WEB SIDE STORIES

« La force du collectif c’est qu’on n’est pas déprimé en même temps » [Geneviève Fontaine]




La sodomie, c’est bon pour la santé, d’après les chercheurs

Une grande découverte scientifique qui risque de faire plaisir à ces messieurs ! Car mesdames, si vous souffrez de problèmes intestinaux, de simples maux de ventre, du stress ou de constipation chronique sachez qu’il existe un remède radical pour y remédier : la sodomie !



La sodomie, c’est bon pour la santé, d’après les chercheurs
Source : YUKIKDN · 23 JANVIER 2016

Une pilule dure à avaler lorsqu’on sait que seule 1 femme sur 2 a déjà tenté l’expérience et que la plupart sont loin d’être adeptes de la pratique et qu’enfin pour la petite info, parmi celles qui apprécient la sodomie, seul 6% d’entre elles atteindraient l’orgasme.

Depuis une dizaines d’années, de multiples études scientifiquement, menées dans des laboratoires occidentaux ou asiatiques, ont trouvé des vertus tout à fait concrètes à la sodomie. Les preuves de bienfaits physiques ne cessent de s’accumuler, allant au soulagement digestifs et couvrant globalement toutes les pathologies du stress.

Et pourtant c’est bien vrai, la sodomie améliorerait efficacement la qualité de votre transit d’après les résultats d’une étude qui vient d’être effectuée par les scientifiques de l’université de Munich, en Allemagne.

Etude-sodomieLa professeure Hannah Engel de l’université de Munich explique les bienfaits de la sodomie pour celles qui souffrent de douleurs gastriques et intestinales parce qu’elle réduit en fait la tension nerveuse et le poids sur les tissus. Pour aboutir à cette conclusion, les chercheurs ont travaillé avec 50 femmes, présentant des troubles digestifs divers et variés et n’ayant jamais pratiqué la sodomie. Elles ont toutes accepté d’avoir des rapports anaux régulièrement et les résultats sont probants.

Après 1 mois de pratique, pour 36% d’entre elles les muscles lisses du tube digestif auraient retrouvé une véritable motricité comme s’ils avaient suivi une rééducation ciblée favorisant les mouvements réflexes d’expulsion. La scientifique Hannah Engel, recommanderait donc d’avoir une quinzaine de relations anales par mois au minimum, d’une durée de quelques minutes seulement, afin que l’action mécanique de la sodomie stimule physiquement les muscles du côlon.

Un autre chiffre : 2 minutes de sodomie équivaudrait à 30 minutes de jogging dû aux mouvements et contractions ressentis dans le corps. En effet lors d’un jogging ou d’une séance de natation, vos muscles de la sangle abdominale se renforcent ce qui favorise également le transit intestinal.

La sodomie, c’est bon pour la santé, d’après les chercheurs
N.D.L.R

Selon mon expérience personnelle, relativement étendue et approfondie dans ce domaine, voir les articles de cette rubrique, la quasi totalité des femmes qui ont essayé cette pratique sexuelle l'ont non seulement adopté mais sont devenues "accros".

Deux conditions, du côté masculin, pour réussir :

  • procéder avec beaucoup de délicatesse et de tact. Ce qui n'est pas donné à tous les messieurs, je vous l'accorde.

  • ne pas être trop membré. Dans ce domaine, c'est un handicap. Au moins, au début.

  • utiliser impérativement un gel intime adapté à cette pratique (voir sur ce site l'article sur les lubrifiants)

  • une méthode efficace : commencer avec un "plug" de petite taille.

  • si, au cours des préliminaires, ou d'une levrette, l'anus de Madame reste sec, n'insistez pas. Vous allez droit à l'échec.

Lundi 1 Février 2016

Lu 11794 fois

Nouveau commentaire :
Twitter

Informatique | Humour | Santé | Coup de coeur | Coup de gueule | Divers | Télécoms | Ordiphones | Partenaires | Musique | Sexualité | Belles annonces | Bons plans | Voyages | Edito | Politique