WEB SIDE STORIES

« Le meilleur moyen de vivre ses rêves, c'est de se réveiller. » [Paul Valéry]




L'histoire méconnue de la Banque de France

Connaissez vous Henri Guillemin ? Historien français (1903-1992)



L'histoire méconnue de la Banque de France
Je cite Wikipedia : "Il est aujourd'hui encore critiqué comme iconoclaste (qualificatif qu'il rejette) ou admiré pour son honnêteté vis-à-vis de l'histoire et pour ses révélations sur certaines grandes personnalités (notamment Robespierre, Napoléon Bonaparte, Philippe Pétain, Jeanne d'Arc, Jean-Jacques Rousseau, André Gide, etc.) et certains grands événements de l'histoire française (la Révolution française ou l'Affaire Dreyfus par exemple) "

Vous trouverez sur Youtube 140  vidéos (!) de Guillemin, sur les sujets les plus divers. Guillemin était un conteur extraordinaire avec qui l'histoire devenait un plaisir. Alain Decaux n'en fut qu'une pâle imitation.

Grâce à Guillemin et à la vidéo qui suit j'ai appris bien des choses, loin d'être reluisantes sur la Banque de France, ce pas si vénérable organisme qui jusqu'en 1993, date fatidique à laquelle Giscard, Barre et l'Europe lui retirèrent sa plus importante prérogative : aider au financement de l'Etat Français à un taux de faveur, eut jadis dans notre pays une grande influence.

En effet, à l'instar de la Réserve Fédérale Américaine, elle fut aussi, à l'origine, une banque privée à qui l'Etat, en l’occurrence Bonaparte (le caïd, comme l'appelle Guillemin ) donna tous les pouvoirs, en échange évidemment  de quelques généreux avantages. Pour Bonaparte, pas pour la France. 

Dans une autre émission (sur Napoléon) on apprend que le coup d'Etat du 18 Brumaire, ourdi par Bonaparte, fut entièrement financé et largement soutenu par des financiers, essentiellement suisses. Financiers,à qui Napoléon, tout au long de son règne, ne cessa de rendre des gages. Les banksters, on le savait, n'ont pas attendu le 21 ème siècle pour sévir.

Guillemin n'était pas un iconoclaste. Il n'eut qu'une obsession tout au long de longue vie : traquer la vérité. Ce qui, lorsqu'on observe la façon dont l'histoire est traitée par les historiens, et pas seulement en France, est loin d'être toujours le cas.




Dimanche 11 Mai 2014

Lu 639 fois

Nouveau commentaire :
Twitter

Informatique | Humour | Santé | Coup de coeur | Coup de gueule | Divers | Télécoms | Ordiphones | Partenaires | Musique | Sexualité | Belles annonces | Bons plans | Voyages | Edito | Politique