WEB SIDE STORIES

« La force du collectif c’est qu’on n’est pas déprimé en même temps » [Geneviève Fontaine]




L'obésité en Thaïlande est devenue un (gros) problème

Une étude récente montrerait que les Thaïlandais auraient tendance à devenir de plus en plus obèses : le Pays du Sourire arriverait, désormais, en deuxième position dans l’ASEAN, pour la proportion la plus élevée de personnes souffrant d’obésité.

Tandis que le mode de vie en Thaïlande change rapidement, les Thaïlandais seraient à leur tour confrontés à un nouveau type de problème, autrefois réservé aux pays riches : l’obésité.

En effet, la Thaïlande figurerait parmi les 5 pays d’Asie-Pacifique avec le plus grand nombre de personnes obèses. En 2015 la Thaïlande compterait 21 millions de personnes en surpoids selon le Ministère de la Santé Publique.




N.D.L.R

La situation est encore plus grave que cela. Le ministre de la Santé de Thaïlande a récemment déclaré que la moitié de la population était menacée par le diabète Type 2 ! C'est énorme !

Le problème est que dans ce pays l'obésité, le diabète type 2, ne sont pas encore perçus comme des problèmes. La plupart des thaïlandais ne savent pas ce que c'est que le diabète type 2, ils ne risquent donc pas s'en prévenir.

La magasin le plus populaire de Thaïlande, ouvert 7/7, 24/24 c'est le 7/11, fréquenté assidûment par la plupart des thaïlandais d'origine modeste. Or, tout ce qui se trouve dans ces magasins constitue un véritable attentat diététique. En matière alimentaire, Il n'y a vraiment que des cochonneries, des bombes au sucre. Auxquelles il faut ajouter les innombrables sodas dont la seule énumération des additifs ferait fuir n'importe quel diététicien, digne de ce nom. Ainsi évidemment que l’indétrônable et vénéneux Coca Cola, dont je ne me sers depuis longtemps que pour déboucher mes toilettes.

Même dans les restaurants, pas chers du tout, où se rendent régulièrement les thaïlandais, on ajoute du sucre dans la plupart des plats. Les gens sont tellement intoxiqués au sucre qu'ils rejettent tout ce qui n'est pas sucré. La situation s'est aggravée ces dernières années. Quand je suis arrivé, il y a 7 ans, je n'avais pas besoin de préciser en commandant mes plats "pas de sucre" désormais, j'ai intérêt à ne pas oublier cette précision.

Est-il nécessaire d'ajouter que la collusion, ou le laissez-faire, pour rester aimable, traditionnel entre l'industrie agro-alimentaire et les autorités atteint dans ce pays des degrés vertigineux. A tel point que la prévention contre la malbouffe et ses dangers n'existe quasiment pas.

Dans ces conditions, il ne faut pas s'étonner de la situation catastrophique vers laquelle ce pays se dirige, du point de vue de l'hygiène alimentaire.

Samedi 16 Avril 2016

Lu 853 fois

Nouveau commentaire :
Twitter

Informatique | Humour | Santé | Coup de coeur | Coup de gueule | Divers | Télécoms | Ordiphones | Partenaires | Musique | Sexualité | Belles annonces | Bons plans | Voyages | Edito | Politique