WEB SIDE STORIES

« Jamais homme sage n'a souhaité rajeunir » [Jonathan Swift]




Le webmaster est de retour

Me voici de nouveau à Ko Samui, après une quinzaine de jours passés dans l’est et le nord de la Thaïlande.

Avec mes amis Jean-Claude, et Nang, sa compagne nous avions choisi de partir vers Bangkok par le train. de Samui il faut prendre le ferry jusqu’à Donsac, puis un bus qui nous amène à la gare ferroviaire de Surat Thani. Le train de nuit à l’avantage de proposer des couchettes à un prix tout à fait abordable et avec un confort tout à fait correct (literie propre et climatisation)



Le webmaster est de retour
 
L’inconvénient du train en Thaïlande c’est qu’il est rarement à l’heure. Ce soir-là, au lieu de partir à 21:30, nous somme partis à 1:30 du matin, pour arriver à Bangkok à 14:30 le lendemain. Il y a 530 km entre Bangkok et Surat Thani ! Pour aller de Surat Thani à Chiang Mai, vous pouvez compter 24 heures de train, si tout va bien. 
 
Le gros problème n’est pas tellement le retard, je suis à la retraite et de surcroît en vacances, le problème c’est que  Surat Thani, après 9:00 du soir et jusqu’à 1:30 du matin, c’est mortel. Il y a toujours plein de mobylettes, mais pas troquets. Quant aux lady bars, ce n’est même pas la peine d’y penser. Heureusement que j’avais amené mon smartphone (Galaxy Nexus) et ma tablette (Galaxy Tab2) Ces deux appareils me permettant de me connecter à Internet, même à Surat Thani après 9 heures du soir, grâce à mon abonnement Dtac 3G (25 euros par mois sans abonnement) sur la tablette, et à mon forfait Dtac 2G sur mon Smartphone (5 euros pour 70 heures de connexion, quels que soient les datas consommés)

A noter que durant tout le séjour, grâce à Dtac j’ai pu me connecter à Internet en permanence, dans le train, en voiture et dans tous les endroits que nous avons visités, en 2G partout et en 3G (jusqu’à 8 Mb/sec en réception) dans les grandes villes. L’opérateur Dtac s’est engouffré tardivement dans la 3G, mais il rattrape très rapidement le temps perdu. Quant à l’autre grand opérateur AIS , depuis trois ans que je suis en Thaïlande je n’ai jamais, en revanche, été impressionné par ses services. 
 
Si donc vous venez en Thaïlande d’une part, n’oubliez pas de faire désimlocker vos portables et tablettes, puis achetez une carte sim locale (1.25 euro) dans le premier shop venu de l’aéroport. Par la suite vous pourrez acheter, simplement en approvisionnant votre carte pré-payée et en appelant le service client, un Internet package 2G. cinq minutes après votre appel vous  pourrez surfer sur Internet, sans autre forme de formalités. Pour la 3G il vaudra mieux vous rendre, la première fois, dans  une boutique Dtac ou AIS pour demander un package 3G, illimité à 3 Go ou 5 Go, comme chez nous. De cette façon, vous serez équipés pour supporter sans trop mal les longs voyages en train, en bus, en bateau, ou en voiture. 
 
Nous avons passé trois jours à Surin, ville moyenne dans le nord-est (Isan) de la Thaïlande pour assister à la Grande fête des éléphants qui se tient chaque année dans cette ville. Voir la vidéo ci-jointe.
 
Nous avons ensuite gagné Chiang Mai, ma ville préférée en Thaïlande (voir les liens plus bas)
 
J’ai retrouvé mes bonnes habitudes de l’année dernière : location d’une moto Honda CBR250 (120 euros pour une semaine !) Balade à moto dans la montagne environnante, bains régénérants de San Kamphaeng, soirées dans le carré central de Chiang-Mai. La vie à Chiang-Mai est toujours 40 à 50 % moins chère qu’à Samui, ce qui, comparé au coût de la vie en Europe, n'est  vraiment pas cher. 
 
Le but essentiel de notre voyage, à Jean-Claude et à moi, était de voir s’il était possible de trouver une maison à Chiang-Mai , dans des conditions raisonnables. En effet, cela fait trois ans, en ce qui me concerne, que j’habite Ko Samui, j’en ai fait le tour des tas de fois et je commence à éprouver le besoin de bouger de nouveau. Comme je l’ai déjà écrit l’année dernière, j’aime  certesbeaucoup la ville de Chiang-Mai. C’est nouveau pour moi, car généralement je déteste les grandes villes. C’est la raison pour laquelle depuis bientôt 30 ans j’habite les petites îles (Saint-Barthélemy, Saint-Martin, La Réunion, et Ko Samui en dernier lieu. En fait, j’aime aussi beaucoup la montagne et après 30 ans de mer et de petites îles, un séjour de quelques mois ou quelques années à Chiang-Mai ne sera pas pour me déplaire.
 
D’autant que j’ai découvert  que l’on pouvait louer dans cette ville une chambre au mois, à prix très raisonnable. J’ai posé la question à la patronne de l’hôtel où j’ai séjourné une semaine, de très bonne tenue, en plein centre-ville, à deux pas de la gare, avec une grande piscine, une grande chambre, la climatisation,un réseau Wifi gratuit qui fonctionne, et le petit déjeuner inclus. Sa réponse m’a cisaillé : pour un mois la location d’une chambre dans cet établissement me coûtera 8000 bahts, soit ...200 euros ! Electricité non comprise, soit une charge supplémentaire d’environ 25 euros par mois. Vous comprenez pourquoi j’aime la Thaïlande, et comment je vais adorer Chiang-Mai.
 
J’ai toujours rêvé de vivre dans un hôtel. Pour le célibataire endurci et heureux de l’être que je suis, qui n’attache absolument aucune espèce d’importance aux maisons, aux meubles et à ce qu’ils contiennent, c’est la solution d’hébergement idéale. Je n’aurai plus aucun souci 
d’intendance (mon rêve depuis que je suis à la retraite) Je pourrai bouger à ma convenance. Lorsque je serais amené à voyager j’arrêterai de payer ma chambre, pour en prendre une autre lorsque je reviendrai. Tout cela dans une région très agréable à visiter, au climat idéal (frais la nuit, chaud le jour) avec des pays à visiter à proximité (Birmanie, Laos) Je m’achèterai évidemment une plus grosse moto (mon rêve depuis toujours, avec mon permis moto thaï (qui ne m’a rien coûté) Et lorsque j’en aurais assez de Chiang-Maï je pourrais toujours soit chercher, dans les mêmes conditions, un autre lieu de résidence, soit revenir à Samui.
 
A la fin du mois prochain je dois aller en France pour un mois, pour voir mes enfants évidemment (cela fait six ans que je ne suis pas rentré en France, mais mes enfants sont tous venus depuis à Samui) et aussi pour faire une semaine de ski du côté de Saint-Jean-de-Maurienne.
 
Je pense que dès mon retour de France je m’intéresserai de très près à mon installation à Chiang-Mai.
 
 
 
 
 
 

Le fête des éléphants à Surin



Lundi 3 Décembre 2012

Lu 1046 fois

Nouveau commentaire :
Twitter

Informatique | Humour | Santé | Coup de coeur | Coup de gueule | Divers | Télécoms | Ordiphones | Partenaires | Musique | Sexualité | Belles annonces | Bons plans | Voyages | Météo Samui | Edito