WEB SIDE STORIES

« Le meilleur moyen de vivre ses rêves, c'est de se réveiller. » [Paul Valéry]




Habiter en Crète : une excellente façon d'améliorer sa pratique de la langue anglaise !

Paradoxal ? Pas tant que ça, si vous lisez la suite de cet article. Pour ceux qui l'ignoreraient, j'habite en Crète depuis 4 mois.



Habiter en Crète : une excellente façon d'améliorer sa pratique de la langue anglaise !
La Crète est une île assez différente des autres îles grecques.

La plupart des Crétois parlent anglais ou sont capables de comprendre l'anglais.

Venant de Thaïlande, où j'ai passé 7 ans, en parlant anglais exclusivement, j'ai été frappé par la facilité avec laquelle les Crétois sont capables de tenir une vraie conversation en anglais. Because le commerce, évidemment, mais aussi parce que les Crétois pratiquent depuis toujours la philoxenia, c'est-à-dire le contraire exact de la xenophobia, malheureusement si usitée ailleurs en Europe, et même dans le monde. Si vous parlez anglais et si vous engagez la conversation avec un Crétois (ce qui n'est pas typiquement français, c'est le moins qu'on puisse dire) vous serez surpris de la richesse des échanges qui peut en découler.

Autrement dit, la convivialité inhérente aux Crétois et leur niveau élevé de compréhension en langue anglaise permettent à un Français, pour prendre un exemple que je connais, de se désinhiber et d'avoir rapidement des échanges relativement profonds dans une langue qui n'est pas la sienne.

On me pose souvent la question en Crète : pourquoi les Français, contrairement à beaucoup d'autres européens, ne parlent ils pas
l'anglais ?

Je réponds toujours que la plupart des Français ont fait anglais première langue pendant de longues années et seraient tout à fait capables de s'exprimer dans cette langue, au moins pas plus mal que beaucoup de Crétois. Mais ils ne le veulent pas. Pourquoi ? Parce qu'ils détestent avoir l'air de ne pas savoir, ou de mal savoir quelque chose, en l'occurrence, la pratique de l'anglais. La France est un des rares pays où on vous force à apprendre des tirades entières d'Hamlet (en vieil anglais) et où après 6 ans d'anglais on est incapable d'acheter un paquet cigarettes au tabac du coin.

Pour parler une langue autre que la sienne, il faut :

  • Un esprit ouvert (open mind en anglais et surtout pas narrow mind),

  • Ne pas avoir peur de paraître ignorant, voire stupide. Être capable de faire des fautes énormes sans se sentir humilié. Je ne sais pas comment cela se passe aujourd'hui, mais de mon temps on était très vite traumatisés, à l'issue de nos prestations devant les autres membres de notre classe. Et le ou la prof de l'époque n'était pas pour rien dans ce trauma.

Bref, ne pas avoir peur de passer pour un con, devant des étrangers de surcroît (mission quasiment impossible pour un français de France).

J'ajoute que pour bien parler une langue étrangère, il faut aussi impérativement avoir l'oreille... musicale. Ce qui en revanche ne s'apprend pas et n'est pas donné à tout le monde.

Toute l'éducation, et la mentalité profonde des Français ne prédisposent, en aucune façon, à l'apprentissage des langues étrangères.

Pourtant, en Crète, compte tenu de la mentalité particulière des Crétois à l'égard des étrangers, quand vous faîtes l'effort d'apprendre quelques mots usuels de Grec, tout en dialoguant régulièrement avec eux en anglais, ils sont véritablement ravis, et vous adoptent tout de suite.

Bien entendu, si votre but est d'acquérir un anglais parfait, pour l'enseignement ou le commerce international, les Crétois, avec leur accent très particulier, mais très compréhensible, (infiniment plus compréhensible pour un Français que les Anglais, ou les Écossais, les Gallois ou les Irlandais) et leur peu de goût pour la grammaire, ne sont pas les interlocuteurs les mieux placés. Il vaut mieux dans ce cas choisir un pays de langue anglaise.

Sauf que dans cette hypothèse, vous aurez, la plupart du temps, et avec les Anglais notamment, beaucoup plus de mal à échanger cordialement avec les autochtones. Ce qui me semble essentiel pour, d'une part, commencer à maîtriser une langue, et d'autre part s'adapter à un nouveau pays.

Jeudi 8 Septembre 2016

Lu 445 fois

Nouveau commentaire :
Twitter

Informatique | Humour | Santé | Coup de coeur | Coup de gueule | Divers | Télécoms | Ordiphones | Partenaires | Musique | Sexualité | Belles annonces | Bons plans | Voyages | Edito | Politique