WEB SIDE STORIES

« Les aspirations des pauvres ne sont pas très éloignées des réalités des riches. » [Pierre Desproges]




Le lait sur le feu...

Je suis tombé par hasard sur ce texte et ma première réaction a été : j'aime bien le ton de cet article. Tu m'étonnes. L'article est de moi ! il date de 2009 et contrairement à son auteur, n'a pas pris une ride. C'est pourquoi je le publie de nouveau aujourd'hui en espérant qu'il vous fasse le même effet qu'à moi.



Le lait sur le feu...
Vous faites chauffer du lait, vous tournez le dos un instant et floc, le lait déborde. Les cris stridents qui suivent, c'est votre compagne qui n'est pas contente. Ou, si vous êtes seul, c'est votre partie féminine qui proteste. Comment éviter cette catastrophe ancillaire ? Suivez le guide.

Un vieux truc trouvé sur l'excellent blog lifehacker.com et traduit par votre serviteur, avec l'aimable collaboration de Google Translate. Comme me le faisait remarquer fort justement ma compagne de la nuit dernière, les vieux trucs ont parfois du bon.

Tout d'abord, avec la permission du blog Thekitchen, un peu de science pour savoir pourquoi le lait déborde.

Quand le lait chauffe, l'eau dans sa structure commence à s'évaporer de la surface. Ceci concentre le résidu de gras et des protéines en une couche plus épaisse dans la partie supérieure du pot. Cette couche devient par la suite si épaisse que la vapeur d'eau qui monte à travers le lait ne peut pas percer très facilement et reste emprisonnée.

Bien que cette interaction complexe de protéines et de matières grasses est ce qui rend le lait délicieux pour des choses comme la mousse crémeuse qui va dans les cappuccinos, c'est aussi la raison pour laquelle il déborde.

La solution rapide et très simple pour régler ce problème est de placer une longue cuillère dans le pot pendant qu'il se réchauffe. La cuillère libère la tension de surface de la matière grasse de lait écrémé et de protéines en formation et permet à la vapeur de s'échapper sans éruption violente.

C'est un truc que votre grand-mère aurait pu savoir, mais pas nécessairement un secret qu'elle éprouverait le besoin de vous confier à l'ère des micro-ondes. Belles saletés, au demeurant, ces micro-ondes.

Moralité : Quand vous avez du lait sur le feu, n'oubliez pas votre longue cuillère. Même si le diable ne vous a pas invité ;-)

Vendredi 29 Juillet 2016

Lu 383 fois

Nouveau commentaire :
Twitter

Informatique | Humour | Santé | Coup de coeur | Coup de gueule | Divers | Télécoms | Ordiphones | Partenaires | Musique | Sexualité | Belles annonces | Bons plans | Voyages | Edito | Politique