WEB SIDE STORIES

« Les aspirations des pauvres ne sont pas très éloignées des réalités des riches. » [Pierre Desproges]




Le sexe à distance enfin possible !

Lorsque nous demandons son «contact» à quelqu’un, nous avons souvent l’espoir qu’il ou elle ne nous donnera pas que son numéro de portable. Nous voulons un contact, un vrai. Nous voulons toucher sa peau. C’est maintenant possible. Aujourd’hui même, la compagnie française SmartLove lance une gamme de jouets pour adultes dédiés au «sexe à distance». Un article pénétrant de l'excellent site : "Les 400 culs"



Pour lui ...
Pour lui ...
Dans le domaine du sexe à distance, il n’existait jusqu’ici que des projets inaboutis. Les amants devaient se contenter de faire l’amour par téléphone ou par skype, en se masturbant devant la caméra ou en s’envoyant des photos de leurs jouissances par email. Le contact restait visuel.

Pour la première fois au monde, il est possible de «faire sentir», tactilement, les mouvements de notre langue, de nos mains ou de nos organes génitaux. La compagnie SmartLove lance aujourd’hui la commercialisation de sextoys qui transmettent les sensations dermiques via la wifi.

Ces sextoys se connectent automatiquement. Il suffit de les allumer, comme vous allumeriez votre téléphone portable, afin de devenir «joignable» (1). Que vous soyez dans un aéroport à Tombouctou, un hôtel à Londres, chez vous ou au travail, peu importe : vous pouvez vous en servir pour envoyer et recevoir des «messages», sous la forme de vibrations cadencées, de petits chocs et d’impulsions capables de simuler toutes sortes de sensations : une bouche qui vous aspire, une caresse clitoridienne, un anus qui se contracte par saccades sur votre pénis, des doigts qui partent à la recherche de votre point G…

«Aujourd’hui, tout le monde veut communiquer, raconte Stéphane Turc, créateur de la firme. Les gens veulent rencontrer d’autres personnes mais avec l’espoir d’un échange réel, plus intime… Sans langage corporel, c’est impossible de se comprendre. Les communications modernes, purement visuelles, restent trop superficielles. On veut pouvoir parler à l’autre avec ses mains et ses frissons. Alors, voilà, maintenant, c’est possible. Tu es à Paris, je suis à Toulon, via n’importe quel réseau social (facebook, skype, tweet) ou simplement par SMS et email, je te demande : «On se fait un petite séance ? Tiens-toi prête dans 10 mn.» Une fois le rendez-vous fixé. Il suffit d’attendre l’appel, qui prendra la forme de vibrations et de caresses. Toi tu auras ton gode, moi j’aurais ma gaine à pénis. Et quand tu serreras le gode entre tes mains, je sentirai mon pénis pressuré aux endroits que tu toucheras. Quand je ferai des va et vient dans ma gaine, toi tu sentiras comme un pénis qui te pénètre. Quand tu feras une fellation à ton gode, le message sera transmis à ma gaine qui en retour enverra les impulsions correspondants à mes spasmes et si j’augmente la puissance des vibrations sur ma gaine ou que j’accélère la cadence de ma masturbation, en réponse tu sentiras ton gode augmenter en puissance…».


La suite,ici :

Pour elle ...
Pour elle ...

Et le sexe virtuel devint réel ! J'aime beaucoup cette idée. L'amour c'est toujours un fantasme, non ? Si on peut contribuer, pour une fois, à rendre réel un fantasme, je valide. 

Pour l'instant, c'est encore à l'état de projet (crowdfunding) Mais il est certain qu'il y aura de la demande.

Ma seule critique  est qu'à 200 € ou 300 € l'objet son usage sera loin d'être démocratique !

Enfin, il faut bien que l'innovation démarre quelque part. Dans les temps antiques les olisbos (bien plus beaux que les affreux godemichés) n'étaient pas particulièrement répandus dans la plèbe.

Les 400 culs

Lundi 18 Novembre 2013

Lu 1291 fois

Nouveau commentaire :
Twitter

Informatique | Humour | Santé | Coup de coeur | Coup de gueule | Divers | Télécoms | Ordiphones | Partenaires | Musique | Sexualité | Belles annonces | Bons plans | Voyages | Edito | Politique