WEB SIDE STORIES

« Il faut essayer d'être heureux, ne serait-ce que pour donner l'exemple. » [Jacques Prévert]




Intox dans la liste de mariage (gay)

Une chronique savoureuse de Christine Lambert -
Marianne | Samedi 26 Janvier 2013


Entre la visite de Frigide à l’Elysée et la manif prévue dimanche, risquons-nous à décortiquer les intox qui se propagent à la vitesse d’un spermatozoïde dans le débat sur le mariage homo.



Intox dans la liste de mariage (gay)
#Intox La fin du monde
Le mariage gay va dissoudre la société

C’est lui faire beaucoup d’honneur. Pourquoi le mariage homo réussirait-il ce que le divorce et le Pacs n’ont pas accompli ? Il représente au contraire une occasion d’intégration supplémentaire dans la société.

#Intox La famille en danger
Le mariage existe pour assurer et protéger la filiation

Le mariage est un lien social, un contrat civil, et parfois un sacrement religieux, qui a servi différents objectifs depuis l’aube des temps : échanger des femmes entre tribus pour éviter la consanguinité, pour assurer la paix entre clans ennemis, réunir deux patrimoines… Il s’agissait alors d’unir entre eux des groupes, pas des partenaires, tout en ordonnant aussi mais pas seulement la filiation. Le mariage d’amour apparaît mollement au XVIIIe siècle et le mariage civil définitivement en 1792. Aujourd’hui, on peut convenir qu’une population mondiale de 7 milliards d’individus permet d’éviter la consanguinité sans trop d’acrobaties ; et pour pacifier nos sociétés nous envoyons des drones ou des Casques bleus. Ces bouleversements ont engendré des inégalités et de nouvelles exigences qu’il n’est pas aberrant de satisfaire. En outre, alors qu’un mariage sur deux échoue en divorce, que plus d’un enfant sur deux naît hors de ses liens, que plus d’un foyers sur cinq est monoparental, plus d’une famille sur dix recomposée, heureusement que cette « vénérable institution » n’est plus le seul fondement de la sainte famille !

#Intox J’essaime moi non plus
Le mariage doit rester le ferment du couple

Si aux yeux de ses défenseurs le mariage est un facteur de stabilité dans le temps et un moyen essentiel pour pérenniser les unions, on voit mal pourquoi ne pas essaimer parmi la population homosexuelle. Voilà qui, loin de la fragiliser, renforcerait l’institution matrimoniale.

#Intox La faute du gosse
Un papa + une maman, pour le bien des enfants

Un enfant ne grandit pas en vase clos entre papa et maman. Il se confronte très vite à d’autres modèles humains : grands-parents, oncles et tantes, cousins et cousines, voisins et voisines, copains et copines d’école, de collège, etc. Il bénéficiera de « référents » masculins et féminins auxquels se frotter. Admettre qu’il existe un rôle paternel et un rôle maternel figés, c’est admettre l’existence de qualités humaines affectées non pas à des individus mais à un sexe. Papa est fort, maman est gentille ? « Mon œil ! », aurait dit Zazie moins poliment !

Dernier point : parmi les centaines d’études conduites un peu partout en Occident ces dernières décennies sur les cohortes d’enfants nés et/ou élevés au sein de foyers homosexuels, aucune n’a pu suggérer de troubles particuliers dans leur développement – si tel avait été le cas, « La Manif pour tous » en aurait fait des flyers. Reste à étudier les effets de l’homophobie, de l’inégalité en droit et du regard biaisé porté sur ces familles.

#Intox J’ai mal à mon bobo
C’est vraiment un truc de bobos du Marais !

Dans la vraie vie, Boboland n’est pas très mariage – pas plus les hétéros que les homos. Le vrai bobo homo griffé 2013 chiale sur le bon vieux temps où l’homosexualité était sulfureuse, rebelle, interdite ou militante. Mmmmm. Le mariage ? Fuck la norme et les valeurs bourgeoises ! La Gaypride ? Argh, vive les Gazoline ! Dans la vraie vie toujours, un coup d’œil à la ventilation du sondage Ifop de décembre 2012 indique que, contrairement aux « on dit », l’électorat populaire n’est pas opposé au mal nommé « mariage pour tous » : 60% des Français pour, mais aussi 66% des ouvriers et 67% des employés – pas franchement bobo, tout ça. Ce sont les retraités qui freinent sur la pédale (39%).

#Intox L’amour, cette bonne blague
Il ne suffit pas de s’aimer pour se marier

Les homos qui s’aiment, admettons ; ils veulent se marier : niet. Mais allons donc, personne ne souhaite mêler les sentiments aux contrats – en tout cas, pas seulement. Il ne s’agit pas d’une demande d’égalité devant l’amour mais d’une exigence d’égalité en droit. Ecoutez l’indifférence…

#Intox Tout de suite les grands mots…
Pensez aux conséquences anthropologiques

C’est l’argument massue de l’Eglise catholique, qui pouvait difficilement s’aventurer sur le terrain biblique et religieux – pensez donc, l’enfant Jésus, deux papas et une mère porteuse (non mariés) sans compter le Saint Esprit… Ça fait désordre dans la crèche. Bref, ne nous égarons pas : seul le mariage entre un homme et une femme est « naturel », dit l’Eglise. Comme si l’être humain était verrouillé une bonne fois pour toutes dans un ordre naturel des choses. L’humanité ne cesse d’évoluer depuis ses origines, ses constructions sociales – parmi lesquelles le mariage – évoluant avec elle, fût-ce par embardées.

#Intox Mariage Canada Dry
L’alliance civile pour les homos peut avantageusement remplacer le mariage

Une proposition savoureusement portée par ceux-là mêmes qui refusaient le Pacs à l’époque. Sauf que. Un contrat civil réservé à une partie de la population seulement créerait une inégalité de droit. Un peu comme le mariage civil aujourd’hui…

#Intox Touche pas à mon Code civil
Les termes « père » et « mère » seraient supprimés du code civil

Les formules « parent 1, parent 2 » ou « parent A, parent B » brandies par Frigide Barjot et consorts n’ont jamais figuré dans le projet de modification du code civil. Mais l’homme qui a vu l’homme qui a vu le loup qui voulait se marier n’en démord pas. En réalité, les termes « père » et « mère » (ou « époux » et « épouse ») seraient remplacé par « parents » (ou « époux ») moins d’une dizaine de fois dans les textes, père et mère continuant d’y retrouver leurs petits pour le reste.

#Intox Adopte un mec mais pas un gosse
L’adoption, c’est pour donner une famille à un petit malheureux

L’ouverture de l’adoption aux couples homos permettra essentiellement à l’un des deux partenaires d’adopter le ou les enfants de son conjoint, ce qu’exclut le Pacs. Aujourd’hui, en cas de décès ou de divorce, le parent « social », c’est à dire « non biologique », est inexistant aux yeux de la loi. Pour ce qui concerne les enfants abandonnés, moins de 4000 d’entre eux sont proposés à l’adoption chaque année en France, pour plus de 25000 demandeurs – et les couples homosexuels ne risquent pas de sitôt d’être prioritaires sur la liste. Question subsidiaire : parmi les candidats à l’adoption, combien de couples stériles sans enfants qui cherchent à combler ce vide avant même de songer au bien d’un gosse sans foyer ?

#Intox La PMA c’est pas pour toi
« Un papa, une maman, on ne ment pas aux enfants ! »

La PMA, c’est fait pour soigner la stérilité, pas pour établir un droit à l’enfant, clame la Frigide Inc. Primo, la PMA n’a aucune valeur thérapeutique : à l’issue de la FIV ou de l’insémination artificielle, le couple reste stérile – même si la cigogne éprouvette lui a livré (au moins) un loupiot. La PMA établit donc déjà un droit à l’enfant pour les hétérosexuels. Mais au moins, objectent les tenants du « Un papa, une maman, on ne ment pas aux enfants », la PMA hétéro reste un fait biologique, et non social.

C’est malheureusement faux, là encore, dans le cas des FIV avec dons et des inséminations avec donneur, qui nécessitent l’intervention d’une tierce personne – le donneur précisément. Nous sommes déjà dans le fait social. Mais la France, pour protéger le roman familial, maintient le donneur dans l’anonymat le plus strict. Papa et maman pourront mentir en toute bonne foi – pour le bien de leur enfant – sur ses origines. Un couple homosexuel ayant accès à la PMA n’a aucune chance, lui, de pouvoir servir ce mensonge. On comprend bien pourquoi.

#Intox La ferme !
Il n’y a pas eu de débat sur le mariage gay, la parole est confisquée

Sérieusement ?

Lundi 28 Janvier 2013

Lu 672 fois

Nouveau commentaire :
Twitter

Informatique | Humour | Santé | Coup de coeur | Coup de gueule | Divers | Télécoms | Ordiphones | Partenaires | Musique | Sexualité | Belles annonces | Bons plans | Voyages | Edito | Politique