WEB SIDE STORIES

« Jamais homme sage n'a souhaité rajeunir » [Jonathan Swift]




Courrier électronique : quelques conseils en matière de sécurité informatique.

Avec le développement exponentiel des dernier vers ou virus informatiques la plus grande méfiance s’impose plus que jamais en matière de courrier électronique.

Jusqu’à présent il suffisait de ne pas ouvrir les pièces jointes aux courriers reçus.



Courrier électronique : quelques conseils en matière de sécurité informatique.
Avec le développement exponentiel des dernier vers ou virus informatiques la plus grande méfiance s’impose plus que jamais en matière de courrier électronique.

Jusqu’à présent il suffisait de ne pas ouvrir les pièces jointes aux courriers reçus.

Il n’est plus possible désormais de se reposer sur cette seule mesure de protection élémentaire.

D’une part il devient plus difficile de ne pas ouvrir un fichier joint, d’autre part cela ne suffit plus.

En effet les courriers infectés utilisent maintenant la technique dite "d’ingénierie sociale", c'est-à-dire que le virus utilise un message qui par son titre, le contexte, ou la source émettrice, incite l’utilisateur à collaborer et ouvrir volontairement la pièce jointe.

Exemples d’objet des messages : votre facture, le fichier que vous m’avez envoyé, important, problème avec votre courrier, votre site internet etc.

Par ailleurs il ne suffit plus de ne pas ouvrir le fichier joint. La simple lecture du message principal peut suffire à contaminer votre machine. Pour ce faire les spammeurs et hackers utilisent des failles bien connues d’Outlook ou d’Internet Explorer, logiciels généralement les plus utilisés.

Il convient donc de mettre à jour, au moins une par semaine, son antivirus et de veiller à disposer des dernières versions des logiciels de Microsoft.

Il suffit pour cela de se rendre sur le site de mise à jour de Windows. Utilisez l’option automatique qui vérifie sur votre machine les mises à jour à installer.

http://v4.windowsupdate.microsoft.com/fr/

A noter que si vous disposez de l’Adsl, c'est-à-dire d’une connexion 24h/24h et si vous avez activé les options de mises à jour automatiques de Windows et du logiciel antivirus, les mises à jour de ces logiciels seront régulières et automatiques.

Une chose à retenir est que les hackers spammeurs s’attaquent essentiellement à Outlook et Internet Explorer.

Une façon de les contrer est donc d’utiliser soit Linux à la place de Windows, soit des logiciels libres sous Windows comme Mozilla Firefox et Mozilla Thunderbird, qui sont excellents, gratuits et en français, téléchargeables sur le site :

http://frenchmozilla.sourceforge.net/

Enfin, comme il faut être très prudent en cette matière, je ne peux que vous conseiller d’utiliser des utilitaires qui permettent de vérifier les messages sur le serveur avant de les télécharger sur votre machine. Si le message vous parait douteux vous l’effacez alors directement sur le serveur. C'est-à-dire sans aucun risque pour votre machine.

Un excellent logiciel dans ce domaine est Mailwasher en français que vous trouverez sur le site de www.gastrad.com.

En matière de courriels douteux la règle de tri est très simple : jetez tous les messages « importants » transmis par des personnes que vous ne connaissez pas parfaitement.

Et même en ce qui concerne les messages de vos amis ou collègues ne lancez jamais des fichiers ou des programmes directement à partir de votre logiciel de messagerie. Enregistrez les d’abord sur votre disque dur, ce qui permettra à votre antivirus favori d’exercer son office.

N’oubliez pas que la technique favorite des pirates est de subtiliser les carnets d’adresses électroniques. Ce qui fait que votre meilleur ami, ou votre collègue préféré, dont la machine est infectée par un virus de ce type, peut parfaitement vous transmettre, à son insu, un message contenant un virus.

Il pourra même vous arriver de recevoir un message suspect, signé de votre propre adresse électronique ! Cela signifiera simplement que votre adresse a été collectée (dans le carnet d’adresses de vos amis) et utilisée, à leur insu, par des pirates ou spammeurs mal intentionnés.

Récapitulons :

• Toujours disposer d’un anti-virus à jour
• Toujours disposer des dernières versions d’Outlook et Internet Explorer
• Utiliser si possible des logiciels de messagerie et des navigateurs non estampillés Microsoft
• Utiliser un logiciel permettant de vérifier les messages sur le serveur avant de les télécharger
• Ne jamais lancer directement un fichier ou un exécutable à partir du logiciel de messagerie
• Ne vous fâchez pas avec ceux qui vous envoient des virus ; la plupart du temps ils n’y sont pour rien ! Recommandez leur en revanche la lecture attentive des règles qui précèdent.
• Si vous recevez des courriels « importants » voire des déclarations d’amour (Iloveyou) en provenance de personnes que vous ne connaissez pas, méfiez vous…
• Compte tenu de tout ce qui précède il est extrêmement important de remplir avec soin la rubrique Objet, de votre message. En effet, par les temps qui courent un message sans objet ou avec un objet non explicite risque fort de se retrouver directement dans la corbeille. Par ailleurs comme il faut impérativement éviter d’ouvrir un message douteux il va de soi que l’objet du message constitue son seul moyen d’identification.









Mercredi 31 Mars 2004

Lu 3116 fois
DERIDET GUY

Nouveau commentaire :
Twitter

Informatique | Humour | Santé | Coup de coeur | Coup de gueule | Divers | Télécoms | Ordiphones | Partenaires | Musique | Sexualité | Belles annonces | Bons plans | Voyages | Météo Samui | Edito