WEB SIDE STORIES

« Le meilleur moyen de vivre ses rêves, c'est de se réveiller. » [Paul Valéry]




Les experts ont confirmé l'usage du gaz sarin contre la population, près de Damas, le 21 août.

C'était un rapport à la fois attendu et dont on n'espérait guère de surprises. L'ONU a publié ce lundi les conclusions des experts qui ont enquêté en Syrie sur l'attaque massive perpétrée à la Ghouta dans les environs de Damas le 21 août. Un article de Libération.



Les experts ont confirmé l'usage du gaz sarin contre la population, près de Damas, le 21 août.
Leur rapport (lire la version intégrale du rapport, en anglais) est formel : «Des armes chimiques ont été utilisées sur une échelle relativement grande», «contre des civils, y compris des enfants». «Les éléments matériels, chimiques et médicaux que nous avons collectés prouvent de manière claire que des roquettes sol-sol contenant du gaz sarin ont été utilisées à la Ghouta», concluent les experts de l'ONU.

Le rapport n'impute pas directement la responsabilité de l'attaque à l'une ou l'autre des parties, puisque que les inspecteurs n'avaient pas le mandat pour. Mais pour les Occidentaux, il n'y a plus aucun doute. «Trois indices pointent clairement dans la direction du régime», résume Olivier Lepick, chercheur associé à la Fondation pour la recherche stratégique. «D'abord, le caractère massif de l'attaque. Les rebelles auraient peut-être pu récupérer quelques litres de sarin, là on est dans une toute autre échelle». Ensuite, «l'utilisation de roquettes sol-sol, qui sont des roquettes conçues spécialement pour un chargement chimique. Leur fabrication demande un processus long et coûteux, c'est typiquement ce qu'a développé le régime. Ce ne sont pas des armes qu'auraient pu bricoler les rebelles». Enfin, «la trajectoire des roquettes, identifiée par les experts de l'ONU, montre qu'elles ont été tirées depuis le sud-est des quatre sites attaqués, c'est-à-dire depuis des zones contrôlées par le régime».

«UN SECRET DE POLICHINELLE»

Le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius dit la même chose : «Quand on regarde précisément les données, les quantités de gaz toxique utilisées, la complexité des mélanges, la nature et la trajectoire des vecteurs, tout ça ne laisse absolument aucun doute sur l’origine de l’attaque» et «renforce la position de ceux qui ont dit le régime est coupable», a-t-il dit sur RTL.

La Maison Blanche, qui avait conclu à la responsabilité du régime sans attendre le rapport de l'ONU, est sur la même ligne : «Les informations dans ce rapport, indiquant que du gaz sarin a été lancé au moyen de fusées sol-sol que seul le régime possède, montrent clairement qui est responsable» de l'attaque, a affirmé le porte-parole de l’exécutif américain, Jay Carney.

Ces éléments changent-ils quoi que ce soit pour la suite des tractations diplomatiques, dorénavant axées sur le plan de démantèlement des armes chimiques ? «Absolument rien», juge Olivier Lepick. «Ce rapport était un secret de polichinelle, il vient juste apporter une confirmation officielle à ce que l'on savait déjà».

Cordélia BONAL


N.D.L.R

Les médias nous prennent vraiment pour des imbéciles !

Depuis des semaines on nous répète que les attaques chimiques n'ont peut-être jamais existé. Ce rapport trouve que ces attaques ont bien eu lieu, qu'elles ont fait 1400 morts et qu'elles ne peuvent avoir été faites que par le gouvernement Syrien.

Mais pour les médias, il n'y a rien de nouveau !

Quant aux gouvernements ils avaient juré que si les attaques étaient prouvées, ils interviendraient. Les attaques sont prouvées : ils ne bougeront pas et vont chercher pendant des années des armes que les Syriens cachent depuis des années.

Pour Bachar el-Assad le message est clair : vous pouvez massacrer votre population, avec des armes classiques (que nous vous fournissons) mais on ne touche plus aux armes chimiques.

Encore une fois, énorme foutage de gueule. Obama, avec sa ligne rouge, et Hollande, avec sa "punition" annoncée, ont l'air de ce qu'ils sont : deux fantoches impuissants.

Dernière remarque : quel est le pays qui dans l'histoire a le plus utilisé les armes chimiques ? Les Etats Unis, également premier, et seul pays du monde à ce jour, à avoir utilisé l'arme atomique contre des populations.

Mardi 17 Septembre 2013

Lu 714 fois


1.Posté par June Keuang le 23/09/2013 21:09
On est d'accord, Bachar El Assad est un immonde salaud. Mais en face il n'y a pas que des enfants de coeur, non ? Il y aurait pas mal de jihadistes. Les gaz qui tuent des innocents sont une horreur sans nom, mais les rebelles qui egorgent des soldats du regime c'est affreux aussi. C'est la guerre civile en Syrie, il ne faut pas se le cacher.

Nouveau commentaire :
Twitter

Informatique | Humour | Santé | Coup de coeur | Coup de gueule | Divers | Télécoms | Ordiphones | Partenaires | Musique | Sexualité | Belles annonces | Bons plans | Voyages | Edito | Politique