WEB SIDE STORIES

« Il faut essayer d'être heureux, ne serait-ce que pour donner l'exemple. » [Jacques Prévert]




La dernière de Stéphane Guillon

L'intégrale du texte que Stéphane Guillon a lu à l'antenne de France Inter et qui lui a valu d'être viré sur le champ, suite à une intervention Élyséenne.



La dernière de Stéphane Guillon
C'est pas de la politique

"Ce matin, je vais vous parler théâtre.

Il y a en ce moment à Paris une pièce de boulevard extraordinaire !!!
Ça s'appelle "Panique à l'Élysée", l'action se déroule de nos jours,
et l'auteur a imaginé un gouvernement totalement corrompu,
pourri jusqu'à la moelle. Alors tout est exagéré évidemment,
c'est le principe du vaudeville, on grossit le trait, pour provoquer le rire.
Alors là où l'idée est géniale, c'est que ça se passe en période
de crise, le pays est en récession, y'a des milliers de chômeurs,
le premier ministre demande au peuple de se serrer la ceinture… Et
à côté de tout ça, tous les ministres et secrétaires d'état se gavent
comme des porcs sans le moindre état d'âme.
Il y a un côté "les Nouveaux Monstres" de Dino Risi..

Par exemple vous avez un secrétaire d'État, un certain Mr BLANC :
Il s'offre 12000 € de cigares, tous les mois il envoie son
chauffeur les acheter et c'est le contribuable qui paye ! Et quand
il sent qu'il va se faire gauler, parce qu'un journal satirique va
sortir l'affaire, il rembourse 3000 €, c'est une vraie crapule !

Vous en avez un autre, JOYANDET, comme ça lui casse les pieds de
prendre un avion de ligne comme un vulgaire plouc, il loue un jet
privé, 116500 € l'aller-retour ; Hi hi hi, il s'en fout, c'est pas
son fric ! Et le plus drôle – ahhhh, les personnages sont d'un
cynisme absolu ! – c'est qu'il y va pour animer une conférence sur la
reconstruction d'Haïti ! Alors vous me direz, en matière de reconstruction,
il en connaît un rayon, parce que y'a un moment, dans la pièce, où il truque
un permis de construire pour agrandir sa villa dans une zone hyper protégée.

Comme les gars sont jamais punis, jamais renvoyés, à chaque fois
qu'ils se font gauler, 2 mois plus tard, ils recommencent, ils sont persuadés
d'être intouchables !

Leur chef, alors leur chef, il laisse faire, c'est un petit nerveux, qui a des problèmes
de couple avec un ancien mannequin plus ou moins chanteuse… Il ne pense qu'à
sa réélection !

Alors ce qui est génial, c'est qu'il y en a pas un pour sauver
l'autre ! Même ceux qui ont l'air purs au début, investis d'une
mission, tu t'aperçois qu'ils sont pourris !

A un moment vous avez une mademoiselle BOUTIN qui arrive. Alors
elle c'est la bonne fille, c'est la rondeur comique, et pis elle a
un p'tit côté catho, petite sœur des pauvres. Tu t'dis : bon,
c'est l'honnêteté sur Terre, jamais elle détournera un centime, et
paf, tu découvres qu'elle est payée 9500 € pour réfléchir ! Alors
vers la fin y'a un gars qui lui dit : "Mme Boutin, heureusement
que vous n'fumez pas pour réfléchir ! Avec 9500 € par mois, vous
ne pourriez jamais vous offrir 12000 € de cigares comme M. Blanc".

Ah ah ah, oh, eh, on rigole vachement !!! Non, c'est très très
bien vu cette pièce, parce que dans leur vie privée, les
ministres, les secrétaires d'État, ils font exactement le
contraire de ce pourquoi ils ont été nommés !

Par exemple, le ministre de l'Intérieur, un certain BRICE, il fait
des vannes racistes hyper lourdingues ! Alors qu'il devrait
rassembler les communautés…

La secrétaire d'État à la Ville , FADELA quelque chose,
alors qu'elle doit résoudre le problème du logement en banlieue,
elle file un appartement de fonction à sa famille !

Et tout est comme ça, hi hi, tout est comme ça !!!

A un moment vous avez un grand mec, sinistre, une tête de curé,
Woerth qu'il s'appelle. Quand il était ministre du Budget, il a
fait rentré sa femme au service d'une riche héritière pour gérer sa
fiscalité, une Madame B… Et t'apprends qu'elle possède une île aux
Seychelles, non déclarée aux impôts, et plusieurs comptes en
Suisse !...

Là, j'ai décroché… Non, j'ai décroché, c'était trop énorme.
Même un vaudeville faut que ça reste plausible !!! Vous pouvez pas
avoir d'un côté un ministre du Budget qui dit : "il faut rapatrier
l'argent des français planqués en Suisse, j'ai une liste de 3000
noms, ceux qui s'dénoncent pas, ça va chier ! " et de l'autre côté
sa propre femme qui gère l'argent suisse d'une riche contribuable
française !!!…

C'est pas une pièce sur la Mafia !… On n'est pas chez Berlusconi !…
Sinon la grande force de cette pièce, son point fort, c'est que
l'intrigue se passe pendant un Mondial de foot. Et notre équipe
nationale est une allégorie du gouvernement : nulle, prétentieuse,
hautaine, et je-m’en-foutiste ! C'est une équipe de privilégiés,
ils ont une vie de rêve, des tas d'avantages, et au lieu de
montrer l'exemple, d'être proches des gens, humains, ils se
conduisent avec un cynisme et un dédain incroyables..

C'est une pièce très noire. Très noire et qui fait froid dans le dos.
Finalement c'est pas un vaudeville, c'est une tragédie …"

Stéphane Guillon

Dimanche 9 Janvier 2011

Lu 1923 fois

Nouveau commentaire :
Twitter

Informatique | Humour | Santé | Coup de coeur | Coup de gueule | Divers | Télécoms | Ordiphones | Partenaires | Musique | Sexualité | Belles annonces | Bons plans | Voyages | Edito | Politique