WEB SIDE STORIES

« Le meilleur moyen de vivre ses rêves, c'est de se réveiller. » [Paul Valéry]




La galère des numéros de téléphone surtaxés

Vous devez joindre la SNCF pour réserver un billet de train? L’appel du 3635 est facturé 0,34 euro la minute. Si vous y passez vingt minutes, il vous en coûtera la coquette somme de 6,80 euros. Vous préférez l’avion ? Le 3654, numéro d’Air France, est surtaxé de la même façon. Un article du blog SOS Conso, sur Lemonde.fr



Si  vous pensiez ne rien dépenser grâce à vos miles, c’est raté : vous en aurez pour une vingtaine d’euros de communication, le temps que l’on établisse votre dossier. Vous devez passer un coup de fil à votre conseiller bancaire ou votre agent d’assurance ? Il vous faut composer un numéro commençant par 0820 : 0,12 euro la minute, ce qui fait cher la conversation, surtout si vous devez patienter au préalable sur un répondeur. Même certains hôpitaux s’y mettent.

Les numéros de téléphone surtaxés sont partout : Pôle Emploi ? 3949 : 0,11 euro  l’appel. La Caisse d’allocations familiales ? 0810 : 0,78 euro l’appel, puis 0,28 la minute. Idempour les impôts. La CPAM ? 3646 :  0,06 euros la minute. Le tribunal de commerce de Paris ?  0 891 : 0,20 euros - heureusement, le temps d’attente est gratuit.

Si l’on achète à distance, mieux vaut ne pas avoir besoin d’aide pour commander: il faudra appeler un numéro en 0892 pour contacter la Redoute ou  la Fnac : 0, 34 euro la minute ! Même tarif pour le service d’opposition aux cartes bancaires ! Et l’on ne parle pas des Taxis bleus, commençant par 0899 : 1,35 euros plus 34 centimes.

Les Renseignements universels?  0,79 euro l’appel, plus 0,34 euro la minute, et bien plus depuis un mobile Quand on est bloqué sur un disque, on constate que le temps, c’est de l’argent. Rien d’étonnant à ce que le chiffre d’affaire de ces numéros ait été en 2011 de 1, 2 milliard d’euros, hors services de renseignements.

Heureusement, la loi Chatel, entrée en vigueur en juin 2008, puis la loi de modernisation de l’économie, en janvier 2009, ont interdit les numéros de téléphone surtaxés pour les hotlines, ainsi que pour les services destinés à suivre l’exécution d’un contrat ou une réclamation. Néanmoins, les banques ou les assurances ont le droit de les imposer à leurs clients, qui appellent nécessairement pour le suivi de leur compte ou de leur contrat. Depuis le 1er janvier 2009, les numéros en 0810, qui ne sont pas compris dans le forfait des box, ne doivent plus être utilisés pour les réclamations.

Mais beaucoup d’enseignes dissimulent le numéro de téléphone non surtaxé. Un conseil : allez lire leurs Conditions générale de vente! C’est souvent là qu’il est caché. Quand un service dispose de deux numéros, comme SOS Médecins, privilégiez le numéro géographique, commençant par 01, gratuit, la plupart du temps, dans les box! Pour retrouver un numéro géographique, vous pouvez aussi consulter les Pages blanches ou jaunes. Le site Geonumbers les indiquait, jusqu’à ce que son fondateur ferme, « sous la pression de certains entreprises », en 2007. Il a inspiré des successeurs comme  Sanjb.net ou Detax.fr.

Et les services sociaux ?
Est-il normal de payer quand on appelle des services à vocation sociale ? Non, répond le sénateur Jean-Louis Masson (Moselle, non inscrit), qui s’y oppose depuis plusieurs années. En 2004, il avait soutenu la loi pour la confiance dans l’économie numérique, qui, dans son article 55, imposait la gratuité des appels vers les services sociaux depuis les fixes et les mobiles.

Hélas, les pouvoirs publics ont toujours refusé de publier son décret d’application. « Nous ne savons pas définir les services sociaux », avait expliqué, au Monde, un conseiller du ministère du budget, en 2010. « Doit-on inclure les conseils généraux, qui rémunèrent le revenu de solidarité active (RSA)  ou les services sociaux des municipalités ? En outre, si l’on accorde la gratuité, il y aura 30% d’appels en plus, parasites, et c’est le contribuable qui devra payer. »

En  2010, M. Masson a déposé un recours au Conseil d’Etat. In extremis, un an plus tard, le gouvernement Fillon  a alors pris le décret attendu depuis six ans. Mais ne prend en compte que… deux services sociaux : le 115, destiné aux sans-abri, et le 119, destiné aux enfants en danger !
M. Masson considère que ce texte  « ne correspond pas à l’esprit de la loi ». En octobre, il a déposé une proposition de loi disant que les services publics de l’emploi et ceux à but social (assurance vieillesse, assurance maladie, allocations familiales) doivent être gratuits depuis un fixe ou un mobile. Elle devrait être examinée, en décembre, sous la forme d’un amendement à une autre proposition de loi, sur la simplification des normes applicables aux collectivités locales.

La liste des tarifs
Lire aussi Pour ou contre l’action de groupe à la française ? ou Phishing : comment se faire indemniser par sa banque ou Ma banque a accepté un prélèvement sans mon accord
 

La galère des numéros de téléphone surtaxés

Comment retrouver les numéros détaxés ?

Il existait un excellent site en la matière : Geonumbers. Malheureusement, il était tellement efficace que suite à quelques "pression"s ce site a dû fermer.

Heureusement, rien ne meurt jamais sur Internet. un autre site a pris la place de Geonumbers : http://www.detax.fr qui me semble tout à fait  convivial et efficace. il suffit, par exemple, de taper Air France dans la barre de recherche, en haut de la page d'accueil pour accéder à tous les numéros détaxés Air France.


N.D.L.R

Vous aurez noté sans doute la phrase sidérante suivante, émanant des pouvoirs publics  :


" Nous ne savons pas définir les services sociaux ! »


J'hallucine ! Des pouvoirs publics qui ne savent pas définir les services sociaux !

Lundi 10 Décembre 2012

Lu 611 fois

Nouveau commentaire :
Twitter

Informatique | Humour | Santé | Coup de coeur | Coup de gueule | Divers | Télécoms | Ordiphones | Partenaires | Musique | Sexualité | Belles annonces | Bons plans | Voyages | Edito | Politique