WEB SIDE STORIES

« La force du collectif c’est qu’on n’est pas déprimé en même temps » [Geneviève Fontaine]




Hiroshima, notre horreur !


Il y à 60 ans exactement les américains larguaient la première bombe atomique sur Hiroshima. Bilan : 200 000 morts à ce jour. Quelques jours plus tard les américains récidivaient à Nagasaki. Bilan : 100000 morts. Soit un total de victimes équivalent à 100 « 11 septembre» !



Hiroshima, notre horreur !

J’ai lu les articles dans la presse consacrés à ce terrible événement et j’ai écouté les radios. La quasi totalité des médias ont réussi à éviter de mentionner, même discrètement, l'origine américaine de cette boucherie. De fait, à ce jour et à ma connaissance aucun président américain n'a jamais regretté officiellement ce crime sans précédent dans l'histoire de l'humanité.

Si les allemands ont publiquement rejeté le nazisme et expient encore les fautes du 3eme Reich, si les autorités Chiliennes on reconnu les crimes de Pinochet, si même Chirac à enfin admis la guerre d'Algérie, les ratonnades Parisiennes et les massacres de Madagascar, les autorités américaines n'ont jamais condamné publiquement cette horreur, et le monde entier continue, 60 ans après, de jeter un voile pudique sur cette horrible affaire.

Il s’est même trouve de beaux esprits pour justifier ces actes. A les entendre ces deux bombes A ont permis d’arrêter la guerre. Ou, encore plus fort : Hiroshima et Nagasaki ont démontré qu'il ne faut plus jamais faire cela !

A l’occasion de ce triste anniversaire les médias d’habitude si prompts à soulever des débats et à convoquer des experts se sont largement apitoyés sur les victimes et les survivants de cette apocalypse mais ont soigneusement évité la seule question qui importe encore : était il nécessaire d’atomiser 300 000 personnes pour arrêter la guerre des Etats-Unis contre le Japon ?

Je pose quant à moi une seule question : après une telle ignominie quels arguments les américains, et leurs peu prolixes alliés, pourraient bien avancer pour dissuader des terroristes d'utiliser un jour les mêmes armes ? A mon sens, si Hiroshima et Nagasaki sont justifiables, alors rien dans l’histoire de l’humanité n’a été, n’est, ou ne sera injustifiable. N’aurait il pas été préférable, comme l’avait proposé l’équipe d’Oppenheimer, de se borner à une « démonstration » des capacités de nuisance de cette bombe devant les militaires japonais ? La question ne sera plus posée.

Après la première expérience atomique dans le désert du Nevada on a demandé aux scientifiques du projet Manhattan, qui ont mis au point cette expérience, ce qu’ils en pensaient. Ils ont répondu : « Nous avons immédiatement compris que nous étions de fieffés salopards ! »

Il semble que depuis 60 ans beaucoup de gens ont tout fait pour occulter la responsabilité des Etat Unis dans cette affaire. Mais peut être aussi celle de l’humanité toute entière, car couvrir une telle hécatombe c’est inévitablement en partager la responsabilité.







Dimanche 7 Août 2005

Lu 5957 fois

Nouveau commentaire :
Twitter

Informatique | Humour | Santé | Coup de coeur | Coup de gueule | Divers | Télécoms | Ordiphones | Partenaires | Musique | Sexualité | Belles annonces | Bons plans | Voyages | Edito | Politique