WEB SIDE STORIES

« La force du collectif c’est qu’on n’est pas déprimé en même temps » [Geneviève Fontaine]




Comment vieillir en gardant une apparence humaine

Non ! Vieillir n’est pas obligatoirement une déchéance. Même physiquement. Comme toujours dans la vie, c’est une question de chance, il vaut mieux être en bonne santé, et une question de volonté. Là, la chance n'y est pour rien.



Les muscles ne s'atrophient que si on ne s'en sert pas !
Les muscles ne s'atrophient que si on ne s'en sert pas !

Encore que la santé me semble aussi, accident mis a part, pour une bonne part, une question de volonté. Je veux dire par là que si vous fumez, vous buvez comme un trou et vous mangez comme un porc il ne faut pas vous étonner si vous connaissez quelques problèmes en vieillissant. Par ailleurs si vous avez un bon moral vous avez des chances d’avoir aussi un bon physique, et vice versa. Bien entendu, il faut aussi beaucoup de chance pour arriver à 60 ans en bon état. Nous sommes d’accord, mais comme la chance ne sourit qu’aux audacieux, la bonne santé n’arrive qu’à ceux qui font ce qu’il faut pour la conserver. 

Pour en revenir à mon cas personnel, le seul en fait qui m’autorise à parler de cette question, jusqu'à l’âge de 45 ans j’ai fumé comme un pompier, bu comme un trou et mangé comme un porc. C’est à cette époque que j’ai vraiment décidé de m’arrêter de fumer. Voir «  Comment s’arrêter de fumer dans le moteur de recherche de ce site »

Bien entendu j’ai pris immédiatement 5, puis 10 kilos de trop. Je mesure, à peu de chose prés 1,80 m je suis monté jusqu’à 90 kilos. Vous pouvez observer les dégâts sur les premières photos. 

Il y a 7 ans j’ai décidé de prendre des mesures, c’est le cas de le dire, et je me suis inscrit à une salle de fitness de la Réunion. Le Moving en l'occurrence que j’ai fréquenté une à deux fois par semaine tout le reste de mon séjour à la Réunion. Les résultats n’ont pas été impressionnants car je travaillais toujours et j'avais d’autres préoccupations que mon physique de quinquagénaire. Cela a quand même eu l’avantage de remuscler ma vielle carcasse, ce qui a eu pour effet immédiat de soulager mes maux de dos récurrents. Les muscles se distendent, la carcasse s’affaisse et les maux de dos s’ensuivent. J’ai eu de graves problèmes de dos à 50 ans, que je n’ai plus à 62.  Et je fais de la moto tous les jours, sur des routes improbables, la plupart du temps, ici à Samui, comme à Madagascar naguère.

A la retraite, il y a deux ans, j’ai décidé, comme je n’avais plus que cela à faire, de me refaire un corps de rêve, pour un sexagénaire s’entend. Apres seulement deux années on peut dire que le résultat est, compte tenu de mon apparence passée, spectaculaire. 

Je vous livre donc mes petites recettes :

Manger au restau tous les jours sans grossir : 
Je mange tous les jours au restaurant depuis que je suis célibataire, c’est-à-dire une douzaine d’années. En Thaïlande, vu les prix locaux c’est trois fois par jour. Je ne prends jamais d’entrée ni de dessert. Un plat, et c’est tout. Mais je ne laisse jamais rien dans mon assiette.

Très peu de sucre
Je n’en suis pas à ne pas mettre de sucre dans mon café mais je ne mange jamais de desserts, bonbons, chocolat ou autres cochonneries sucrées. Je n'ai pas de mérite, je n’aime pas le sucre

Pas de charcuterie
En revanche j’ai longtemps été plutôt pâté saucisson et vin rouge. J’adorais la charcuterie. Ca tient à mes origines, ma mère était allemande et j’ai pu souvent apprécier sur place la charcuterie germanique. Je ne mange plus jamais de charcuterie car ça finissait par me donner des boutons sur tout le corps. Ce qui, sous les tropiques, n’est pas très seyant, il faut bien l’avouer.

Pas de pain
J’ai longtemps été un grand mangeur de pain. J’étais capable d’avaler sans problème une baguette à moi tout seul au petit déjeuner. Je ne mange plus de pain chez moi. Au restaurant, en souvenir du bon vieux temps, il m’arrive parfois de manger une tartine de pain en guise de dessert. J’ai remarqué que le pain ne me fait pas grossir, mais qu’il me fait gonfler. Ce qui sous les tropiques…

J’habite sous les tropiques depuis plus de trente ans. 
En Europe on ne doit assumer l’état de délabrement avancé de son corps qu'une fois par an lorsqu’on va à la plage. Sous les tropiques c’est tous les jours qu’on se promène à moitié nu, Ca permet au moins de ne rien ignorer de son apparence. Apparemment il y en a que cela ne gène pas du tout, moi si !

Peu d’alcool
J’ai longtemps beaucoup bu. Notamment lorsque j’étais aux Antilles, il y a 30 ans. Il faisait chaud, j’avais soif, et l’alcool était hors taxes à Saint Barth et St Martin ou j’ai sévi 15 années. Résultat : un magnifique durillon de comptoir que j’ai mis très longtemps à faire disparaître. Bien entendu je ne crache pas sur un petit coup de jaja de temps en temps. Mais comme je suis motard, et que la moto à Samui c’est plutôt rock roll, come ça l’était d’ailleurs à la Réunion, je me modère largement. Et je ne bois ma première bière de la journée que le soir.

De l’exercice tous les jours
Quand on est à la retraite et célibataire, (la nuance est d'importance) on a le temps. Tous les jours je fais un quart heure de gym le matin, pour me dérouiller car c’est essentiellement au réveil que l’âge se fait sentir. Puis je vais tous les jours à ma salle de fitness de Samui ou je fais de la muscu, du cardio et de la piscine, pendant une heure tous les jours. Je ne force plus jamais, je travaille en muscu à 25 kilos maximum, alors que dans le temps je montais à 50 voire plus, et je privilégie l’endurance et la résistance sans jamais plus chercher la performance. Cela aussi est important : lorsqu’on vieillit, même si on vieillit bien, il ne faut jamais oublier son âge. Comme je le dis souvent aux jeunes, je ne cherche plus à être parmi les premiers, mais si je pouvais rester parmi les derniers, je serais preneur.

Peu de sommeil
J’ai été un grand dormeur lorsque j’étais jeune, capable de faire parfois le tour du cadran. Je dors désormais peu, c'est-à-dire jamais plus de 6 heures par nuit. Je me couche à minuit et me lève à 6 heures. Si je me couche à 3 heures du matin, à 7 heures au plus tard je suis debout. Cela a beaucoup contribué à diminuer mes maux de dos car la station allongée prolongée est particulièrement néfaste pour moi. De plus j'aurais tout le temps de dormir quand je serai mort. Il me reste beaucoup moins de temps à vivre que d’années vécues, je n’ai aucunement l’intention de les gâcher à dormir. Nous passons, en moyenne, un tiers de notre vie à dormir, c’est énorme. C’est beaucoup trop pour moi. Je suis comme Einstein, c’est notre seul point commun je vous rassure, je dors peu, mais je dors vite. En revanche depuis 30 ans je fais tous les jours une sieste d’une heure apres le repas de midi. Ce qui m’a appris à dormir quand je veux et où je veux. Ce qui est très important quand on dort peu.

Pour perdre son ventre sans passer par la chirurgie esthétique.
C’est à la Réunion que j’ai commencé à perdre mon bedon. Tout simplement en marchant longtemps et d’un bon pas avec une ceinture en néoprène sur le ventre et un k-way, en plein cagnard. Le tout agrémenté bien entendu d’une bonne dose d’abdominaux, non seulement dans la salle de gym mais partout ; sur la plage, dans mon lit, dans mon salon etc. Il faut se refaire une ceinture abdominale, et ce n’est pas de la tarte. 

Tout cela est lié. Rien ne sert de faire de la salle tous les jours si c’est pour s’empiffrer ou se torcher en rentrant à la maison, ou au restau avec des amis. Pour éviter d’être tenté j’ai une méthode très sure : je n’achète rien. Mon frigo est aussi vide qu’un congrés du parti socialiste. Il n’y a rien, à part de l’eau minérale. Si je veux boire une bière, je dois sortir. Si des amis viennent à l’improviste, on va boire à l’extérieur. C’est encore plus facile à Samui oû je mange au restau 2 fois par jour. Je me rappellerai toujours la tronche de mon fils cadet lorsqu’il a débarqué chez moi il y a quelques années et qu’il a ouvert le frigo. C’est sûr qu’aprés quelques années de séances de télévision prolongées, entrecoupées de fréquentes incursions dans le frigo maternel, ça lui a fait un choc ! En attendant il est arrivé chez moi gras comme un porc, et pas sportif pour un sou, et il est reparti grand, beau et fort. 

Dernières petites choses ;
Même à moto je n’ai pas de problème pour m’arrêter à 100 mètres de mon objectif et pour marcher d’un bon pas pour m’y rendre. Lorsque je monte un escalier c’est toujours au petit trot et jamais marche par marche. Chaque occasion de faire un peu d’exercice doit être mise à profit et non écartée, comme c’est le cas la plupart du temps. Plus on avance en âge et plus il faut faire de l’exercice, et pas le contraire. 

Certains rétorqueront qu’ils n’en on rien à cirer de se déliter avec l’âge et de perdre toute apparence humaine. Ils, ou elles, peuvent se regarder dans la glace tous les jours sans vomir. Ils, ou elles,  sont mariés, et n’ont plus à plaire. Ils, ou elles, leur restent peu de temps à vivre donc ils veulent en profiter un maximum, sans jamais se priver. Et tant pis pour ceux qui les regardent.

C’est une façon de voir les choses, ce n’est pas la mienne. Pourtant, si je fais tout cela ce n’est pas pour les autres, je vis seul et j’entends bien le rester, comme je le dis toujours aux employés de restaurant qui me demandent si je suis « tout seul »

En fait mon dernier amour, c’est moi bien sûr. C’est, je vous rassure, un amour tout à fait lucide, le seul qu’on puisse avoir pour une personne avec qui on vit depuis 62 ans. Je suis certainement beaucoup plus dur et exigeant avec moi-même que personne ne l’a jamais été avec moi. Heureusement, je n’aurais pas supporté !

Mais il est certain que le jour où j’aurais envie de vomir en me regardant dans un miroir, il ne me restera plus beaucoup de temps à vivre. C’est pourquoi je fais tout ce qu’il faut pour retarder au maximum cette (d)échéance.

Certains ne manqueront pas de dire : il nous la baille belle le Déridet ! Y qu’à ne plus fumer, ne plus manger, ne plus boire, faut qu’on fasse du sport tous les jours, et tout ira bien ! 

A ceux là je répète que je mange tous les jours au restaurant, et pas de la merde je vous prie de le croire, que je bois tous les jours au moins deux bières et quelquefois un ou deux verres de vin, et que je ne fais du sport qu’une heure et quart sur des journées qui font quand même 18 heures (24-6) Ce qui fait de moi tout, sauf un ascète. Même de Limoges. 





Vous trouverez ci-dessous quelques photos de ma transformation : Cliquez sur la photo du gros monsieur puis sur slideshow pour un diaporama, ou visionnez les photos une par une. C'est vous qui voyez ! Si les images sont floues il faut augmenter l'intervalle entre chaque image.

Ne prêtez pas attention a mon air crispé ; je n'ai jamais su sourire à une machine. Et puis crisper ses muscles tout en détendant ses zygomatiques, c'est un métier, et je ne suis qu'un amateur.

Comment vieillir en gardant une apparence humaine

Samedi 12 Septembre 2009

Lu 4934 fois

Nouveau commentaire :
Twitter

Informatique | Humour | Santé | Coup de coeur | Coup de gueule | Divers | Télécoms | Ordiphones | Partenaires | Musique | Sexualité | Belles annonces | Bons plans | Voyages | Edito | Politique