'à développer les contenus et les moyens de les transmettre.

06/09 à 19:48
Une tablette géante chez Panasonic
 


Panasonic décline l'ultra haute-définition sous toutes ses formes. Aux côtés de ses téléviseurs, il expose une tablette 4K géante, la Toughpad, sous Windows 8.1. L'écran de 20 pouces affiche 3840 x 2560 pixels. Le modèle standard, avec 4 Go de Ram, 128 Go de stockage SSD, pèse 2,3 kilos, ce qui s'avère plutôt léger quand on le prend en main. On y trouve un processeur Intel Core i5, trois ports USB 3.0, une sortie HDMI et un spot pour une carte mémoire. Panasonic annonce une autonomie de six heures. Il existe un autre modèle avec 8 Go de Ram et 256 Go de stockage SSD.

Le prix de la Toughpad, d'environ 4500 euros, la limite aux marchés professionnels. Panasonic explique qu'il peut y avoir une demande pour de tels produits au sein des cabinets d'architectes, par exemple, ou pour remplacer les catalogues papier dans les magasins.

06/09 à 17:32
Toshiba s'attaque au marché de la GoPro
 


Toshiba présente sur son stand la Camileo X-Sports. Cette caméra vient directement sur le marché créé et dominé par GoPro, en misant sur l'argument tarifaire. Elle sera vendue 249 euros très bientôt, soit une cinquantaine d'euros de moins que sa célèbre concurrente, avec de surcroît toute une série d'accessoires qui sont vendus en option du côté de GoPro.

Ainsi, la Camilieo X-Sports comprend un écran LCD de 5 cm au dos. La qualité est médiocre, mais cela permet au moins de suivre grossièrement la scène que l'on filme. On trouve aussi dans sa boîte une télécommande, un boîtier étanche jusqu'à 60 mètres, une fixation pour guidons et casque de vélo, pour planche de surf et pour trépied. La sangle frontale et ventrale sont proposées en option.

Côté technique, la Camilio X-Sports filme des vidéos en haute définition 1080p à 60 images par seconde, par un capteur de 12 mégapixels. Son autonomie, dans cette configuration, est de 1h30. Elle monte à deux heures lorsque l'on redescend à 30 images par seconde. Les vidéos se transfèrent par WiFi. Le boîtier pèse 94 grammes.

Toshiba destine davantage cette caméra aux familles qu'aux sportifs, déjà tout entier conquis par la GoPro, pour filmer par exemple des concerts ou des souvenirs de vacances.

06/09 à 16:35
La montre de Samsung, star du salon
 
Après deux journées consacrées à la presse, l'IFA a ouvert ses portes au public ce matin. Dans la foule de curieux, beaucoup de jeunes, aussi bien filles que garçons, approchent les dernières générations de smartphones, de tablettes et de téléviseurs. L'attraction la plus prisée est sans conteste la Galaxy Gear. La montre connectée de Samsung est prise d'assaut et parvient à ressusciter la mode des montres-calculatrices Casio dans les années 1980.


Parmi les autres incontournables du salon, les téléviseurs 4K. Présents sur les stands de la plupart des fabricants de télé (ici, à nouveau celui de Samsung), ils impressionnent immanquablement les visiteurs. Nous reviendrons sur les nouveautés les plus importantes dans la télévision dans le courant de l'après-midi.


Enfin, les visiteurs se pressent dans les espaces occupés par les fabricants de matériel électroménager, qui rivalisent d'ateliers de cuisines et de jus de fruits offerts pour vanter la qualité de leurs produits.

La suite ici :  http://goo.gl/U2XpZ4


N.D.L.R

 
La montre de Samsung : réservée à une niche (de riches) Il faudra un Galaxy Notre 3 (700 euros) pour utiliser la montre à 300 euros ! À vos économies !

 
En revanche il est vrai que si on utilise une phablette, ce qui est mon cas (Zopomobile 950+, moins de 300 euros...en Chine !) le téléphone est ce qu'il y a de moins pratique. Bien sûr, il y a le kit main libre, mais il faut vivre avec en permanence, et ça fait encore plus couillon qu'une phablette à l'oreille. La montre, c'est nul : ce n'est pas fait pour téléphoner ! Une nouveauté intéressante : le mini téléphone annexe proposé par Alcatel ( qui n'est plus français, mais chinois) et Sony. 50 euros chez Alacatel, 300 chez Sony : choisis ton camp, camarade ! À 50 euros, ça devient intéressant et cela me parait la meilleure formule pour accompagner un gros smartphone. Duquel, quand on est habitué, on ne peut plus se passer. Comment peut on encore consulter Internet, ou lire quoi que ce soit, sur un Iphone, ça me dépasse. Ah si ! Faut être accro. Très peu pour moi : je ne crois ni en Dieu, ni au père Noël. Et encore moins à Apple !

 
Comment peut-on encore dépenser 700 euros dans un smartphone ?

 
Ca aussi, ça me dépasse ! Regardez ici ce que l'on peut avoir, aujourd'hui, pour moins de 300 euros, en Chine, mais par l'intermédiaire de Français installés là bas. Avec des prix en euros, un Sav, et... peu de taxes. Et qu'on ne dise pas que les smartphones chinois haut de gamme sont de la merde. Ce fut vrai. Ce n'est plus vrai du tout. À force de fabriquer nos matériels haut de gamme, a bas prix (pour les vendeurs seulement, jusqu'à présent) les constructeurs chinois, même petits, nous sont maintenant largement supérieurs.

 
Même chez Apple, le comble du chic, le nirvana des snobs, les matériels sortent de chez Foxconn, des Chinois de Formose. Le seul qui a rapatrié ses usines aux USA, c'est Motorola, qui comme par hasard, appartient à Google. Lequel est tout ce que l'on veut, sauf le dernier des..

 
Les télés à plus de 3000 euros !

 
Bis repetita. Si ça vous intéresse de claquer le peu de pognon qui vous reste dans des écrans ultra -définition ... En ce qui me concerne, je n'ai plus de télé depuis un bon moment, et cela ne me manque absolument pas. J'ai un écran externe 20 pouces sur mon ordinateur portable, même pas Hdmi encore. Je vais peut-être investir dans un écran Hdmi, mais sans tuner bien sûr. C'est pas une poubelle, chez moi !

 
Les imprimantes connectées aux smartphones !

 
Comment peut-on encore utiliser une imprimante ? À part dans les bureaux, bien sûr. Cela fait des années que je n'utilise plus cet engin du diable. En 35 ans d'informatique, les imprimantes sont les périphériques qui m'ont toujours causé le plus de problèmes. Depuis quelques années, je ne m'en sers plus.

 
Mon courrier, comme le vôtre, est électronique
Mes commandes, sur Intrernet, sont électroniques
Mes photos, électroniques, sont sur Picasa, depuis sa sortie. Ma famille, mes amis et même mes lecteurs peuvent y accéder, par l'électronique.
Toutes mes sauvegardes enfin, sont... électroniques. Si jke veux sauvegarder un document important, je le photographie, ou le scanne avec...mon smartphone. Je l'envoie si besoin est, ou le sauvegarde, par l'électronique.
J'ai des quantités de comptes (gratuits) sur le Cloud
 
100 gigas sur Google Drive (3 euros par mois)
65 gigas, sur Dropbox (gratuit, je suis un bon client)
50 gigas sur Box.com
50 gigas sur Mega
J'en oublie certainement.

 
Même les administrations n'exigent plus de papier et deviennent électroniques, elles aussi. Les impôts, par exemple. Je fais ma déclaration par Internet depuis le début. Je devrais même (un jour) recevoir mon avis d'impôt par internet !Je ne l'ai pas encore, après plusieurs emails contradictoires, mais je l'aurai un jour, c'est sûr.

 
Les contraventions, c'est tout électronique et ç'est ce qui marche le mieux ! J'ai un ami, résident comme moi en Thaïlande, qui conduit encore en France (moi de prends le train désormais, avec une carte sénior à 50%, génial) Mon ami n'a jamais vu la contravention qu'on lui a infligé lors d'un récent séjour dans notre beau pays, où il y a désormais, plus de radars que d'arbre au bord des routes. Il a pu la payer par électronique, très facilement. C'est un des services sur Internet parmi les plus rapides et les plus efficients. C'est beaucoup moins compliqué que RueduCommerce ou Cdiscount. Avec une majoration conséquente évidemment, mais c'est le progrès, ça se paie.

 
Je n'ai plus aucune raison d'utiliser une imprimante. Quant au papier, en Thaïlande, on ne l'utlise même pas dans les toilettes, on se nettoie au karcher ! Voir ici. C'est dire si je ne suis pour rien dans tous ces arbres que l'on abat.

 
À propos de Berlin, c'est ma ville natale. J'y suis né, en décembre 46, d'un père militaire, maquisard à 16 ans, qui a suivi Leclerc, Division Rhin et Danube, jusqu'à Berlin. Et d'une mère allemande que mon père a connue à Berlin, en escaladant les barbelés du secteur russe (il n'y avait pas encore de mur) pour la rejoindre. Mon père, originaire de Bordeaux, peintre en bâtiment, ne connaissait pas l'allemand. Il est devenu, grâce à l'amour de ma mère, interprète d'un général français. Quant à moi je n'ai parlé qu'allemand de l'âge d'un an, quand j'ai prononcé mes premiers mots, dans la langue de Goethe, jusqu'à l'âge de 3 ans quand nous sommes rentrés à Bordeaux. À partir de ce moment il ma 'était interdit de parler allemand à la maison. il faut dire que dans les années 50, à bordeaux, le bilinguisme franco-allemand n'était pas à la mode, c'est le moins qu'on puisse dire. Mes parents n'ont même pas voulu que je fasse allemand premiere langue au collège. Je l'ai fait en deuxième langue seulement. Je suis allé aussi très souvent en vacances dans le village de ma mère où j'avais le droit, là seulement, de parler allemand.

 
Mais la langue maternelle, celle de ses premiers mots, c'est quand même quelque chose, car si j'ai des difficultés pour commencer à parler allemand, quand je reste plus de quelques jours en Allemagne, ou avec des Allemands, je fais très vite des progrès considérables. Et avec un accent pas ridicule du tout, pour un français. Je parle même un peu le patois du Pfalz, proche de l'alsacien, pratiqué lors de mes nombreuses vacances d'enfant dans le village de ma mère, Weisenheim a/Sand, à dix kilomètres de Bad Dürkheim. Ce qui ne manque pas d'étonner les Allemands que je rencontre, car eux-mêmes ont du mal à le comprendre.

Je jure encore en Pfälzig ! C'est plus discret qu'en anglais, personne ne comprend, et ça me soulage.

Le plus grand tonneau du monde : Bad Dürkheim
Le plus grand tonneau du monde : Bad Dürkheim

Dimanche 8 Septembre 2013

Lu 1758 fois

Nouveau commentaire :
Twitter

Informatique | Humour | Santé | Coup de coeur | Coup de gueule | Divers | Télécoms | Ordiphones | Partenaires | Musique | Sexualité | Belles annonces | Bons plans | Voyages | Météo Samui | Edito