WEB SIDE STORIES

« Le meilleur moyen de vivre ses rêves, c'est de se réveiller. » [Paul Valéry]




Banques en ligne ? Faut il y aller ?

Les banques en ligne s’imposent timidement sur le marché français. Pourquoi s’en méfie-t-on ? Quels sont leurs avantages réels ? Ecotidien (Yahoo Actualités) fait le point sur cette question.



Banques en ligne ? Faut il y aller ?
Toujours accessibles, utilisables partout dans le monde, les services de banque à distance qu’elles offrent confèrent un indéniable gain de temps : impression de RIB, consultations en ligne de l’état des comptes, gestion des opérations courantes, virements, commandes de chéquiers, alertes par courriel ou SMS… « Mais tout cela, ajoute Hugues, sceptique, la plupart des banques, dont la mienne, le proposent. Les services de banque à distance, ça n’est pas nouveau ! » (Certes, mais à quel prix ! )

Quels sont alors les véritables avantages de ces banques en ligne ? Ils sont avant tout financiers. En effet, les principaux concurrents des banques en ligne se disputent les prix les plus bas, pour le plus grand plaisir du client. L’offre est, de fait, alléchante, notamment pour la gratuité des frais bancaires, comme le rappelle Éric N., conseiller bancaire : « Les avantages se situent avant tout au niveau de la tarification. Les banques les moins chères du marché sont les banques en ligne. Que ce soit pour leurs cartes gratuites ou en termes de services, elles sont beaucoup moins chères que les banques de détail, y compris la Banque postale.»

Par exemple, chez ING Direct, on me propose une Gold MasterCard gratuite pour une domiciliation de revenus supérieurs à 750 euros par mois. Chez Fortunéo, autre banque en ligne, les conditions sont un peu plus exigeantes : 1500 euros net par mois. Les paiements à l’étranger, hors zone euro, sont à 1,99 % chez Boursorama. Chez BNP Paribas, ils sont de 2,90 % + 0,80 euros. La conseillère de Boursorama se targue aussi d’offrir un large panel de services gratuits : ouverture, gestion, clôture de compte, virements, retraits en zone euro, « easy chèques »…

L’« easy chèque » est un nouveau concept proposé par les banques en ligne. On peut envoyer un chèque d’un simple clic pour le prix d’un timbre poste. Ces banques proposent aussi la personnalisation de la carte bancaire, la livraison de devises à domicile et des services de crédit à la consommation, de livrets A, d’assurance vie et de sicav en ligne. « Avec les banques en ligne, précise Éric, vous n’aurez pas de frais supplémentaires si vous prenez des sicav d’autres banques, ce qui est le cas dans les banques de détail. »

Au téléphone, les banques en ligne me proposent aussi des frais de bourse allégés. Chez Boursorama, un forfait « classic » permet d’effectuer des transactions de maximum 1000 euros pour des frais de courtage s’élevant à 5,50 euros. Chez Fortuneo, on peut effectuer des transactions de maximum 1500 euros pour 4,90 euros ! Là-dessus aussi, les banques en ligne sont gagnantes : au Crédit mutuel, pour une transaction de 1000 euros, il en coûtera 9,90 euros de commission plancher, les frais de courtage s’élevant à 0,70 % quel que soit le montant engagé. Quant aux agios, ils sont bien en dessous de ceux des banques traditionnelles. Les découverts autorisés avoisinent les 8 %, alors qu’ils sont de 15 % dans une banque traditionnelle.

Pour ouvrir un compte ING Direct ou Boursorama, il suffit de quelques clics. Pas besoin de se déplacer. Cependant, difficile de parler de « conseiller » lorsque l’on sait que ces employés gèrent parfois dix clients en simultané ! Pourtant, au téléphone, on m’assure que les téléconseillers sont toujours disponibles et autant à l’écoute que des conseillers classiques : je peux joindre un conseiller jusqu’à 22 heures. Pratique pour ceux qui rentrent tard du travail.

Mais selon Éric N., c’est vraiment là que l’on perd au change, sauf si l’on est parfaitement autonome : « Les banques en ligne s’adressent particulièrement à ceux qui maîtrisent parfaitement la matière financière, ou à des jeunes qui n’ont pas besoin de conseils financiers. Mais dès lors que l’on a besoin d’un suivi, de conseil pour des placements, la banque en ligne se révèle moins efficace. On n’a pas le conseiller attitré, ni les diagnostics qu’offrent les banques classiques deux à trois fois par an. » (Bof : le conseiller n'intervient souvent que pour vous placer un nouveau produit, ou pour vous gronder, ou pour vous dire qu'il va vous falloir trouver une solution !)

Peut-être est-ce pour cela que les Français sont encore réticents ? Ces derniers se situent en effet parmi les plus réfractaires à la nouveauté en Europe. Dépourvues de réseaux de distribution physique, les banques dématérialisées n’offrent pas la proximité des agences bancaires : « Ma conseillère m’est indispensable. J’ai besoin de son avis, de ses conseils, et de mettre un visage sur le personne à qui je confie mon argent. Et surtout, j’ai besoin d’un interlocuteur physique à qui m’adresser en cas de souci », explique Mathieu.

Et en cas de problème, pas d’agence où venir taper du poing. C’est ce qui est arrivé à Amélie, qui devait bénéficier d’une prime de bienvenue pour l’ouverture d’un compte en ligne il y a un an et demi. « Je les ai harcelés au téléphone, mais rien n’y fait, ils refusent sous des prétextes douteux et vagues de me verser la somme due. »

Juliette Speranza
Ecotidien

N.D.L.R

Pour résumer les banques en lignes sont beaucoup moins chères. Rien que cet argument me parait, par les temps qui courent, très persuasif. Les arguments contre : ce sont exactement les mêmes que l'on invoquait au début du commerce en ligne. A l'usage il est évident qu'ils ont fait long feu. Le principal obstacle, à mon avis, c'est que dans sa banque traditionnelle on a généralement un ou plusieurs crédits et que cela constitue un frein indéniable au changement. Dans ce cas il reste une une solution : la restructuration de crédits, c'est à dire proposer à la banque en ligne, ou à un organisme de crédits, mais là ça peut couter très cher, de reprendre vos crédits dans votre ancienne banque.

Personnellement, compte tenu du fait que je suis maintenant expatrié et que les banques traditionnelles prennent des commissions aberrantes sur les transactions internationales, je vais migrer très prochainement vers une banque en ligne.

J'ajouterais que dans les banques traditionnelles l'email n'est pas encore bien entré dans les moeurs, en tous cas en ce qui concerne les réponses aux emails des clients, j'en ai fait souvent l'amère expérience, ce qui je suppose, ne peut pas être le cas dans les banques en ligne.

Jeudi 20 Mai 2010

Lu 9289 fois


1.Posté par Banque_en_ligne le 20/05/2010 12:59
La banque en ligne, maillon final d'une banque toujours plus proche de ses clients !

2.Posté par yoto101 le 20/05/2010 13:13
Pour ma part, je suis à Monabanq , je la trouve encore mieux que Boursorama (tourné vers les placements boursier), et que ING Direct (tourné vers les personnes au revenu plus élevé). Ça fait très peu de temps que j'y suis mais ça m'a l'air très bien. J'ai toutefois gardé un compte courant gratuit à mon ancienne banque, sans leur forfait inutile (puisque c'est en majorité gratuit chez monabanq).
Pour ce qui est des emails, ils répondent relativement vite. Mon conseillé d'avant n'avait même pas d'adresse email...

3.Posté par Financimo le 21/05/2010 11:05
Le marché de la banque en ligne est aujourd'hui clairement mature et les offres des établissements de plus en plus agressives.
Voici un comparatif complet sur les principales banques en ligne en France : http://www.financimo.fr/comparatif-des-banques-en-ligne
Bonne lecture :-)

4.Posté par Nohant le 22/05/2010 09:46
Qu'une banque ne réponde pas par mail n'est pas totalement aberrant vu le peu de fiabilité actuelle de ce moyen de communication (sauf à utiliser des solutions de cryptage type PGP qui sont hors du champs du grand public).

La banque de que je connais bien c'est la Société Générale qui a été l'une (la ?) des premières en France à permettre la gestion des comptes en ligne (feu logitelnet) qu'il ont ensuite voulu passer en payant mais qui après consultation des clients est finalement (et il l'est toujours) resté gratuit.

Il propose un système de message interne qui fonctionne très bien et qui permet d'obtenir des réponses de son conseil agence en 24 à 48h. Autrement l'envoi de fax signé (suffit de faire un scan de sa signature fonctionne très bien) est aussi possible.

Bien qu'habitant à la Réunion j'ai d'ailleurs décidé de garder mon compte à la Société Générale en métropole vu les tarifs locaux et la pauvreté des services en ligne qui en plus sont payants. Rien n'oblige à prendre les packages onéreux car comprenant des nombres services inutiles, mieux vaut prendre une cotisation carte et le services nécessaires à la carte.

Disons que les banques purement en ligne s'adressent uniquement à des clients avec un profil de consommateur/rentier/retraité avec un pouvoir d'achat assez élevé mais pour les autres ça risque de ne pas être la panacée (emprunt immobilier, problème passager ...) le jour où ça va mal votre compte sera purement et simplement résilié sans autre forme de procès.

======================================
Petit question à l'auteur de ce site : vous avez l'autorisation de reproduire ainsi en intégralité des articles d'autres sites ?

5.Posté par Banque-en-ligne le 23/05/2010 00:49
Les banques en ligne sont de plus en plus présentes sur le marché, la part de marché a doublé en un an.

http://www.comparabanques.

6.Posté par Hervé Durois le 29/05/2010 12:32
Les banques en ligne ont des avantages, mais les banques traditionnelles disposent toutes maintenant d'un service en ligne (ex eLCL, Net Agence (BNP)) et offrent les mêmes fonctionnalités. Cela dépend je pense du profil et des services attendus, le modele de la banque en ligne étant celui de l'offre massive (cout) le service est forcément peu personnalisé comme dans des banques traditionnelles ou des banques du type HSBC où si on peut remplir les criteres, on trouve des conseils en matieres fiscales, patrimoniales. Tout est donc question de profil et de services attendus. Pour comparer plusieurs sites existent, les comparaisons sont différentes, l'un deux offre une description qui vient directement des banques c'est ici banques

7.Posté par GUY DERIDET le 30/05/2010 12:47
@herve Durois

Certes, et encore heureux avec les moyens dont les banques traditionnelles disposent,mais c'est beaucoup plus cher !

8.Posté par credit le 02/06/2010 10:18
Les banques en ligne peuvent être intéressantes mais elles sélectionnent leurs clients sur leurs revenus.

http://www.1-credit.fr

9.Posté par Banque le 08/06/2010 06:14
Les banques en ligne sont aujourd'hui une dizaine sur le marché français, grâce à elles, on peut dire que les tarifs bancaires restent bas.

10.Posté par Banque en ligne le 10/06/2010 20:38
Les banques traditionnelles offrent des services personnalisables et le coté humain fait qu'elles sont toujours d'actualités. Les banques en lignes ont l'avantage de fournir très peu de frais sur leurs services mais aussi d'etre disponible sur des horaires décalé (ce qui arrange les travailleurs), cependant comme l'a dit Hervé Durois, tout est question de profil et de service attendus

11.Posté par changer de banque le 17/06/2010 16:14
Les banques en lignes représentent la nouvelle génération, leurs popularités ne font qu'augmenter!

12.Posté par ICI Banques le 16/07/2010 18:48
Pour recevoir des offres personnalisées des banques, ce que ne fait pas un simple comparateur, il existe aussi www.icibanques.com pour comparer et changer de banque.

13.Posté par Jean le 30/08/2010 04:27
La question n'est-elle pas plutôt: 'à partir de quand la banque physique aura-t-elle cédé le pas" ?

14.Posté par Banque en ligne le 14/09/2010 00:16
Pour des fiches explicatives en 10 points sur les banques en ligne, visitez :

http://www.banque-en-ligne.net/ ou http://www.banque-en-ligne.net/comparatif-banques/comparatif-banques-en-ligne.html

15.Posté par Sophie le 01/10/2010 22:22
C'est important de lire les conventions et contrats avant de s'engager.
sophie,
http://www.rachatducredit.com/

16.Posté par Banque en ligne le 10/10/2010 21:52
De nouvelles banques en ligne sont encore arrivées récemment aussi bien La NET Agence que Mon Banquier en ligne.

17.Posté par Banque le 18/11/2010 02:17
En tout cas les banques en ligne ont trouvé leur public, 2% des français sont aujourd'hui clients d'une banque en ligne.

18.Posté par Comparatif banque en ligne le 24/11/2010 19:11
Les banques en ligne ont énormément évoluées, voici l'adresse d'un comparateur très bien
http://www.banque-comparatif.com

19.Posté par Rachat de crédit le 28/07/2011 04:56
bien sûr que oui il faut y aller, c'est tellement moins cher par contre il faut être prêt à prendre son téléphone car le seul contact que vous aurez avec votre banque c'est des interlocuteurs, jamais les mêmes, parlant avec un accent depuis un autre continent. Ils ne vous aideront pas toujours mais c'est le prix à payer pour une banque pas chère

20.Posté par Didas le 14/11/2012 23:38
En 2013, le principal intérêt des banques online ne réside plus uniquement dans l'attractivité de leurs frais (bas) mais dans un produit qui attire les consommateurs qui disposent de liquidités, je veux parler des super livrets...
http://www.dkomaison.com/articles/trouver-sa-banque-en-comparant-avec-jechange-fr_005_02-787-1.htm

Nouveau commentaire :
Twitter

Informatique | Humour | Santé | Coup de coeur | Coup de gueule | Divers | Télécoms | Ordiphones | Partenaires | Musique | Sexualité | Belles annonces | Bons plans | Voyages | Edito | Politique