WEB SIDE STORIES

« Le meilleur moyen de vivre ses rêves, c'est de se réveiller. » [Paul Valéry]




Internet en taxi brousse !

Savez vous que maintenant, à Madagascar, on peut accéder à Internet, depuis un taxi brousse ?



Internet en taxi brousse !
Je viens de passer 3 jours à Vatomandry, localité située sur la côte Est de Madagascar, au sud de Tamatave. Au départ j'étais avec un ami et son 4x4 et nous avons mis 3 heures et demi pour faire la route, dans le plus grand confort évidemment.

A Vatomandry nous avons séjourné dans un hôtel que je vous recommande : le Casadoro, plus connu sous le nom de « chez Khon Khon » Constitué de plusieurs charmants petits bungalows cet hôtel offre un confort et une hygiène irréprochables, chose pas si fréquente à Madagascar, même dans les endroits beaucoup plus « select ».

Nous avons discuté longuement avec le patron, M. Khon Khon, qui nous a paru avoir tout compris concernant la qualité de l'accueil dans un hôtel restaurant. Pour vous donner un ordre d'idée toute la cuisine est faite à « l'eau vive » c'est-à-dire à l'eau minérale en bouteille. Chose très rare à Mada, même dans les grands hôtels ! De même l'hôtel lave le linge avec une machine et pas à la main comme partout ailleurs. Enfin, la cuisine est excellente. Nous avons mangé des camarons (gambas) superbes pour la modique somme de 7000 Ariary soit pas loin de 2 euros. A la Réunion pour le même plat comptez juste dix fois plus ! La veille nous avions mangé de succulentes anguilles du lac voisin (le canal des Pangalanes passe à côté de l'hôtel)

La mer aussi est juste derrière mais elle est très agitée, avec de grosses vagues qui raviront les surfeurs aguerris mais refroidiront plus d'un touriste lambda. Cette publicité est entièrement désintéressée, comme d'habitude, et j'ai payé mes gambas comme tout le monde.

Au retour, mon ami étant encore occupé à Vatomandry, j'ai pris un taxi brousse, 5 heures de route pour 10 000 Ariarys, soit 4 euros. Les taxis brousse ont beaucoup progressé depuis quelques années. Il ne s'agit plus des 404 bâchées dans laquelle on vous entassait naguère comme du bétail mais de fourgons 8 places de marque généralement asiatique. Pour être tranquille j'ai payé, comme à mon habitude, deux places, devant à côté du chauffeur. Ce n'est pas aussi confortable qu'un 4X4 mais c'est tout de même tout à fait correct dans ces conditions.

Durant les 5 heures de route comme je m'ennuyais un peu j'ai ouvert, pour voir, mon Nokia E90 et j'ai tenté de me connecter à Internet. Impeccable ! Dans mon taxi brousse et tout en roulant j'ai pu vérifier mon courrier avec Opera Mini et Gmail, et même chater en direct avec mon frère, au Porge (33) ! Encore une fois, merci Telma. Pendant un bon moment ensuite j'ai même vu apparaître sur mon écran le symbole de la réception 3G ! Mon appareil est capable de recevoir la 3G mais apparemment mon abonnement actuel chez Telma ne m'autorise que l'Edge. Je vais vérifier cela dès demain chez Telma. Si je pouvais aussi capter la 3G, à 380 kbits en principe, ce serait encore mieux. En attendant, avec l'Edge seulement, je surfais au moins trois fois plus vite dans mon taxi brousse, sur mon téléphone, que dans la plupart des cybers cafés malgaches.

A noter que l'axe Tamatave, 1er port de Madagascar vers Tananarive, la capitale, est évidemment vital pour l'économie malgache. Ce qui explique que la 3G se retrouve sur tout le parcours et permet d'espérer le haut débit mobile à Tamatave et sa région pour très bientôt.

Moralité : si vous visitez Mada n'oubliez votre téléphone compatible Internet, oubliez en revanche vos puces françaises ou réunionnaises chez vous, et achetez une puce Telma et un abonnement Flotte 6 (30000 Ariarys par mois plus les consommations (1 Ariary environ le kilo) ou carrément un abonnement illimité à 100000 Ariarys, soit 40 euros par mois. Là encore la pub est gratuite.

Personnellement le forfait Flotte 6 me suffit amplement, compte tenu du fait que je ne passe pas tout mon temps sur Internet, quand je suis à Mada.

Ce soir par exemple, je vais au Queen's, la boite de nuit de Tamatave, avec le Pandora, où les soirées sont très animées, et où l'on trouve environ 10 représentantes du sexe féminin pour 1 du sexe mâle. Ce qui est tout de même plus agréable que le contraire. Pour les mâles célibataires du moins. Moi qui adore danser, (j'ai appris lors de mes quinze années passées aux Antilles à me déhancher en cadence sur n'importe quelle musique) je me régale, pendant 2 ou trois heures tous les soirs. J'oublie mon âge, et il semblerait que je ne sois pas le seul.

Vive Madagascar, et à bientôt !

Jeudi 29 Mai 2008

Lu 3603 fois

Informatique | Humour | Santé | Coup de coeur | Coup de gueule | Divers | Télécoms | Ordiphones | Partenaires | Musique | Sexualité | Belles annonces | Bons plans | Voyages | Edito | Politique