WEB SIDE STORIES

« Macron gouvernait par ordonnances. Il communique maintenant sur mesure. » [G.D]




L'Europe des tranchées

Entendu grâce à l'excellente émission de France Inter : l'heure des rêveurs de Zoé Varier. J'y ai découvert un écrivain passionnant qui voyage pour comprendre. En l'occurrence il a voulu comprendre la guerre de 14. Non seulement il y est parvenu, mais il réussit à nous faire comprendre que cette boucherie fut aussi à l'origine de l'Europe, cette belle idée que les marchands nous ont confisquée.



Paolo Rumiz
Paolo Rumiz
Paolo Rumiz est un écrivain voyageur, italien de Trieste.

Cet hiver, il est parti pendant trois mois faire le tour des fronts de 14/18. C’était sa façon à lui de commémorer le centenaire de cette guerre et de célébrer son grand-père qui avait combattu sur le front de l’Est.

Quelle mémoire gardons-nous de cette guerre, quelles traces ? Paolo Rumiz vient de Trieste, c’est un homme des frontières, Trieste faisait partie de l’Empire austro – hongrois, ce n’est qu’à la fin de la guerre que sa ville est devenue italienne.

Européen convaincu, il a voulu voir ce qu’était devenue cette Europe 100 ans après. Paolo Rumiz est allé sur tous les fronts, il a interrogé le paysage, il a fait parler les morts, le chapeau de son grand père vissé sur la tête, il a marché dans les tranchées et il a compris que ces lignes de fronts demeuraient aujourd’hui encore des lignes de faille, des fractures qui durent.

(Extrait du site de France Inter)

N.D.L.R

Les émissions de nuit sur France Inter sont souvent passionnantes. D'abord il n'y a pas de publicité. Ensuite, comme toujours, la nuit beaucoup de masques tombent, et une certaine liberté s'installe sur les ondes. Ce qui n'est pas toujours le cas, il faut bien le dire, au cours de la journée. Je comprends parfaitement les noctambules car la vie, et les gens, la nuit, sont différents de ce qu'ils sont le jour.

L'avantage d'habiter en Thaïlande, c'est qu'en raison du décalage horaire je peux écouter, grâce au podcast, ce cadeau de la technologie aux expatriés, ces émissions nocturnes à mon réveil, vers 6 heures du matin.

Vous trouverez ci-après le fichier MP3 de l'émission, qui à l'origine pesait 50 Mo, que j'ai réduit à 12, simplement en le transformant de 128 à 32 kbits. Cela reste parfaitement audible et largement suffisant pour retranscrire la parole humaine.


Samedi 21 Juin 2014

Lu 478 fois

Nouveau commentaire :
Twitter

Informatique | Humour | Santé | Coup de coeur | Coup de gueule | Divers | Télécoms | Ordiphones | Partenaires | Musique | Sexualité | Belles annonces | Bons plans | Voyages | Edito | Politique