WEB SIDE STORIES

Le traitement du cancer rapporte beaucoup d’argent à certains. La prévention ne rapporte rien à personne…sinon à nous mêmes !




Émigrer en Thaïlande ou en Grèce ?

A la suite d'un de mes article récent relatif à la situation actuelle de l'immobilier en Grèce, un de mes lecteurs m'a demandé un comparatif à ce sujet. Je rappelle que j'ai vécu 7 ans en Thaïlande (Ko Samui et Ko Phangan) et j'habite en Crète depuis 18 mois. Voici mon opinion, qui évidemment, n'engage que moi.



Santorin (Grèce) Baie de Phang Na (Thailand)
Santorin (Grèce) Baie de Phang Na (Thailand)
Comparatif Thaïlande/Grèce

Il y a quelques années, avant la crise de 2008, la Grèce était très chère et la Thaïlande très bon marché. Les choses ont bien changé :

L’immobilier en Thaïlande augmente, il a beaucoup baissé en Grèce.

Les locations en Thaïlande, comme beaucoup d’autres choses, ont beaucoup augmenté.

En Crète, mon loyer pour un appartement meublé, entièrement équipé, est de 300 euros. Ce qui n’est pas bon marché en Crète. En Thaïlande, mon bungalow sur la plage, tout petit et équipé de façon spartiate, si j’ose dire, me coûtait 360 euros par mois, il y a 19 mois. Ça a dû encore augmenter depuis.

A savoir, en Thaïlande, comme à Madagascar, vous ne pouvez pas être, officiellement, propriétaire de la terre. En Grèce, mis à part le fait qu’il n’y a pas de cadastre (!) vous êtes en Europe et les lois qui s’appliquent sont celles de la communauté européenne.

Actuellement mon budget en Crète, pour les dépenses courantes et hors loyer, est de 20 euros par jour, avec un restaurant le soir. C’était le même prix en Thaïlande. Sauf que la nourriture en Crète est bien meilleure qu’en Thaïlande où l’on trouve beaucoup de produits chinois, ce qui en la matière n’est pas une référence.

Je précise que la Crète est une île tout à fait particulière en Grèce. La Crète est autonome du point de vue alimentaire, on trouve tout sur place, légumes, fruits toute l’année à des prix très abordables, huile d’olive, poissons, mouton etc. Le régime Crétois, est connu mondialement.

La principale activité est le tourisme, donc une activité qui ne dépend que des Crétois. Contrairement à beaucoup de commerçants français, les Crétois sont extrêmement hospitaliers. Ils ne perdent jamais de vue que les touristes les font vivre, et souvent bien vivre, pendant la saison qui commence en Avril et finit en Novembre. Pour prendre juste un exemple, quand vous prenez une bière dans un café on ajoute toujours, gratuitement, des fruits ou des légumes, ou des cacahuètes ou des pop-corn. A la fin d’un repas on vous offre toujours une assiette de fruits, une glace ou un petit verre, quand ce n’est pas une petite bouteille de Raki (digestif local, à base de raisin)

Je ne connais pas les autres îles grecques, qui sont très nombreuses, mais il paraît que la situation n’est pas du tout la même qu’en Crète. La chance de la Crète, c’est qu’elle est très autonome par rapport au pouvoir central et a appris depuis des siècles à ne dépendre que d’elle même. Avec la très grave crise économique que connaît ce pays depuis 2008, le continent et les îles qui dépendent du gouvernement central ne sont pas du tout logés à la même enseigne.

La Grèce, contrairement à la Thaïlande c’est (encore) l’Europe. Ce qui veut dire qu’on ne connaît pas ici les tracasseries administratives de la Thaïlande, notamment en ce qui concerne les visas annuels. En gros, les Thaïs n’aiment pas les étrangers qui s'installent chez eux, et leur font bien savoir.

L’administration thaïe s’ingénie à modifier chaque année les conditions de séjour des étrangers, dans le mauvais sens bien sûr, ce qui est très désagréable à la longue. De plus, ils ne cachent pas que ce qui les intéresse, ce sont les riches étrangers, les retraités ordinaires ne suscitant en revanche que leur profond mépris. Plus vous résidez en Thaïlande, plus vous ressentez le fait qu’on ne vous aime pas du tout. La Thaïlande se proclame pays du sourire, mais il faut savoir que dans ce pays comme dans toute l’Asie, le sourire est un masque. Si vous avez le malheur de faire tomber ce masque, on appelle cela “perdre la face” attendez-vous à affronter de graves problèmes. En Thaïlande quand tout va bien , cela peut ressembler à un paradis, mais au moindre problème, cela devient très vite l’enfer.

Ces sentiments n’existent pas en Crète, en tous cas, si on se conduit de façon normale, c'est à dire si on n’oublie jamais que l’on n’est pas en France. On ne perçoit aucune jalousie à l’égard des résidents étrangers, notamment les retraités, dont la situation est pourtant beaucoup plus enviable que celle des Grecs. Par ailleurs, ça va sans dire mais ça va mieux en le disant, les méditerranéens n’ont strictement rien à voir avec les asiatiques.

Si effectivement une corruption certaine existe aussi en Grèce, comme en Thaïlande, on est quand même en Europe et on peut se défendre. En Thaïlande, on est dans une monarchie, parmi les moins éclairées du globe de surcroît, et quand on a des problèmes, on ne peut compter sur personne. Si on a beaucoup d’argent, on s’en sort toujours. Si ce n’est pas le cas, mieux vaut ne pas avoir de problèmes.

C’est une évidence mais il ne faut pas la perdre de vue, le climat en Grèce est beaucoup plus agréable qu’en Thaïlande. Il y a un hiver, mais il n’a rien de rigoureux. Surtout en Crète, que j’ai choisie au départ parce que c’est l'île la plus au sud de la Grèce.

La mousson en Thaïlande, qui se produit chaque année, est très désagréable car les routes ne sont pas conçues pour résister aux inondations (!) A la moindre averse, et elles sont copieuses en Asie, c’est l’inondation. Et comme rien n’est prévu en cas de sinistre grave, on se retrouve très vite avec de l'eau jusqu’à la poitrine, des voitures ou des scooters qui se noient, des magasins qui n’ont plus rien à vendre, plus d'électricité, donc plus d’eau, et un trou devant votre maison qui vous empêche de prendre votre voiture. Quand ce n’est pas la maison qui dévale la colline avec les glissements de terrain !

Pour quelqu'un qui est originaire de France, la Grèce c’est beaucoup plus près que la Thaïlande. Encore une évidence qu’il convient de ne pas oublier. Avec les vols low cost on peut trouver des vols pour la France à moins de 100 euros. Ce n’est évidemment pas le cas en Thaïlande où,de plus, il ne faut pas oublier de payer son visa de sortie (!) si on ne veut pas perdre son visa de séjour.

Il n’y a qu'un domaine où la Thaïlande l’emporte sur la Grèce, c’est en matière de sexe. En effet, il est très facile de trouver une compagne d’un soir ou à plus long terme pour un célibataire mâle en Thaïlande. En Crète, qui de ce point de vue se rapproche beaucoup de la Corse, c’est une toute autre affaire. Si vous voyez ce que veut dire.

Il faut savoir aussi que lorsqu’on on se met en ménage avec une Thaïlandaise, on se met en ménage avec toute sa famille. Ce qui devrait être le cas aussi en Crète, mais je ne m'y risquerai pas. Bien entendu, la plupart du temps, la famille thaïe a toujours beaucoup de problème que le “farang” (étranger) aura à coeur de résoudre, bien entendu.

Dans ces deux pays, pour émigrer, il faut se débrouiller l’anglais. A moins d’apprendre le Thaï ou le Grec, mais dans ce cas, avant de maîtriser la langue, on a le temps de se faire avoir très souvent. A noter que ce ne sont pas le plus souvent les autochtones qui cherchent à vous “avoir” mais plutôt les résidents de longue date, français souvent, étrangers parfois, toujours à l'affût d’une bonne affaire surtout lorsqu'ils s’agit ce compatriotes nouvellement arrivés dans le pays qu’eux ont appris à bien connaître. Les Thaïs se débrouillent en anglais mais les Grecs, et surtout les Crétois qui travaillent avec les touristes sept mois par an, sont très souvent capables d’avoir de vraies conversations dans cette langue.

En ce qui me concerne après sept années passées en Thaïlande, 5 ans à Ko Samui et 2 ans à Ko Phangan, et 18 mois passés en Crète, mon verdict est sans appel.

Je n’envisage pas une seconde de retourner en Thaïlande et je considère que la Créte est actuellement un des meilleurs choix possibles pour un retraité souhaitant s’expatrier. Je dis un retraité, avec une retraite payée en France, parce que en ce qui concerne les actifs, pour faire son trou en Crète en particulier, ou en Grèce en général, en ce moment, bon courage ! Même dans les métiers du tourisme il faut savoir que le Smic actuellement est à 700 euros par mois.

Beaucoup de Grecs parviennent à vivre avec aussi peu d’argent mais c’est le plus souvent grâce à la famille, omniprésente dans la société Grecque. Pour un étranger, avec aussi peu d’argent, ce sera beaucoup plus dur. C’est encore pire en Thaïlande pour les actifs, car le Smic, là-bas, c’est moins de 300 euros par mois !

Mon article sur l'immobilier en Crète

N.B

Le dernier qui quitte la France éteint la lumière en partant !

Lundi 10 Juillet 2017

Lu 387 fois


1.Posté par Alain le 10/07/2017 15:15
Bonjour Guy, très bon commentaire complet et éclairé.
Pour moi la retraite ce sera dans 3 ou 6 ans maxi et je travaille au corps ma femme pour partir ailleurs.
Je pense même faire des sauts de puce de une année pour s'imprégner du pays puis aller voir ailleurs, à moins de trouver son (le) bonheur quelque part.
J'ai déjà planifié le Portugal et hésite entre l'algarve au sud et Porto au centre... puis on verra.
Pour ce que je sais des portugais ils ressemblent à tes crétois dans leur comportement vis à vis des étrangers, l'anglais mis à part qu'ils parlent très peu.
A bientôt.

2.Posté par MARTIN le 11/07/2017 08:20
Bonjour,
A travers cette réponse collective à mon interrogation,
merci pour votre avis comparatif dans cet article très complet qui, sans doute, éclairera
de futurs expatriés dans leur choix pour un de ces deux pays.
Alors! vive le sexe au pays du sourire (sans les ennuis si possible)
Vive la Crète pour la vie agréable en général.

Nouveau commentaire :
Twitter

Informatique | Humour | Santé | Coup de coeur | Coup de gueule | Divers | Télécoms | Ordiphones | Partenaires | Musique | Sexualité | Belles annonces | Bons plans | Voyages | Edito | Politique