WEB SIDE STORIES

« La force du collectif c’est qu’on n’est pas déprimé en même temps » [Geneviève Fontaine]




Comment identifier une attaque cérébrale (A.V.C) ?

L’accident vasculaire correspond à un arrêt brutal de la circulation sanguine au niveau du cerveau. Les accidents vasculaires sont la plupart du temps secondaires. Ils sont dus soit à un caillot situé directement dans l’artère (et c’est le cas trois fois sur quatre), soit à une hémorragie, sorte de rupture des parois du vaisseau.Leur gravité dépend, bien sûr, de la localisation et de l'étendue des lésions cérébrales. Les conséquences sont, en général, immédiates et se traduisent par un déficit neurologique, moteur ou sensitif ou par une perte de mémoire ou de la parole. Source Doctissimo.



Accident Vasculaire Cérébral

Comment reconnaître un accident vasculaire cérébral ?

La victime peut présenter :

  • Un mal de tête brutal et intense ;
  • Une difficulté à bouger un ou plusieurs membres ;
  • Une paralysie complète ;
  • Des troubles de la parole ;
  • Un état de confusion ou d'agitation ;
  • Des troubles de la conscience, en cas d'accident grave.


Que faire si on se trouve en présence d’un accident vasculaire cérébral ?

Au moindre trouble de la conscience, allongez la victime ou mettez-la en position latérale de sécurité .

Que faire en cas d'accident cérébral ?

Si la victime est consciente, rassurez-la et demandez-lui :

 

  • Si elle suit un traitement ;
  • Si elle a une maladie ;
  • Depuis quand elle est sujette à ce malaise.

Après avoir recueilli ces informations, appelez les secours d'urgence du SAMU en composant le 15.

  • Indiquez alors la cause de l’appel. Résumez la situation clairement et manière concise ;
  • Précisez le numéro de téléphone à partir duquel votre appel est émis ;
  • Localisez le lieu de l’accident et signalez le nom de la rue, le numéro, l’appartement, le digicode, etc.


Répondez soigneusement aux questions posées par votre interlocuteur :

  • La victime est-elle consciente ? Respire-t-elle ?
  • Que semble-t-elle ressentir ?
  • Quelle(s) partie(s) du corps est (sont) concernée(s) par l’accident ?
  • A-t-elle des antécédents ?
  • Quel est son état de santé habituel ?
  • Avez-vous effectué des gestes, si oui lesquels ?

Ensuite, ne raccrochez que sur la demande de votre interlocuteur.

Source Doctissimo


Vendredi 22 Juin 2012

Lu 1126 fois


1.Posté par June le 26/06/2012 04:04
Edifiant, j'en prends bonne note.

Nouveau commentaire :
Twitter

Informatique | Humour | Santé | Coup de coeur | Coup de gueule | Divers | Télécoms | Ordiphones | Partenaires | Musique | Sexualité | Belles annonces | Bons plans | Voyages | Edito | Politique