WEB SIDE STORIES

« Les aspirations des pauvres ne sont pas très éloignées des réalités des riches. » [Pierre Desproges]




Des millions de Français victimes de la maladie du soda

La maladie du soda ou stéato-hépatite non alcoolique est encore largement ignorée. Pourtant, elle toucherait aujourd'hui près de 6 millions de Français. Les spécialistes sonnent l'alarme.



Du temps de Rodin, les sodas n'existaient pas.
Du temps de Rodin, les sodas n'existaient pas.
Alexia a à peine 30 ans et deux beaux enfants de 2 et 7 ans scolarisés en Haute-Garonne. Aujourd'hui, elle va bien. Mais demain ?

Depuis 2005, la jeune femme vit avec une inconnue qui lui gâche la vie et assombrit son avenir. Dans le foie, ses taux de transaminases et de gamma GT sont à hauteur de ceux d'un alcoolique et un «voile graisseux» tapisse l'organe.

Pourtant la jeune femme n'a jamais bu une goutte d'alcool et ne fume pas pour autant. À peine est-elle caractérisée par un léger surpoids.


N.D.L.R

Dans les bars et restaurants je vois souvent des gens, adultes ou enfants, qui ne boivent que des sodas. Il est sûr que si on ne boit pas d'alcool, le choix est limité et peu se rabattent sur l'eau en carafe ou en bouteille.

Dans 80% des cas les amateurs de sodas sont en surpoids. Ce n'est pas un hasard et cet article explique pourquoi.

Personnellement je ne bois plus jamais de soda depuis au moins 40 ans. En revanche au restaurant, je bois un verre de vin ou une bière et cela ne me pose aucun problème. J'ai 70 ans, je ne suis pas en surcharge pondérale et jusqu'à présent ma santé est excellente.

Lire la suite de l'article ici :

Dimanche 26 Mars 2017

Lu 630 fois

Nouveau commentaire :
Twitter

Informatique | Humour | Santé | Coup de coeur | Coup de gueule | Divers | Télécoms | Ordiphones | Partenaires | Musique | Sexualité | Belles annonces | Bons plans | Voyages | Edito | Politique