WEB SIDE STORIES

« Tout ce qui est susceptible de mal tourner tournera nécessairement mal » Edward A. Murphy Jr




Le Wi-Fi 802.11n expliqué en 8 questions


Cette nouvelle norme Wi-Fi vient d'être ratifiée comme un standard par l'industrie informatique. Que faut-il en attendre ? Comment en profiter ? Quelles alternatives ? Un article éclairant du Journal du Net



Le Wi-Fi 802.11n expliqué en 8 questions


1- Qu'apporte cette nouvelle norme Wi-Fi ?


Le Wi-Fi 802.11n vient d'être ratifié par l'organisme de certification IEEE. Cette norme permet aux réseaux Wi-Fi d'atteindre des débits théoriques pouvant aller jusqu'à 300 Mbits/s, soit une vitesse de transfert des données 6 fois plus rapide que la norme Wi-Fi 802.11g qu'utilisent la plupart des réseaux Wi-Fi actuels (50 Mbits/s théoriques).

En revanche, cette nouvelle norme ne change en rien la qualité de transmission du signal et donc de la réception du Wi-Fi. Lorsque le PC client reçoit un signal, celui-ci peut émettre et recevoir des informations plus rapidement. Cette augmentation des débits est permise par 3 améliorations : une émission et réception multiple de signaux radios depuis plusieurs antennes, un regroupement des canaux radio, et des paquets de données mieux organisés avant envoi.

2- A quoi peut servir de tels débits ? Pour quels usages ?
300 Mbits théoriques... le chiffre peut sembler énorme surtout lorsqu'on le met en relation avec les connexions Internet actuelles qui plafonnent à seulement 100 Mbits maximum, et encore seulement pour les quelques privilégiés qui bénéficient de la fibre optique. Cependant, ses débits sont uniquement théoriques. En pratique, on se situe plutôt entre 50 et 100 Mbits/s selon l'intensité du signal et l'environnement du réseau Wi-Fi.
Ensuite, le réseau Wi-Fi peut être partagé entre plusieurs utilisateurs d'un même logement. Dès lors, on se retrouve plutôt avec 10 Mbits offerts par utilisateur. D'autre part en réseau local, c'est à dire pour s'échanger des informations au sein d'un foyer entre deux ordinateurs ou plus, plus il y a de débit, plus vite à lieu l'échange. Si vous souhaitez partager des photos, envoyer des vidéos d'un poste à l'autre, jouer en réseau... le débit en réseau local est important. Et 50 à 100 Mbits/s ne sont alors pas de trop.

3- Que faut-il changer pour profiter du Wi-Fi 802.11n ?

Peut-être rien du tout. Si la certification de la version finale vient d'être validée, cela fait plus d'un an que les constructeurs de matériels informatique ont pris les devants et proposent du matériel compatible avec les spécifications du 802.11n. Pour bénéficier d'un réseau Wi-Fi de ce type, il faut un routeur compatible (ou votre box Internet qui sert alors de routeur), et une carte réseau Wi-Fi compatible pour chaque PC de votre installation Wi-Fi.

Le fonctionnement est le même que les précédentes installations Wi-Fi. Il faut juste s'assurer que le matériel comporte bien la certification 802.11n pour les cartes et le routeur (ou la box) et vous fonctionnerez ensuite en 802.11n. Au moindre doute, vérifiez les débits obtenus. Si la réception est bonne, vous devriez obtenir au moins 2 à 4 Mo/s en taux de transfert.

4- Quels sont les équipements compatibles vendus aujourd'hui ?

Les constructeurs réseaux majeurs (Belkin, D-Link, Netgear, Linksys) vendent aujourd'hui des points d'accès, routeurs, adaptateurs USB et parfois cartes réseaux compatibles avec le 802.11n. Un adaptateur USB a l'avantage de pouvoir se brancher à un PC portable ce qui est impossible avec une carte réseau. A noter cependant que si vous avez racheté un PC portable depuis 2008, il est probablement équipé de la plate-forme Centrino 2 d'Intel. Si c'est le cas, vous pouvez vous passer d'adaptateur USB sur votre PC portable, il dispose déjà d'une puce réseau Wi-Fi 802.11n.
Pour partager votre connexion Internet, il faut que votre opérateur Internet propose une box Internet Wi-Fi 802.11n. C'est le cas chez Free, mais Orange, SFR, Numericable et Bouygues se limitent au 802.11g.
5- Le matériel Pre n (draft) est-il compatible avec la version standardisée et certifiée ?
Oui, heureusement. Les constructeurs se sont lancés sur la production de matériel Pre n à partir de versions proches du standard et donc compatibles. Une mise à jour peut être nécessaire pour faire dialoguer du matériel au format Pre n avec du matériel disposant de la version finalisée du Wi-Fi 802.11n.

6- Cette version peut-elle fonctionner avec d'autres équipements Wi-Fi plus anciens ?

Oui, la rétro-compatibilité est assurée mais les équipements anciens fonctionnent alors à leurs débits maximum respectifs, soit 11Mbits/s pour le 802.11a et 50 Mbits/s pour le 802.11g.

7- Y a-t-il d'autres évolutions prévues pour les réseaux Wi-Fi prochainement ?

Non, pas en termes de débits. Les constructeurs ont déjà eu beaucoup de mal à s'entendre sur les spécifications du 802.11n. La norme avait été présentée dès 2004, pour une sortie initialement prévue en 2007/2008. Le Wi-Fi 802.11n est donc une technologie relativement pérenne.

8- Quelles sont les alternatives au Wi-Fi 802.11n ?

Le CPL ou Courant Porteur en Ligne. Pas d'ondes, et un débit relativement proche au 802.11n (200 Mbits/s théoriques), le courant porteur en ligne fait passer l'information par le réseau électrique en branchant des adaptateurs. Les FAI comme Free et Numéricable vendent désormais des adaptateurs CPL.


Source : Yves Drothier, Journal du Net 2009

Mardi 6 Octobre 2009

Lu 2053 fois

Nouveau commentaire :
Twitter

Informatique | Humour | Santé | Coup de coeur | Coup de gueule | Divers | Télécoms | Ordiphones | Partenaires | Musique | Sexualité | Belles annonces | Bons plans | Voyages | Météo Samui | Edito