WEB SIDE STORIES

« Les aspirations des pauvres ne sont pas très éloignées des réalités des riches. » [Pierre Desproges]




Il y a plein d'alternatives !

Le titre est un "alternative" au slogan fameux de Margaret Thatcher 'There is no alternative" (TINA)



Il y a plein d'alternatives !
Les médias nous répètent en boucle qu'il n'y a pas d'alternative au monde pourri dans lequel nous vivons. Les médias travaillent journellement, la main dans la main avec les pouvoirs politiques et économiques (qui sont les mêmes, voir sur ce site le film de Serge Halimi « Les nouveaux chiens de garde" ) à nous convaincre que la crise que nous subissons actuellement, ainsi que les crises précédentes étaient inévitables.

S'il y a une crise actuellement c'est parce que nous ne travaillons pas assez.

Tout cela est arrivé par ce que nous sommes trop protégés, parce qu'on entrave la compétitivité des entreprises.

Il faut aider les entreprises et bloquer les salaires.

Vous connaissez tous ces arguments pour les entendre répétés à longueur de journée, depuis des années.

Bien entendu, tout cela est faux et archifaux.

De fait, il existe quantité d'alternatives, mais on se garde bien de leur faire la moindre publicité. Étienne Chouard est de ceux qui ne sont pas d'accord avec la Doxa ambiante. Étienne Chouard, c'est le monsieur qui n'a pas été pour rien dans le rejet du référendum sur le traité européen. Même si, et peut-être parce que, la volonté du peuple français a été foulée aux pieds par Sarkozy et sa clique et par les institutions européennes. Étienne Chouard à continué à réfléchir sur le fonctionnement pervers de notre société, soi-disant démocratique, mais qui en fait n'est jamais qu'une ploutocratie, c'est-à-dire un gouvernement par les riches.

Dans la vidéo qui suit, d'une durée d'une heure 30 environ il nous expose, avec la simplicité et la clarté qui le caractérise, l'état actuel de ses réflexions. Le grand intérêt de son travail c'est qu'il ne se contente pas d'analyser les problèmes de la société actuelle, il propose des solutions.

Après avoir écouté Étienne Chouard développer ses arguments, force est de constater qu'il existe effectivement quantité d'alternatives au monde pourri des banksters et de leurs valets qui nous gouvernent. On comprend également très vite pourquoi on ne voit jamais, et surtout on n'entend jamais, Étienne Chouard dans la plupart des médias.

On a parfaitement le droit de ne pas être d'accord avec les thèses d'Étienne Chouard, surtout si on oeuvre dans la politique ou dans les médias. Mais il serait vraiment dommage que madame et monsieur tout le monde, qui constituent tout de même 99 % de la population, continuent d'ignorer son diagnostic de notre société, ainsi que les remèdes qu'il est tout à fait possible d'y apporter.

Je résume quelques unes des choses intéressantes que l'on apprend à son écoute :

Lorsqu'une banque vous prête de l'argent, elle ne vous donne pas de l'argent provenant de sa caisse, mais elle crée une monnaie virtuelle, qui va disparaitre au fur et à mesure de vos remboursements. Les intérêts que vous payez sont eux bien réels et vont engraisser la banque.

L'accumulation de richesse au-delà d'une certaine limite est une maladie mentale, intolérable pour le corps social.

La banque "fédérale" américaine est en fait une banque privée qui prête de l'argent au gouvernement Us, avec intérêt, depuis la crise de 29. C'est la raison pour laquelle la dette publique américaine avoisine les 15 milliards de dollars. Et augmente tous les jours.

La Banque de France, en revanche, ne prête plus d'argent à l'État Français depuis 1973 ( Merci Giscard). De fait, elle prête de l'argent aux banques privées, à des taux de plus en plus bas, lesquelles banques privées vous refourguent cet argent à des taux évidemment plus élevés.

Les banquiers, et le monde de la finance en général, sont des crapules, des criminels, qui devraient être en prison.

Comme le disait le philosophe Alain, les meilleurs d'entre nous ne souhaitent jamais gouverner les autres, et donc être élus. Ce qui explique que ce sont les moins bons d'entre nous qui sont élus. Par ailleurs, une fois élus il n'existe aucun moyen démocratique de mettre fin, voire de contrôler seulement leurs agissements parfois maladroits et souvent malhonnêtes. C'est pourquoi il faut revenir au système athénien, berceau de la démocratie, qui remplace l'élection par le tirage au sort. Lequel tirage au sort est suivi d'un contrôle permanent et systématique de l'activité des tirés au sort.

Il faut limiter les revenus à un maximum de 10 fois le SMIC, soit environ 10 000 euros par mois. Somme qu'à l'heure actuelle très peu de gens en France gagnent.

Il faut limiter la proriété à la propriété d'usage et supprimer la propriété dite lucrative. La propriété d'usage est une bonne chose, la propriété lucrative, comme disait Proudhon, c'est du vol.

Il faut remplacer le travail salarié par un revenu de base qui serait attribué à tous.

Pour tous les détails sur ces constats et sur ces propositions, qui peuvent surprendre ceux qui ne connaissent pas les thèses d'Étienne Chouard, il convient de se reporter à la vidéo et écouter ses arguments.

Bien entendu, Étienne Chouard est voué aux gémonies par toute la classe politique, économique, et médiatique de notre société. Il est régulièrement traité de complotiste, voire de fasciste. Ce qui vous l'admettrez après l'avoir écouté pendant plus d'une heure n'est pas évident du tout, c'est le moins qu'on puisse dire.

Qu'on soit d'accord avec lui ou non il me paraît évident que ses thèses sont en tous cas beaucoup plus compréhensibles, honorables et défendables que les thèses de ceux qui, en dépit de la situation catastrophique dans laquelle se trouve le monde, continuent de défendre bec et ongle la société pourrie dont ils sont les principaux responsables.  Et les heureux bénéficiaires.

Merci à Gérard pour ce lien.


Mardi 15 Janvier 2013

Lu 566 fois

Nouveau commentaire :
Twitter

Informatique | Humour | Santé | Coup de coeur | Coup de gueule | Divers | Télécoms | Ordiphones | Partenaires | Musique | Sexualité | Belles annonces | Bons plans | Voyages | Edito | Politique